Partager

Études économiques par pays

Les Études économiques de l'OCDE sont des examens périodiques des économies des pays membres et non membres. Les examens des économies membres et de certaines économies non membres suivent un cycle de deux ans; d'autres économies non membres sont également examinées de temps à autre. Chaque étude économique fournit une analyse complète des développements économiques, avec des chapitres couvrant les principaux défis économiques et des recommandations sur les politiques à mener pour relever ces défis.

Étude économique de la Lituanie 2022

L’économie lituanienne, après avoir réussi à sortir de la crise liée au COVID-19, a connu une croissance rapide jusqu’au début de 2022, soutenue par la hausse des exportations et l’intégration rapide dans les chaînes de valeur mondiales. Cependant, du fait de la poursuite de l’agression de l’Ukraine par la Russie et de la généralisation de ses conséquences, les perspectives se sont assombries.

© MNStudio/Shutterstock.com

Économie de la Lituanie en un coup d’œil

Étude économique des États-Unis 2022

L'économie des États-Unis a fortement rebondi depuis les profondeurs de la récession due à la pandémie, aidée par une réponse politique d’envergure du gouvernement. Toutefois, la guerre de la Russie contre l'Ukraine et les fortes pressions inflationnistes ont assombri les perspectives économiques.

© iacomino FRiMAGES/Shutterstock.com

Économie des États-Unis en un coup d’œil

Étude économique du Chili 2022

L'économie chilienne s'est rapidement remise de la pandémie grâce à un soutien politique exceptionnellement fort de la part des politiques économiques, qui a finalement conduit à une importante surchauffe de l'économie. L'inflation a augmenté dans un contexte de forte consommation privée, aggravée par l’agression russe contre l’Ukraine. Les autorités monétaires ont agi rapidement pour contenir l'inflation, et les mesures de relance budgétaire sont en train d'être retirées.

© SCStock/Shutterstock.com

Économie du Chili en un coup d’œil

Derniers lancements en français

‌‌  ‌‌‌  cover image for slider

Useful links

Membres du bureau de l'EDR

 

 Chilean delegation

Svein Gjedrem

Président de l’EDRC

Henrik Thomasen, Denmark

Vice-président

Brendan McKenna, Australia

Vice-président

Marcelo Soto, Chile

Membre du bureau

 

Ota Melcher, Czech Republic

Membre du bureau

   German delegation  

Tuuli Juurikkala, Finland

Membre du bureau

Cécile Mahé, France

Membre du bureau

Christian DütschGermany

Membre du bureau

Kevin Rosier, United States

Membre du bureau

 

Département économique : Direction des études par pays

Isabell Koske

Acting Director

Vincent Koen

Acting Deputy Director

Muge Adalet Mcgowan

Acting Head of Division

FinlandIcelandIrelandJapanKoreaNew ZealandNorwaySweden

Sebastian Barnes

Jens Arnold

Head of Division

Argentina, BrazilFranceHungary
LithuaniaPortugalSouth Africa, South East Asia

Aida Caldera Sánchez

Head of Division

ChileColombiaCosta RicaMexico
Netherlands, Peru, SpainUnited Kingdom

Mame Fatou Diagne

Isabelle Joumard

Head of Division

AustriaBelgiumCanada, Croatia, Greece
IndiaIndonesiaRomaniaTunisiaTürkiye

À propos des Études économiques et du Comité EDR

Le Comité d'examen des situations économiques et des problèmes de développement (Comité EDR) est au cœur du mécanisme d'examen par les pairs de l'OCDE. Ce Comité est composé de représentants des gouvernements des 38 pays membres de l'OCDE et de l'Union européenne. Il examine les tendances et les politiques économiques de chaque pays de l'OCDE et de certains autres pays, ainsi que de l'Union européenne dans son ensemble, en évaluant les performances et en formulant des recommandations. Ce faisant, il s'appuie sur l'expérience et les enseignements tirés dans les différents pays, en vue de promouvoir les bonnes pratiques.

Chaque économie est examinée tous les deux ans environ. Les résultats sont publiés sous la forme d'une Étude économique, qui vise à promouvoir une meilleure compréhension de la situation économique et des principaux défis auxquels sont confrontées les autorités, et à indiquer les moyens d'améliorer la performance économique globale.

Les Études ont évolué depuis la création du Comité EDR en 1961, lorsqu'elles étaient principalement axées sur les développements et les politiques macroéconomiques. Aujourd'hui, l'accent est mis sur les politiques structurelles et leur interaction avec les politiques macroéconomiques. Le fonctionnement des marchés du travail, des marché de produits et des marchés financiers est régulièrement examiné, ainsi que le rôle du secteur public. Il en va de même pour les politiques visant à lutter contre les inégalités, y compris les inégalités entre les sexes, ainsi que pour les défis environnementaux, et notamment le changement climatique.

Les Études comprennent généralement une analyse détaillée d'un sujet structurel spécifique. Parmi les sujets récents figurent le changement climatique, la numérisation, l'éducation, l'innovation, le fédéralisme fiscal, le logement, la santé, les migrations et la concurrence, sur la base, entre autres, d'analyses transnationales réalisées par la Direction des études politiques du Département des affaires économiques et par les directions spécialisées de l'OCDE.

Les enquêtes sont discutées par le Comité EDR avec la participation des délégués permanents des pays membres et de l'Union européenne auprès de l'OCDE. Les délégués nationaux sont parfois assistés par des experts de leur gouvernement. Le pays examiné est généralement représenté par une délégation de hauts fonctionnaires. Pour rendre le processus gérable et efficace, le Comité désigne deux de ses membres comme examinateurs principaux pour chaque examen.

Un projet d'enquête préparé par le Secrétariat sert de base à l'examen. Après la réunion plénière du Comité EDR, le Secrétariat révise le projet d'enquête en consultation avec le pays examiné, afin de prendre en compte les commentaires et les recommandations formulés par le Comité. Le Comité approuve ensuite une version finale pour publication sous sa propre responsabilité. Une caractéristique essentielle de ce processus est que tous les membres du Comité s'accordent sur le rapport final. Il ne relève pas uniquement de la responsabilité du Secrétariat, même si ses jugements constituent évidemment une contribution importante, et il ne se contente pas non plus de refléter les points de vue du pays examiné. Grâce à ce processus interactif, un large consensus est atteint sur l'analyse et les recommandations, et l'Étude devient un produit commun.

Réseaux sociaux

Suivez le blog

@OECDeconomy