Partager

La récession économique mondiale provoquée par le COVID-19 frappe durement les pays africains. En 2020, 41 économies africaines ont connu une baisse de leur produit intérieur brut (PIB). Le moment est venu de prendre des mesures audacieuses et coordonnées.

Au-delà de la diversité des situations nationales, cette crise a indéniablement pointé deux obstacles majeurs auxquels les stratégies post-COVID doivent s'attaquer pour enclencher en Afrique un nouveau cycle de croissance durable : la dépendance à l’égard des marchés extérieurs et l'incapacité des secteurs économiques formels à créer suffisamment d'emplois de qualité.

La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf), tout juste entrée en vigueur, est l’occasion d’accélérer la transformation productive, de créer des chaînes de valeur régionales et de stimuler l'intégration continentale. Sa mise en œuvre effective dépend toutefois de la capacité des économies africaines à dégager les marges de manœuvre budgétaires suffisantes et à stimuler les investissements privés dans des infrastructures de qualité et des projets durables.

Quelles priorités pour mettre en œuvre la ZLECAf et accélérer la transformation productive de l'Afrique ? Comment les gouvernements africains peuvent-ils renforcer leur capacité d'emprunt et améliorer leur gestion de la dette ? Quel rôle pour les coopérations bilatérale et multilatérale ? L'édition 2021 du Forum a invité les acteurs clés à partager leurs points de vue et leurs propositions.


Consulter les principales conclusions et recommandations du Forum


Consulter les événements passés