Guerre en Ukraine

Affronter les défis

Événements

Reconstruire l'Ukraine

#URC2022 : Conférence sur la reprise en Ukraine

4 et 5 juillet 2022, Suisse

Enseignement et formation

Comment les systèmes d’enseignement et de formation professionnels peuvent soutenir l’Ukraine

1er juillet 2022

Positions de l’OCDE sur l’Ukraine

Le prix de la guerre


Derniers rapports de l’OCDE

éducation

échanges

Numérique

ÉDUCATION

ENVIRONNEMENT

coût de la vie

Le partenariat OCDE–Ukraine

En chiffres

Inflation

Une crise du coût de la vie

L'avis des experts de l’OCDE

PODCAST

PODCAST

BLOG

Découvrez les travaux de l'OCDE sur l'Ukraine

filtrer par langue
filtrer par type de contenu
53 résultats disponibles
Trier par date 
08/08/2022
Depuis février 2022, les capacités de récolte et d’exportation de produits végétaux de l’Ukraine sont affaiblies par l’agression lancée contre elle par la Russie. D’après les résultats présentés dans cette synthèse, si les capacités d’exportation de l’Ukraine devaient être réduites à néant et les exportations russes de blé, baisser de 50 %, les prix internationaux du blé pourraient augmenter de 34 % durant la campagne 2022/23.
04/08/2022
Les graves perturbations qui affectent les marchés mondiaux suite à l’offensive russe en Ukraine ont révélé des failles dans la sécurité de l’approvisionnement en matières premières critiques pour la production industrielle et la transition verte. Ces faiblesses des chaînes d'approvisionnement sont la conséquence des restrictions à l’exportation, des dépendances bilatérales, de l’absence de transparence et de la persistance d'asymétries du marché, notamment la concentration de la production dans un petit nombre de pays. Les pays touchés par ces faiblesses ont la possibilité de diversifier les approvisionnements grâce à un élargissement de la production et à un accès aux réserves de matières premières critiques connues.
03/08/2022
Compte tenu du nombre sans précédent et des caractéristiques uniques des Ukrainiens ayant fui après l’invasion de leur pays par la Russie – 50 % sont des enfants –, les établissements scolaires des pays d’accueil peinent à accroître leurs capacités et à répondre aux besoins des nouveaux élèves réfugiés. Pour les enfants, le retour à l’école peut être synonyme de sécurité, de stabilité et d’accès à des possibilités appropriées de développement des compétences qui leur éviteront d’être davantage pénalisés dans leur vie future. En plus de l’accueil à brève échéance des élèves réfugiés dans les écoles et les classes, les pays devront s’employer à promouvoir l’intégration de ceux qui resteront plus longtemps sur leur sol. Évaluation précoce, programmes scolaires individualisés et aide à l’apprentissage de la langue feront partie des grands axes de l’enseignement pour les élèves réfugiés ukrainiens. Dans la mesure où l’on ne sait pas combien de temps ces élèves resteront dans leurs pays d’accueil, les systèmes éducatifs devront faire preuve de souplesse pour répondre à leurs besoins et leur permettre d’acquérir les compétences nécessaires pour les préparer à la vie active à leur retour en Ukraine. En outre, des échanges coordonnés avec les dirigeants ukrainiens et la possibilité pour les élèves de rester en contact avec les programmes scolaires, la langue et la culture de leur pays constituent des éléments importants, car de nombreux réfugiés pourraient souhaiter retourner en Ukraine à l’avenir. En résumé, c’est une approche holistique qu’il s’agira d’adopter pour répondre à l’ensemble des besoins éducatifs, sociaux et psychologiques des élèves réfugiés ukrainiens.
03/08/2022
L’invasion de l’Ukraine par la Russie a mis lourdement à contribution les établissements scolaires et les enseignants des pays d’accueil. De fait, les besoins des élèves réfugiés ne se limitent pas au développement des compétences scolaires, il leur faut aussi de l’aide pour s’intégrer dans la société d’accueil et favoriser leur bien-être. C’est en grande partie aux enseignants des pays d’accueil qu’il incombe de soutenir ces élèves, alors qu’ils n’ont pas nécessairement été formés pour gérer des enfants qui ne parlent pas leur langue et qui peuvent avoir besoin d’aide pour surmonter leurs traumatismes. Ces enseignants doivent être aidés à s’adapter au mieux à l’évolution rapide de la situation et aux besoins des élèves réfugiés, moyennant entre autres une étroite collaboration avec les chefs d’établissement et les personnels auxiliaires et une formation appropriée. De plus, les pays devront faire appel à des enseignants ukrainiens