Partager

Études économiques par pays

OECD Economic Surveys are periodic reviews of member and non-member economies. Reviews of member and some non-member economies are on a two-year cycle; other selected non-member economies are also reviewed from time to time. Each Economic Survey provides a comprehensive analysis of economic developments, with chapters covering key economic challenges and policy recommendations addressing these challenges.

Étude économique de la Tunisie 2022

Les Tunisiens sont confrontés à la pire crise depuis une génération, conséquence du COVID-19, frappant une économie qui ralentissait déjà. Les politiques macroéconomiques ont limité la gravité de la récession, mais la pandémie a exacerbé les faiblesses structurelles, en particulier le faible taux d’investissement et de création d’emplois, le chômage élevé et l’informalité, l’inadéquation entre la demande et l’offre de compétences et l’émigration des professionnels hautement qualifiés.

© Lizavetta/Shutterstock.com

Économie de la Tunisie en un coup d’œil

Étude économique de la Léttonie 2022

Le rattrapage par la Lettonie des pays les plus prospères de l’OCDE en termes de revenu par habitant s’est poursuivi pendant la pandémie, malgré la progression lente de la vaccination. Les autorités ont utilisé la politique budgétaire pour faire face aux difficultés du système de santé tout en protégeant les emplois et les entreprises, mais elle pourrait être exploitée davantage pour faire reculer les inégalités et la pauvreté, en particulier parmi les personnes âgées.

© RossHelen/Shutterstock.com

Économie de la Léttonie en un coup d’œil

Étude économique de la Norvège 2022

La Norvège a mieux réussi à limiter la propagation et l’impact du COVID-19 que de nombreux autres pays. Le pays continue d’afficher de bons résultats au regard de nombreux indicateurs économiques et sociaux. Son PIB par habitant demeure l’un des plus élevés de la zone OCDE. Ces bons résultats seront toutefois difficiles à pérenniser dans le contexte de l’ajustement économique consécutif à la pandémie, du vieillissement continu de la population et de l’urgence climatique.

© Tatiana Popova/Shutterstock.com

Économie de la Norvège en un coup d’œil

Derniers lancements en français

‌‌  ‌‌‌  cover image for slider

Useful links

À propos des Études économiques et du Comité EDR

 

Quel est le rôle du Comité EDR ?

Les Études économiques et les travaux du Comité d'examen des situations économiques et des problèmes de développement (Comité EDR) ont évolué depuis la création de l’OCDE en 1961, lorsque les Études s’attachaient essentiellement aux évolutions macroéconomiques à court terme. Aujourd’hui, elles sont principalement axées sur les politiques publiques susceptibles d’améliorer les performances des économies à long terme et le niveau de vie des populations. Les domaines d’action concernés sont multiples : marché du travail, concurrence, innovation, capital humain, marchés financiers, développement durable, politique environnementale, protection sociale, corruption, fiscalité, santé et dépenses publiques. Clarifier les liens entre les politiques structurelles menées dans ces divers domaines et les performances macroéconomiques : tel est ce qui caractérise les Études économiques.

Un représentant de chaque pays de l’OCDE ainsi que de la Commission européenne siège au Comité ; reflétant les conclusions adoptées conjointement par les pays de l’OCDE, la version finale des Études est publiée sous la responsabilité de l’ensemble des membres du Comité. Deux membres du Comité EDR conduisent l’examen en comité et y associent souvent des experts issus de leur gouvernement ou de leur délégation. Le pays examiné est représenté par une délégation de hauts responsables ministériels.

Quelles sont les caractéristiques essentielles d’une Étude économique ?

Chaque Étude commence par un résumé et un tableau des principales conclusions et recommandations, suivis d’un chapitre intitulé « Principaux éclairages sur l'action publique » et d’un ou deux chapitre(s) thématique(s) traité(s) en profondeur. Le résumé a pour finalité de synthétiser l’analyse d’ensemble servant de base à la formulation des principales recommandations. L’objectif de ces recommandations est de proposer au pays examiné, à partir de données analytiques solides, une série d’actions claires et constructives pour améliorer son économie. Le chapitre « Principaux éclairages sur l’action publique » construit/établit ensuite des liens stratégiques et analytiques entre les diverses grandes thématiques macroéconomiques et structurelles. Enfin, le(s) chapitre(s) thématique(s) propose(nt) un examen détaillé de certaines questions d’ordre structurel.

