Partager

Publications & Documents


  • 5-juin-2023

    Français

    Examens de l'OCDE sur la coopération pour le développement : Islande 2023

    Le Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE mène tous les cinq à six ans un examen par les pairs qui passe en revue les efforts de coopération pour le développement de chacun de ses membres. Ces examens visent à améliorer la qualité et l’efficacité de leur coopération pour le développement, en mettant en évidence les bonnes pratiques et en recommandant des améliorations. L’Islande adopte, vis-à-vis de ses trois pays partenaires, une approche de long terme pilotée par les partenaires et axée sur la pauvreté, et s’appuie sur ses partenaires multilatéraux pour compléter son portefeuille bilatéral. Elle parvient à faire progresser l’égalité des genres, et de nouveaux accords-cadres conclus avec la société civile ont consolidé ses partenariats. Cet examen par les pairs formule plusieurs recommandations pour aider l’Islande à concentrer sa politique de développement 2024-28 et sa stratégie environnementale et climatique à venir sur un nombre limité de domaines ; tirer parti des hausses récentes de ses volumes d’APD pour élaborer une feuille de route concrète en vue d’atteindre un ratio APD/RNB de 0.7 % ; et adopter une planification stratégique des effectifs pour remédier aux problèmes de ressources humaines. Le Centre GRÓ devrait donner la priorité, dans ses formations, au renforcement des capacités des institutions partenaires et le ministère des Affaires étrangères s’attacher à garantir l’additionnalité et la durabilité lorsqu’il collabore avec le secteur privé.
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 5-June-2023

    English

    The adoption of innovation in international development organisations - Lessons for development co-operation

    Addressing 21st century development challenges requires investments in innovation, including the use of new approaches and technologies. Currently, many development organisations prioritise investments in isolated innovation pilots that leverage a specific approach or technology rather than pursuing a strategic approach to expand the organisation’s toolbox with innovations that have proven their comparative advantage over what is currently used. This Working Paper addresses this challenge of adopting innovations. How can development organisations institutionalise a new way of working, bringing what was once novel to the core of how business is done? Analysing successful adoption efforts across five DAC agencies, the paper lays out a proposed process for the adoption of innovations. The paper features five case-studies and concludes with a set of lessons and recommendations for policy makers on innovation management generally, and adoption of innovation in particular.
  • 1-June-2023

    English

    Impact Standards for Financing Sustainable Development

    A decision-making framework for donors, development finance institutions (DFIs) & investors to deliver sustainable investments with integrity.

    Related Documents
  • 1-June-2023

    English

    Applying a Human Rights and Gender Equality Lens to the OECD Evaluation Criteria

    This publication responds to the need for practical guidance for evaluators, evaluation managers, and programme staff to incorporate a human rights and gender equality lens into the six OECD evaluation criteria: relevance, coherence, effectiveness, efficiency, impact, and sustainability. It aims to support evaluators and evaluation managers in the design, management and delivery of credible and useful evaluations that assess whether and how interventions contribute to realising human rights and gender equality – both, interventions with explicit human rights related objectives and those without. It also provides broader guidance to programme staff in applying the six criteria with a human rights and gender equality lens at the outset of an intervention and addresses the main considerations and challenges in doing so.
  • 23-May-2023

    English

    Non-ODA flows to developing countries: Remittances

    Over recent years, remittance flows - funds sent by people living and working abroad to their home countries - have been increasing rapidly. Today, they represent the largest source of external finance for many developing countries, ahead of Official Development Assistance (ODA) and Foreign Direct Investment (FDI).

    Related Documents
  • 22-mai-2023

    Français

    Evénement - Diaspora africaine, échanges et investissement : quelles retombées économiques et sociales ?

    À l'occasion de la Journée de l'Afrique, cette rencontre organisée par le Centre de développement de l'OCDE et Minnesota Africans United (MAU) réunit des dirigeants, des décideurs politiques, des hommes d'affaires et des groupes diasporiques, afin de partager l’expérience de diasporas engagées dans le développement du secteur privé, et discuter des bénéfices mutuels pour leurs pays d'origine en Afrique et leurs pays d'accueil.