en cas de pénurie de personnel. Cela aidera à donner aux élèves réfugiés un sentiment de familiarité, à la fois en termes de langue et de programme scolaire, à mesure qu’ils passent à la langue et au programme du pays d’accueil. En outre, cette stratégie peut se révéler gratifiante pour les enseignants réfugiés, qui se donneraient ainsi une nouvelle motivation tout en stabilisant leur situation financière. La mise en œuvre des politiques et l’affectation des ressources sur la base d’éléments probants tirés de stratégies éprouvées peuvent permettre de renforcer les capacités et d’apporter aux enseignants le soutien nécessaire, et il existe des exemples de bonnes pratiques dans les pays de l’OCDE.
27/07/2022
The historic mass outflow of people fleeing the unprovoked Russian war of aggression against Ukraine has placed significant pressures on the reception capacities of OECD and EU countries. Ukrainian refugees face a variety of settlement-related challenges. Perhaps the most pressing of these challenges is access to housing. OECD countries have rallied private citizens, NGOs, the private sector and government services to provide housing, but regardless of the short-term solutions identified, the transition to more durable accommodation is a looming challenge. This brief presents an overview of specific policy decisions taken by these countries regarding the short-term housing of refugees from Ukraine and challenges identified to date. It seeks to identify relevant considerations for those countries that are beginning to adapt their thinking regarding Ukrainians’ prospects for longer-term stays.
Lire en
27/07/2022
The unprovoked war of aggression of Russia against Ukraine on 24 February 2022 has generated a historical mass outflow of people fleeing the conflict, unseen in Europe since World War II. While there is a lot of uncertainty regarding the potential length of stay of these refugees in their host countries, many of the working-age adults will seek to work during their stay. This brief reviews the distribution of Ukrainian refugees across European countries and their demographic characteristics. It discusses the existing evidence about the labour market integration of refugees, and applies this information to the case of Ukrainian refugees to provide estimates of the number of active and employed Ukrainian refugees in European countries by the end of 2022 and compares these results to the impact of previous large inflows of refugees, in particular the 2014-17 arrivals.
Lire en
27/07/2022
Russia’s large-scale aggression against Ukraine on 24 February 2022 has forced millions of Ukrainians to flee the country. This historic mass outflow, unseen in Europe since World War II, has sparked an unprecedented mobilisation of institutions and host communities in OECD countries to offer support. Effective communication constitutes an essential tool for co-ordinating this crisis response, enabling Ukrainian refugees to access relevant information about their rights and services provided to them, while also helping to prevent particularly vulnerable migrants from becoming victims of human trafficking and other crimes. In parallel, many hosting countries have used targeted communication to co-ordinate individual and civic society support and to inform the public about crisis responses, migration and integration policies. This policy brief examines communication strategies and best practices across the OECD countries in the current crisis context, drawing from results of a series of OECD NETCOM meetings.
Lire en
22/07/2022
This note examines which regional economies in Europe are most exposed to rising gas prices on the basis of their dependency on gas intensive manufacturing sectors such as chemicals or basic metals. Based on OECD calculations we find that the employment shares of the most gas-intensive manufacturing sectors are largest in some regions of Central Europe and Northern Italy, as well as in certain regions of Sweden and Finland.
Lire en
22/07/2022
The impacts of the war in Ukraine will be felt severely within OECD economies, especially in border regions on the front-line of the humanitarian refugee crisis. The economic impacts, in particular those driven by rising energy prices, will also be spatially differentiated, affecting some regions more than others. Italy is no exception, with gas-intensive industries concentrated in northern regions, and wheat-based food and farming prevailing in southern regions and islands. While, overall, Russia accounted for a minor share of Italian exports, some regions and industries are more vulnerable than others to falls in bilateral trade, including destinations popular with high per-capita expenditure Russian tourists.