Comment une Étude économique est-elle
préparée ?

Le Secrétariat de l’OCDE prépare le projet d'Étude économique en commençant un an environ avant la publication de la version finale. Une équipe, constituée généralement de deux économistes, d’un statisticien et d’un(e) assistant(e), prend en charge ce travail en coopération avec d’autres spécialistes, sous la supervision d’un chef de division. Le bureau géographique s’appuie sur les analyses internationales réalisées par le Département des affaires économiques et par d’autres directions de l’OCDE. Les Études s'inspirent ainsi des analyses de politiques les plus en pointe sur un large éventail de sujets. Au tout début du processus, l’équipe de membres du Secrétariat se rend en mission d’organisation dans le pays et rencontre un grand nombre de représentants des pouvoirs publics, d’universitaires, de partenaires sociaux et d’autres experts afin de recueillir des informations. Plus tard, la même équipe, conduite cette fois-ci par un haut responsable d’ECO, se rend en mission stratégique pour discuter des conclusions provisoires du Secrétariat avec des décideurs à haut niveau, tels que le ministre des Finances, de hauts responsables politiques, la banque centrale, mais aussi des syndicats et des fédérations d’employeurs.

Quelle est la fréquence de publication d’une Étude économique ?

Une Étude économique est publiée tous les 18-24 mois pour chaque pays membre de l’OCDE et pour les pays partenaires clés que sont l’Afrique du Sud, le Brésil, la Chine, l’Inde et l’Indonésie. Des Études sont également réalisées pour l’Union européenne et la zone euro. D’autres Études sont publiées de manière ponctuelle pour des pays comme la Bulgarie, la Roumanie, la Tunisie et certains pays d’Asie du Sud-Est - Thaïlande, Malaisie et Viet Nam.

Comment s’effectue le lancement d’une Étude économique ?

Une fois que le projet d'Étude économique a été examiné en Comité EDR et que tous les points de vue exprimés lors de la réunion ont été pris en compte dans le texte, l’Étude est prête pour la publication. En règle générale, la diffusion publique intervient 6 à 8 semaines après la réunion du Comité EDR. Le plus souvent, le lancement est assuré par le Secrétaire général, la Cheffe économiste ou un Directeur ECO, à l’occasion d’une conférence de presse publique dans le pays membre. Lors de cette manifestation, les principales recommandations de politique économique formulées dans l’Étude sont présentées à des acteurs clés, notamment à de hauts responsables politiques, des journalistes et des universitaires. Le Secrétaire général, la Cheffe économiste ou le Directeur ECO rencontrent également de hauts responsables politiques dans le cadre d’une réunion bilatérale pour examiner les éclairages livrés par l’Étude. Le Secrétariat anime parfois un séminaire technique, après la conférence de presse, pour présenter plus en détail les conclusions de l’Étude. Le jour de la publication, une page web OCDE, renfermant un lien vers l’Étude économique et des documents d’accompagnement, peut être consultée.

Quel est le rôle du Bureau du Comité EDR et de son Bureau élargi ?

Le Bureau du Comité EDR est composé du Président du Comité et de ses deux vice-présidents, tandis que le Bureau élargi réunit le Bureau lui-même et six autres membres du Comité. Les membres du Bureau et du Bureau élargi sont élus chaque année. Ces deux organes se réunissent pour examiner les affaires courantes du Comité et préparer des propositions à lui soumettre. En règle générale, ces réunions se tiennent deux ou trois fois par an.

Economic Development and Review Committee Bureau

 

 Chilean delegation

Svein Gjedrem

EDRC Chairman

Henrik Thomasen, Denmark

Vice-Chair

Brendan McKenna, Australia

Vice-Chair

Marcelo Soto, Chile

Bureau member

 

Ota Melcher, Czech Republic

Bureau member

   German delegation  

Tuuli Juurikkala, Finland

Bureau member

Cécile Mahé, France

Bureau member

Christian DütschGermany

Bureau member

Kevin Rosier, United States

Bureau member

 

 

Economic Department: Country Studies Branch

Réseaux sociaux

Suivez le blog

@OECDeconomy