    Documents connexes
  • 16-May-2023

    English

    Revenue Statistics in Latin America and the Caribbean 2023

    This report compiles comparable tax revenue statistics over the period 1990-2021 for 27 Latin American and Caribbean economies. Based on the OECD Revenue Statistics database, it applies the OECD methodology to countries in Latin America and the Caribbean (LAC) to enable comparison of tax levels and tax structures on a consistent basis, both among the economies of the region and with other economies. The report includes two special features examining the fiscal revenues from non-renewable natural resources in the LAC region in 2021 and 2022 as well as the measurement and evaluation of tax expenditures in Latin America. This publication is jointly undertaken by the OECD Centre for Tax Policy and Administration, the OECD Development Centre, the Inter-American Center of Tax Administrations (CIAT), the Economic Commission for Latin America and the Caribbean (ECLAC) and the Inter-American Development Bank (IDB).
  • 16-mai-2023

    Français

    Coopération pour le développement 2023 - Quel système d’aide pour demain ?

    Au cours de ces trois dernières années, les multiples crises mondiales et l’impératif de plus en plus urgent de limiter le changement climatique ont mis les modèles actuels de coopération pour le développement à rude épreuve, sans doute la plus rude depuis des décennies. L’objectif d’un monde meilleur pour tous semble plus difficile à atteindre, compte tenu des nouvelles tensions budgétaires, de l’impératif de fournir des biens publics régionaux et mondiaux, des besoins humanitaires exacerbés et des contextes politiques toujours plus complexes. La critique des racines, de la motivation et du fonctionnement du système international de l’aide se traduit par des appels à un changement radical, qui se manifeste, par exemple, dans les mouvements visant à s’attaquer à l’héritage colonial et au racisme dans ce secteur. Cette édition du rapport Coopération pour le développement, qui marque son 60e anniversaire, dresse un état des lieux de ces défis, et propose des pistes à suivre pour l’avenir selon quatre lignes d’action : honorer les engagements, financiers et autres, déjà pris, soutenir une transformation pilotée à l’échelon local dans les pays partenaires, moderniser les modèles d’activité et pratiques de gestion financière, et rééquilibrer les relations de pouvoir dans la prise de décisions et les partenariats à l’échelle internationale. Ce rapport s’appuie sur les réflexions de chefs d’État, de dirigeants d’organisations internationales, de praticiens, d’universitaires et de la société civile, en mettant particulièrement l’accent sur les voix qui représentent des expériences variées et des points de vue de pays à revenu faible ou intermédiaire et de leurs populations.
  • 11-mai-2023

    Français

    Examens de l'OCDE sur la coopération pour le développement : Nouvelle-Zélande 2023

    Le Comité d’aide au développement (CAD) de l’OCDE mène tous les cinq à six ans un examen par les pairs qui passe en revue les efforts de coopération pour le développement de chacun de ses membres. Ces examens visent à améliorer la qualité et l’efficacité de leur coopération pour le développement, en mettant en évidence les bonnes pratiques et en recommandant des améliorations. La Nouvelle-Zélande est un partenaire apprécié dans le Pacifique, principale région bénéficiaire de son aide publique au développement (APD). Sous la responsabilité du ministère des Affaires étrangères et du Commerce, l’attachement à l’appropriation nationale et régionale, les efforts déployés pour intégrer le savoir et les valeurs autochtones, ainsi que les engagements pris pour accroître les financements climatiques témoignent de l’engagement de la Nouvelle-Zélande et de la pertinence de son action. Cet examen par les pairs recommande à la Nouvelle-Zélande de tirer le meilleur parti de l’intégration plus étroite de la politique étrangère et de la politique de développement dans le Pacifique, de renforcer les ressources humaines, de créer les conditions nécessaires à une prise de décision efficace et efficiente, d’améliorer la transparence, de favoriser une meilleure compréhension de la problématique du développement au sein de la population, de promouvoir les liens entre les investissements liés au climat et d’autres priorités, et d’établir un plan pour accroître l’APD, de manière à concrétiser ses objectifs stratégiques.
  • 9-May-2023

    English

    Funding Civil Society in Partner Countries - Toolkit for Implementing the DAC Recommendation on Enabling Civil Society in Development Co-operation and Humanitarian Assistance

    This toolkit offers practical guidance to adherents to the OECD Development Assistance Committee (DAC) Recommendation on Enabling Civil Society in Development Co-operation and Humanitarian Assistance. It helps them implement the Recommendation’s provisions pertaining to strengthening local ownership and partner-country civil society as independent development and humanitarian actors.
  • << < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 > >>