« Café Gorongosa » – un projet de coopération triangulaire entre le Portugal, le Brésil et le Mozambique pour la production durable de café dans le parc national de Gorongosa. © Instituto Superior de Agronomia

En pratique

Le Portugal promeut la coopération triangulaire au moyen d’initiatives de plaidoyer et de partenariats

Messages clés

Le Portugal est un ardent défenseur de la coopération triangulaire ; à ce titre, il organise des événements internationaux, mobilise un engagement politique à haut niveau et s’implique activement dans des organisations multilatérales regroupant pays développés et pays en développement (à l’instar de la Communauté des pays lusophones). Son action a facilité les échanges d’expériences entre pays ainsi qu’une plus grande reconnaissance de la coopération triangulaire. Un portefeuille de projets plus étoffé pourrait soutenir encore davantage ses actions de plaidoyer sur la scène internationale.

Défi

Mot-clésInstitutions multilatérales, Partenariats, Pays partenaires

Partenaire cléPortugal

Dernière mise à jour15 février 2022

Télécharger PDF

Le Portugal considère la coopération triangulaire comme un moyen d’aller au-delà des relations traditionnelles entre donneur et bénéficiaires, et de favoriser des partenariats horizontaux permettant le partage des connaissances et de l’expérience. Si le soutien en faveur de la coopération triangulaire s’accroît, il ne s’agit pas encore d’un mode de coopération prédominant par rapport aux partenariats traditionnels de coopération bilatérale et multilatérale. Se percevant lui-même comme un bâtisseur de ponts entre l’Europe, l’Afrique et l’Amérique latine, le Portugal entend exploiter les perspectives offertes par la coopération triangulaire à l’échelon international et dans ses propres activités de coopération.

Approche

Depuis 2012, le Portugal accorde une importance croissante à la coopération triangulaire, notamment depuis l’adoption du Concept stratégique de la coopération portugaise pour le développement 2014-20. Son approche dans ce domaine associe le plaidoyer sur la scène internationale, un engagement stratégique auprès des institutions multilatérales et l’établissement de partenariats avec des pays pivots qui partagent leur expérience, leurs connaissances et leurs ressources.

  • Promouvoir la coopération triangulaire sur la scène internationale, en veillant à assurer systématiquement une participation à haut niveau et un engagement politique fort, et en organisant régulièrement des conférences et des manifestations internationales, en partenariat avec l’OCDE, les Nations Unies et d’autres instances.

  • Favoriser le dialogue, la mise commun d’expériences et l’élaboration de positions politiques communes entre des pays se trouvant à différents stades de développement. Les ministres portugais apportent des contributions de fond dans de nombreux domaines de l’action publique, en particulier au sein de la Communauté des pays lusophones (CPLP) et de la Conférence ibéroaméricaine (CIB). Dans ce cadre, les partenaires apprécient les efforts déployés par le Portugal pour encourager la participation active et le leadership des autres membres. Le Portugal œuvre également à promouvoir une collaboration plus étroite entre la CPLP et la CIB.

  • Accroître les activités du pays en matière de coopération triangulaire en s’engageant activement auprès de partenaires susceptibles de jouer un rôle pivot en Amérique latine et en Méditerranée, des protocoles d’accord ayant été conclus avec dix partenaires.

Résultats

  • Reconnaissance de la coopération triangulaire grâce au plaidoyer de qualité mené par le Portugal sur la scène internationale, par exemple à la conférence BAPA+40, ainsi qu’au sein de l’OCDE et des instances de l’Union européenne. En réunissant régulièrement ses partenaires, le Portugal a également contribué à créer une communauté internationale de pratique, dont les échanges ont permis d’approfondir la compréhension commune de la coopération triangulaire et facilité l’établissement de nouveaux partenariats.

  • Dialogue et apprentissage entre partenaires de la CPLP grâce à la participation active du Portugal. Les membres ont échangé des conseils techniques sur leurs réponses à la pandémie de COVID-19 et coordonné leurs positions politiques, par exemple lors du Forum mondial de l’eau, dans le domaine du climat à la COP26 et en matière de travail des enfants. Sous la conduite du Portugal, deux projets de coopération consacrés à l’ingénierie civile et aux statistiques mobilisent l’ensemble des membres de la CPLP.