Lire en
06/07/2022
Cette réponse clé est consacrée aux conséquences de l’agression militaire russe sur l’environnement et les infrastructures environnementales en Ukraine. Elle propose également des pistes d’action pour s’assurer que la reconstruction économique de l’Ukraine vise en priorité à transformer le pays en une économie verte à zéro émission nette. Cette réponse clé a été préparée pour la première Conférence sur la reconstruction de l’Ukraine, qui s’est tenue les 4 et 5 juillet 2022 à Lugano, en Suisse. Cette conférence a permis d’examiner le plan de reconstruction et de développement en cours d’élaboration par le gouvernement ukrainien avec le soutien de l’OCDE.
06/07/2022
The impacts of the war in Ukraine will be felt severely within OECD economies, especially in border regions on the front-line of the humanitarian refugee crisis. The economic impacts, in particular those driven by rising energy prices, will also be spatially differentiated, affecting some regions more than others. Italy is no exception, with gas-intensive industries concentrated in northern regions, and wheat-based food and farming prevailing in southern regions and islands. While, overall, Russia accounted for a minor share of Italian exports, some regions and industries are more vulnerable than others to falls in bilateral trade, including destinations popular with high per-capita expenditure Russian tourists.
Lire en
05/07/2022
Russia’s large-scale aggression against Ukraine has sown catastrophe in the country; destroying lives, homes, and infrastructure. The war has also created profound and asymmetric economic and social impacts across the world, including many that are likely to be long lasting. Managing the humanitarian crisis, and the flow of refugees, is an immediate priority. Yet, governments at all levels are also grappling with the implications of further disruptions to supply chains and travel, and rising prices, which are jeopardising efforts to rebuild their economies after COVID-19. Because these impacts will not be felt equally within OECD countries, they have important implications for regional development policies – not least in the wake of the spatial challenges caused by the COVID-19 pandemic. This paper presents an early assessment of the impact of the war in Ukraine across OECD regions looking at several dimensions including refugee flows, energy price increase, disruption of trade flows and GVCs, and tourism.
Lire en
01/07/2022
L'agression de la Russie contre l'Ukraine a contribué à la hausse des prix de l'énergie dans le monde entier, déclenchant des réponses des gouvernements. Les autorités des pays membres de l’OCDE et des grandes économies non membres interviennent massivement pour protéger les ménages et les entreprises contre les conséquences des prix élevés de l’énergie qui ont suivi la forte reprise de la demande au lendemain de la crise du COVID-19 et des retombées de la guerre en Ukraine. S’il est en général relativement facile de les appliquer et de communiquer à leur sujet, les mesures de nature à abaisser les prix de l’énergie présentent l’inconvénient de ne pas être sélectives et d’affaiblir les incitations à réduire la consommation d'énergie dans un contexte de tension sur l’offre.
01/07/2022
La guerre menée par la Russie contre l’Ukraine est à l’origine de la plus grave crise humanitaire dans la zone OCDE depuis la Seconde Guerre mondiale, portant préjudice à des millions de personnes et provoquant un choc économique, social et éducatif majeur dont la durée et l’ampleur restent incertaines. Cette note examine comment les systèmes d’éducation et de formation professionnelles (EFP) dans les pays d’accueil peuvent devenir plus inclusifs et accompagner les Ukrainiens déplacés à la suite de la guerre menée par la Russie. Elle s’appuie pour cela sur les travaux de l’OCDE relatifs à l’offre d’EFP pour les jeunes réfugiés, sur une analyse de l’EFP en Ukraine, et sur les premières mesures prises par les pouvoirs publics face à la crise actuelle. L’Ukraine dispose d’une offre étoffée d’EFP au niveau du deuxième cycle de l’enseignement secondaire, et les débouchés professionnels de l’EFP intéressent beaucoup ses jeunes. Cette note affirme que l’offre d’EFP dans les pays d’accueil joue un rôle clé en ce qu’elle valorise et développe les compétences des réfugiés venus d’Ukraine, au bénéfice des Ukrainiens concernés et du marché du travail dans les pays d’accueil, mais aussi de la reconstruction de l’Ukraine.
