©Tadeas Sterba, Institut de gestion forestière

En pratique

Intégrer des projets pour un meilleur impact dans la zone protégée d'Aragvi

Messages clés

La région d'Aragvi, en Géorgie, possède des ressources naturelles qui pourraient stimuler le tourisme, mais elle manque d'infrastructures et de perspectives d'emploi, ce qui pousse les gens à chercher du travail ailleurs. La République tchèque travaille avec des partenaires pour répondre aux besoins socio-économiques des communautés locales, tout en protégeant le patrimoine naturel et culturel grâce à une approche intégrée.

Mot-clésCadre institutionnel, Environnement et climat, Partenariats

Partenaire cléRépublique tchèque

Dernière mise à jour25 octobre 2023

Télécharger PDF

Défi

Les ressources naturelles de la région d'Aragvi, en Géorgie, offrent un potentiel touristique, mais la région manque d'infrastructures telles qu'un réseau électrique et des services publics. Elle manque également de perspectives d'emploi, ce qui pousse les habitants à chercher du travail ailleurs. Certaines zones reculées ne sont habitées que la moitié de l'année.

Sur le plan interne, la République tchèque souhaitait mieux coordonner les multiples projets et instruments dans la région et tirer le meilleur parti de son petit budget bilatéral pour faire la différence.

Approche

"Le développement durable de la zone du paysage protégé d'Aragvi", lancé en 2018, apporte des solutions sur mesure aux défis posés dans de multiples secteurs. Il répond ainsi aux besoins sociaux et économiques des communautés locales, tout en protégeant le patrimoine naturel et culturel.

Initialement, il avait trois objectifs clés : le tourisme communautaire et l'agriculture biologique, les services sociaux tels que les soins de santé et l'éducation, et la gouvernance inclusive et durable de la zone protégée.

Avec le cofinancement de l'Autriche, le programme mobilise désormais des stratégies et des instruments de financement de la coopération au développement tchèque et slovaque, d’un budget total de 3 millions d'USD pour :

  • renforcer les capacités

  • la sensibilisation

  • l’octroi de subventions

  • responsabiliser les populations locales dans la prise de décision

  • fournir une assistance technique pour gérer le paysage protégé et la sylviculture durable.

Résultats

Bien que les résultats en matière de développement n’aient pas encore été mesurés, le programme a connu plusieurs réalisations entre 2018 et 2022, notamment :

  • La finalisation des plans de gestion pour le paysage protégé d'Aragvi et la sylviculture durable.

  • La formation du personnel et l’octroi de 90 subventions à des agriculteurs locaux et aux prestataires de services liés au tourisme.

  • L’amélioration de la coordination externe et interne :

    • En externe, l'engagement avec l'Autriche et la République slovaque (coopération de Slavkov) a permis de mobiliser davantage de fonds.

    • En interne, la mobilisation de multiples instruments tchèques autour d'un objectif commun a contribué à combler les lacunes de son portefeuille bilatéral en Géorgie. Lorsque certaines exploitations agricoles n'ont pas pu tirer pleinement parti des panneaux solaires installés, la République tchèque a mobilisé le mécanisme de projet à petite échelle pour financer des études de faisabilité et identifier des solutions techniques. Un autre petit projet a soutenu la scolarisation en ligne en réponse à la pandémie de COVID-19.

En outre, le programme ajoutera un volet de réduction des risques de catastrophe. Avec le soutien du budget tchèque d'aide humanitaire, le Programme des Nations Unies pour le développement fournira du matériel de lutte contre les incendies et formera les gardes forestiers à son utilisation.

Enseignements tirés

  • Il est essentiel d'investir du temps et de l'expertise dans la préparation du programme. Une analyse approfondie et une structure de gestion solide sont nécessaires pour mettre en place un cadre logique réaliste et des indicateurs mesurables.

  • Combler les lacunes a permis d'améliorer la coordination. Lorsque le programme a identifié des lacunes, il a mobilisé différents outils et instruments de la coopération tchèque au développement. Cela inclue notamment l'aide humanitaire, les fonds multilatéraux, les projets à petite échelle et les outils gérés par d'autres ministères. En outre, il a élargi le financement au-delà de l'Agence tchèque de développement. La délégation de la coordination à l'ambassade a été un facteur essentiel de réussite.

  • L'identification claire des rôles s'est avérée utile. Au fur et à mesure de l'évolution du programme, les parties ont élaboré un mémorandum d’accord définissant les responsabilités et les devoirs. Ce protocole a été signé par la République tchèque, l'Autriche, la République slovaque, les municipalités locales et le ministère de la Protection de l'Environnement et de l'Agriculture de Géorgie.

Informations supplémentaires

Aragvi Local Action Group (2023), sit web, www.aragvilag.ge/en (anglais uniquement).

Aragvi Protected Landscape (2020), sit web, www.aragvipl.ge.

Coopération au développement de la République tchèque (2022), “Aragvi region”, sit web, www.aragviregion.com/en-us/ (anglais uniquement).

Institut de gestion forestière (2023), “Project in Georgia”, ministère de l'Agriculture de la République tchèque, www.uhul.cz/portfolio/projekt-gruzie/?lang=en (anglais uniquement).

Ressources de l’OCDE

OECD (2023), Examens de l'OCDE sur la coopération pour le développement : République tchèque 2023, (à venir).

Pour en savoir plus sur la coopération au développement mise en œuvre par la République tchèque, voir :

OECD (2023), "Czech Republic", Les profils de coopération au développement, Éditions OCDE, Paris, https://doi.org/10.1787/4e4c3092-en.

D’autres exemples En pratique concernant la République tchèque sont disponibles ici : www.oecd.org/development-cooperation-learning?tag-key+partner=czech+republic#search

TwitterFacebookLinkedInEmail