  • Des projets démontrant la valeur ajoutée de la coopération triangulaire, malgré un portefeuille d’activités pour le moment limité. Entre autres exemples, un projet de production durable de café combine l’expertise complémentaire de plusieurs partenaires au Portugal, au Brésil et au Mozambique – qui mobilisent également tous des ressources financières – et crée des synergies avec les projets bilatéraux. Le Portugal a également lancé une initiative sur l’éducation à la citoyenneté mondiale au sein du Secrétariat général ibéroaméricain (SEGIB) – un domaine dans lequel il possède une grande expertise. Toutefois, en octobre 2021, plusieurs des protocoles d’accord du Portugal n’avaient pas encore évolué vers des partenariats concrets et le nombre de projets menés n’était toujours pas à la hauteur de l’ambition du Portugal.

Enseignements tirés

  • Un portefeuille de coopération triangulaire plus important pourrait soutenir les initiatives de plaidoyer international du Portugal en lui permettant de s'appuyer davantage sur son expérience concrète et ses réseaux de partenariats. Or, le Portugal dispose d’opportunités pour étoffer son portefeuille à la mesure de son ambition : les liens croissants entre les institutions portugaises et les institutions des pays partenaires, notamment dans le cadre de la CPLP et de la communauté ibéroaméricaine, pourraient contribuer à faire germe de nouvelles idées de projets. Le Brésil, un acteur très dynamique de la coopération triangulaire, souhaite notamment approfondir son partenariat avec le Portugal. La définition d’orientations stratégiques et d’objectifs pour la coopération triangulaire pourrait contribuer à guider les efforts du Portugal dans ce domaine, lesquels pourraient également profiter des enseignements tirés d'un portefeuille d’activités plus fourni.

  • La coopération triangulaire peut permettre d’étendre la portée géographique des partenariats de coopération du pays, en dépit des contraintes en termes de ressources. Du point de vue de sa politique étrangère, le Portugal cherche à collaborer davantage avec des partenaires en Amérique latine et en Méditerranée. Plutôt que d’établir des programmes de coopération dans ces pays, la coopération triangulaire permet au Portugal de renforcer ses liens bilatéraux tout en mutualisant les ressources au bénéfice de ses pays partenaires africains.

  • Associer la société civile aux activités de coopération triangulaire permettrait de mobiliser des connaissances, des ressources et des réseaux supplémentaires. Si les activités de coopération triangulaire menées par le Portugal impliquent souvent des institutions publiques et des instituts de recherche, les organisations de la société civile y sont moins fréquemment associées. Fort de son expérience en matière de mise en œuvre de projets multipartites, le Portugal pourrait envisager d’associer davantage la société civile à ses activités de coopération triangulaire. Au Mozambique, le Portugal s’est ainsi associé à la Fondation Calouste Gulbenkian. La CPLP a en outre commencé à organiser des échanges avec la société civile sur des thèmes spécifiques, ce qui peut permettre d’identifier des possibilités de nouveaux partenariats.

Informations supplémentaires

Camões, Coopération triangulaire, https://www.instituto-camoes.pt/en/index.php?Itemid=2609 (en anglais).

Communauté des pays lusophones (CPLP), La coopération de la CPLP, https://www.cplp.org/Default.aspx?ID=2598 (en portugais).

Gorongosa coffee (site web), https://ourgorongosa.com.

Secrétariat général ibéroaméricain (SEGIB), Rapport sur la coopération Sud-Sud et la coopération triangulaire en Ibéro-Amérique 2020, https://informesursur.org/en/report/report-of-south-south-and-triangular-cooperation-in-ibero-america-2020 (en anglais).

SEGIB, Coopération, Portugal, https://www.somosiberoamerica.org/secciones/onda-pais/portugal (en espagnol et en portugais).

Université de Lisbonne, Gorongosa café, https://www.ctrop.ulisboa.pt/projetos-base/gorongosa-coffee (en anglais).

Ressources de l’OCDE

OCDE (2022), Examens de l'OCDE sur la coopération pour le développement : Portugal 2022, https://doi.org/10.1787/657fbe73-fr.

OCDE, Triangular co-operation (page web), http://www.oecd.org/dac/triangular-cooperation.

OCDE, Toolkit for identifying, monitoring and evaluating the value added of triangular co-operation, https://www.oecd.org/dac/triangular-co-operation/TOOLKIT%20-%20version%20August%202018.pdf.

Pour en savoir plus sur la coopération pour le développement du Portugal, voir :

OCDE (2021), « Portugal », dans Les profils de coopération au développement, https://doi.org/10.1787/12c61cf7-en.

TwitterFacebookLinkedInEmail