01/07/2022
The policy brief argues that as donations are flowing into Ukraine to support its recovery, the country’s plan for infrastructure reconstruction needs to ensure that resources are spent efficiently by addressing priorities and focusing on affordability. The approach requires a masterplan that articulates clear objectives, in line with the State’s ambitions in strategic areas such as digitalisation and decarbonisation, and consistent with Ukraine’s future accession path to the European Union, with a list of reconstruction projects. In this context, devising strategies that minimise the risk of procurement failures will be a policy priority.
01/07/2022
To support its most vulnerable citizens in the context of the Russian large-scale aggression against its territory, Ukraine needs both immediate actions and long-term policies. The war is exacerbating pre-existing disadvantages of children, women, elderly people, and people with disabilities. In the short term, actions are urgently needed to rebuild critical assets for providing adequate housing and access to quality basic services for all. Significant medium-to-long term employment and social priorities pre-existing to the invasion must also be addressed, such as youth unemployment and access of internally displaced persons to public employment services.
01/07/2022
This policy response addresses implications for public governance in Ukraine caused by Russia's large-scale aggression. It looks at impacts and development initiatives related to public administration reform, rule of law, public integrity and anti-corruption, as well as multi-level governance. The policy response suggests some key considerations for policy makers as part of Ukraine's recovery efforts.
01/07/2022
La guerre menée par la Fédération de Russie contre l’Ukraine perturbe gravement l’accès à l’internet, qui a connu un essor rapide dans le pays au cours de la dernière décennie. L’offre numérique de services publics, avec de nouvelles prestations à la pointe du progrès lancées juste avant le début du conflit, a résisté aux premières perturbations. L’économie numérique ukrainienne était en forte expansion avant la guerre et la loi fiscale « Diia City » adoptée par le pays prévoit des mesures spécialement adaptées au secteur des technologies de l’information. Le gouvernement ukrainien doit aujourd’hui faire face à de nombreux défis. Les instruments d’action de l’OCDE peuvent aider l’Ukraine à mener à bien ses projets ambitieux de renforcement et de reconstruction de son espace numérique à court terme (accès à l’internet), à moyen terme (accès aux talents et au financement) et à long terme (mise en place d’une infrastructure de données robuste pour l’économie numérique).
01/07/2022
This policy response analyses the main consequences of Russia’s war against Ukraine, inflicting significant damage to Ukraine’s economy, undermining macroeconomic stability and degrading its productive capital. The policy response argues that Ukraine’s forward-looking recovery and reconstruction aspirations should ensure the right framework conditions and leverage international support, so that the recovery can be sustained and help make Ukraine’s economy stronger, greener and more resilient. It identifies key structural reforms needed, and suggests that “building back better” will require that Ukraine pursues priority reforms in areas such as investment, competition and judicial so as to allow the economy to seize new economic opportunities, diversify and become more productive and environmentally sustainable.
01/07/2022
In 2022 official development assistance (ODA) is operating in a rapidly evolving environment. Over 2020 and 2021, development co-operation providers saw increased demand for their support driven by the COVID-19 pandemic, and to deal with increasing poverty, hunger, conflict and economic impacts. Now, Russia’s war of aggression against Ukraine is dampening global recovery, driving inflation and creating cascading crises around the world, including in other developing countries. This paper takes stock of how COVID-19 shaped ODA spending in 2020-21, using detailed ODA data available for the first time. It also analyses how the multifaceted crisis triggered by the war in Ukraine might impact ODA in 2022 and beyond.
Lire en
Montrer plus 
Crédits photos : OECD; Shutterstock; Enfant sur une balançoire: Shutterstock/Drop of Light
TwitterFacebookLinkedInEmail