Partager

Latest Documents


  • 16-February-2015

    English

    Expansion of Brazil's scope under OECD agreement on mutual acceptance of chemical safety data

    In 2011, Brazil joined OECD’s Mutual Acceptance of Data (MAD) system ensuring that its chemical safety test data will be accepted by all 40 countries adhering to MAD. Originally limited to data developed in Brazil on pesticides, biocides and industrial chemicals, it now also includes veterinary products, feed additives, cosmetics, pharmaceutical products, sanitizers, wood preservative and treatments of effluents and natural ecosystems.

    Related Documents
  • 6-February-2015

    English

    Launch of 2 OECD Test Guidelines on human hazard endpoint skin sensitisation

    The OECD has just published two new Test Guidelines on human health hazard endpoint skin sensitisation. Skin sensitisation refers to an allergic response following skin contact with the tested chemical, as defined by the United Nations Globally Harmonized System of Classification and Labelling of Chemicals (UN GHS).

    Related Documents
  • 5-février-2015

    Français

    Essai n° 442C: Sensibilisation cutanée in chemico - Essai de liaison directe sur la réactivité peptidique (DPRA)

    La présente Ligne directrice porte sur le danger de sensibilisation cutanée pour la santé humaine faisant suite à une exposition avec un produit chimique. La sensibilisation cutanée se réfère à une réponse allergique faisant suite à un contact avec la peau, selon la définition du Système général harmonisé de classification et d'étiquetage des produits chimiques (SGH) des Nations Unies.La méthode in chemico décrite dans la présente Ligne directrice, à savoir l’essai de réactivité peptidique directe (Direct Peptide Reactivity Assay, DPRA), doit aider à distinguer les sensibilisants des non-sensibilisants cutanés.Le DPRA est proposé pour l'étude de l'événement moléculaire initiateur menant aux effets néfastes de sensibilisation cutanée, nommément la réactivité protéique, par quantification de la réactivité des produits chimiques testés vis-à-vis de modèles peptidiques de synthèse contenant soit de la lysine, soit de la cystéine. Les taux de déplétion de la cystéine et de la lysine sont ensuite calculés et utilisés dans un modèle de prédiction pour classer les substances dans l'une des quatre classes de réactivité, afin d’aider à distinguer les sensibilisants des non-sensibilisants cutanés.
  • 13-January-2015

    English

    More about OECD Test Guidelines

    This page explains the background to the OECD Test Guidelines, the reason for their development, their applicability and how they can be accessed.

    Related Documents
  • 18-December-2014

    English

    Guidance Document for Describing Non-Guideline In Vitro Test Methods

    This guidance is intended to harmonise the way non-guideline in vitro test methods are described. This should in future facilitate an assessment of the relevance of test methods for biological activities and responses of interest, of the quality of data produced, irrespective of whether these tests are based on manual protocols or assay protocols adapted for use on automated platforms or high-throughput screening systems (HTS).

    Related Documents
  • 26-September-2014

    English, PDF, 293kb

    OECD Guidance on the GLP Requirements for Peer Review of Histopathology

    This advisory document provides guidance on how pathology peer reviews should be planned, conducted and reported within the context of OECD Good Laboratory Practice.

    Related Documents
  • 26-September-2014

    English

    OECD Guidance on the GLP Requirements for Peer Review of Histopathology

    This advisory document provides guidance on how pathology peer reviews should be planned, conducted and reported within the context of OECD Good Laboratory Practice.

    Related Documents
  • 26-septembre-2014

    Français

    Essai n° 474: Le test de micronoyaux sur les érythrocytes de mammifères

    L'essai de micronoyaux de mammifères est employé pour la détection des dommages induits par la substance d'essai aux chromosomes ou à l'appareil mitotique des érythroblastes, par l'analyse des érythrocytes prélevés dans la moelle et/ou les cellules du sang périphérique des animaux, habituellement des rongeurs (souris ou rats). Le but de l'essai de micronoyaux est d'identifier des substances (liquide ou solide) qui causent des lésions cyto-génétiques et des micronoyaux dans lesquels il reste des fragments de chromosomes ou des chromosomes entiers. Une augmentation de la fréquence des érythrocytes polychromatiques micronucléés chez les animaux traités est une indication des dommages chromosomiques induits. Les animaux sont exposés à la substance d'essai par une voie d’exposition appropriée (habituellement par gavage à l'aide d'une sonde gastrique ou d'une canule de tubage adaptée, ou par injection intrapéritonéale). La moelle et/ou les cellules sanguines sont rassemblées, préparées sur des lames et colorées. Les lames sont analysées pour détecter la présence de micronoyaux. Chacun des groupes traités et de contrôle doivent inclure au moins 5 animaux analysables par sexe. L'administration des traitements se compose d'une dose unique de la substance d'essai ou de deux doses quotidiennes (ou plus). La dose limite est 2000 mg/kg pc/j pour le traitement jusqu'à 14 jours, et 1000 mg/kg pc/j pour le traitement de plus de 14 jours.
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 26-septembre-2014

    Français

    Essai n° 475: Essai d'aberration chromosomique sur moelle osseuse de mammifères

    L'essai d'aberration chromosomique in vivo sur mammifères est employé à l’identification des composés d'essai qui induisent des aberrations structurales dans des cellules de moelle osseuse d’animaux, généralement des rongeurs (rats, souris et hamsters chinois). Les aberrations structurales peuvent être de deux types : chromosomiques ou chromatidiques. Des animaux sont exposés à la substance d'essai (liquide ou solide) par une voie d'exposition appropriée (habituellement par gavage via une sonde gastrique ou d’une canule de tubage appropriée, ou par injection intrapéritonéale) et sont sacrifiés après des délais appropriés de traitement. Avant le sacrifice, les animaux sont traités avec un inhibiteur de fuseau. Des préparations chromosomiques sont alors faites à partir des cellules de moelle et colorées, et des cellules de métaphase sont analysées pour mettre en évidence les aberrations chromosomiques. Chacun des groupes traités et de contrôle doivent inclure au moins 5 animaux analysables par sexe. La dose de limite est 2000 de mg/kg pc/jour pour le traitement jusqu'à 14 jours, et de 1000 mg/kg pc/jour pour le traitement de plus de 14 jours.
  • 26-septembre-2014

    Français

    Essai n° 473: Essai d'aberration Chromosomique In Vitro chez les Mammifères

    Le but de l'essai in vitro d'aberration chromosomique est d'identifier les agents qui causent des aberrations chromosomiques structurales dans les cellules mammifères cultivées. Les aberrations structurales peuvent être de deux types : chromosomiques ou chromatidiques. L'essai in vitro d'aberration chromosomique peut utiliser des cultures de lignées cellulaires établies, des souches cellulaires ou des cultures de cellules primaires. Des cultures cellulaires sont exposées à la substance d'essai (liquide ou solide) avec et sans activation métabolique pendant environ 1.5 fois le cycle cellulaire normal. Au moins trois concentrations analysables de la substance d'essai devraient être employées. Il faut normalement réaliser les cultures en doublon à chaque niveau de dose. À intervalles prédéterminés après exposition des cultures de cellules à la substance d'essai, les cellules sont traitées avec une substance qui bloque la métaphase, récoltées et teintées. Les cellules métaphasiques sont analysées au microscope pour déceler les aberrations chromosomiques.
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • << < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 > >>