Partager

En tant que plus grande économie d’Afrique du Nord, pays de la région MENA parmi les plus engagés dans les comités et instruments de l’OCDE et coprésident historique de l’Initiative MENA-OCDE pour la gouvernance et la compétitivité à l’appui du développement, le Programme-pays avec l’Égypte est le résultat d’une relation solide et durable entre l’Égypte et l’OCDE.

Ce Programme-pays sera une source essentielle d’informations, de pratiques et d’orientations pour la conception et la mise en œuvre réussies de réformes structurelles visant à répondre aux principales priorités économiques de l’Égypte. Il permettra également au pays de s’aligner davantage sur les normes de l’OCDE et servira de guide pour la mise en œuvre de la stratégie de développement durable « Égypte Vision 2030 » récemment révisée. En ce sens et conformément à ces priorités, le Programme-pays s’appuiera sur cinq piliers :

Pilier 1 : Croissance économique inclusive et durable
Pilier 2 : Innovation et transformation numérique
Pilier 3 : Gouvernance et lutte contre la corruption
Pilier 4 : Statistiques
Pilier 5 : Développement durable

Au sein de ces cinq piliers, le Programme inclut une liste de 35 projets ainsi qu’une fonction de coordination permettant d’assurer que celui-ci est mis en œuvre et suivi de façon efficace.

‌Il soutiendra également les travaux régionaux de l’OCDE dans la région MENA, tels que l’Initiative MENA-OCDE pour la gouvernance et la compétitivité à l’appui du développement. En tant que partenaire majeur de cette Initiative, l’Égypte peut aider à diffuser et à apporter des perspectives politiques vers et depuis la région MENA. 

Nous contacter :  

Pour plus d’informations, veuillez contacter: Carlos.Conde@oecd.org 

زيارة رئيس مجلس الوزراء لمقر منظمة التعاون الاقتصادي والتنمية بباريس - كاملة

La participation de l’Égypte dans les comités et organes de l’OCDE

Organes de l’OCDE associés :
Commission d’investissement
Comité des affaires fiscales

Participant au Comité de l’OCDE
Comité de la concurrence
Comité de la politique à l’égard des consommateurs
Comité du tourisme
Comité de la gouvernance publique
Comité de la politique de l’économie numérique
Comité de l’acier

Invités de l’OCDE
Comité des produits chimiques et de la biotechnologie
Comité des pêches
Groupe de travail sur la corruption à l’international
Transactions commerciales
Comité de l’agriculture
Comité des politiques agricoles et environnementales
Comité de l’agriculture et des échanges
Gouvernance d’entreprise
Comité de l’industrie, de l’innovation et de l’entrepreneuriat
Centre de recherche et d’innovation en éducation
Comité des politiques d’éducation
Comité des assurances et des pensions privées
Comité de la politique réglementaire

Pilier 1 : Une croissance économique inclusive et durable

Pourquoi ?

L’Égypte a été le seul pays de la région MENA à connaître une croissance positive de son PIB en 2020 malgré la pandémie mondiale de Covid-19. Son PIB devrait continuer de croître de 3,3 % en 2020/2021, et de 5,6 % en 2021/2022. L’amélioration du climat des affaires pour attirer davantage d’investissements, ainsi que la distribution de la croissance des dividendes, restent parmi les priorités principales de l’Égypte.

Quels projets ?

  1. Étude économique et Bureau sur le terrain en Égypte
  2. Examen de la dynamique des entreprises
  3. Examen approfondi de la productivité ciblé sur le secteur manufacturier
  4. Étude sur les PME et l’entrepreneuriat et renforcement des capacités
  5. Examen et renforcement des capacités des femmes à participer à l’économie
  6. Soutien à une stratégie nationale d’inclusion financière
  7. Soutien à la Zone économique du canal de Suez
  8. Examen sur l’agriculture et l’alimentation
  9. Intégration de l’Égypte dans la base de données du commerce mesuré en valeur ajoutée et dans l’Indice de restrictivité des échanges de services de l’OCDE

Pilier 2 : Innovation et transformation numérique

Pourquoi ?

L’Égypte a prévu d’importantes transformations numériques afin d’améliorer la qualité de vie de ses citoyens, élever le niveau de vie et les opportunités d’emploi. Ces priorités sont alignées sur le programme de réformes structurelles de l’Égypte et le plan de développement national, Vision 2030. D’importantes réformes se concentreront sur l’intelligence artificielle, l’économie numérique, la politique éducative et le développement du capital humain pour promouvoir l’innovation et mieux tirer parti de cette transformation numérique.

Quels projets ?

  1. Renforcer la capacité de l’Égypte à mesurer la transformation numérique
  2. Étude comparative sur la mise en œuvre des Principes de l’OCDE sur l’intelligence artificielle et analyse des écarts
  3. Examen des politiques nationales de l’innovation
  4. Examen des politiques d’enseignement supérieur en Égypte

Pilier 3 : Gouvernance et lutte contre la corruption

Pourquoi ?

L’amélioration de la gouvernance, le renforcement de l’État de droit et la lutte contre la corruption restent des priorités importantes pour l’Égypte qui cherche à promouvoir des règles du jeu plus équitables dans le secteur privé.

Quels projets ?

  1. Examen par les pairs des dispositifs de gouvernance de l’Institut national pour la gouvernance et le développement durable et aide à la mise en œuvre
  2. Renforcement des capacités et assistance technique pour la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation du plan Égypte Vision 2030
  3. Intégration de l’Égypte dans l’Indice de l’administration numérique 2021
  4. Examen du cadre de passation des marchés pour les entreprises publiques et analyse comparative avec les passations de marchés de l’administration dans des secteurs ou des entreprises prioritaires spécifiques
  5. Modernisation de la procédure budgétaire et des capacités institutionnelles, et intégration de la question de l’égalité des sexes et de la problématique environnementale dans la budgétisation
  6. Poursuite de l’alignement du cadre juridique et institutionnel de l’Égypte de lutte contre la corruption sur les normes internationales et l’intégrité des entreprises
  7. Renforcement des dispositifs de prévention contre la corruption et de l’intégrité publique en Égypte
  8. Programme de suivi « Meilleure mobilisation des ressources nationales grâce au renforcement du système fiscal et de l’échange de renseignements »
  9. Participation des femmes à la vie publique

Pilier 4: Statistiques

Pourquoi ?

L’amélioration de la disponibilité et de la gouvernance des statistiques en Égypte est essentielle pour recueillir des données exhaustives, notamment sur l’état de l’économie, de la population, du territoire et de l’environnement.

Quels projets ?


Examen de l’OCDE du Système statistique national égyptien et des systèmes d’information à l’appui des statistiques officielles
Identification des bonnes pratiques à l’appui du développement des fichiers administratifs et de leur utilisation en tant que ressources statistiques
Examen de l’OCDE des statistiques fondées sur le genre
Statistiques sur les migrations

Pilier 5 : Développement durable

Pourquoi ?

L’Égypte a récemment révisé sa stratégie de développement durable « Vision 2030 » afin de s’adapter aux changements les plus récents de l’économie et assurer un meilleur alignement avec le Programme de développement durable à l’horizon 2030 et l’Agenda 2063 de l’Union africaine. Les priorités importantes comprennent la promotion de la « croissance verte », des investissements dans des infrastructures de qualité et le développement territorial.

Quels projets ?

  1. Renforcement des mécanismes institutionnels de l’Égypte à l’appui de la réalisation des Objectifs de développement durable de façon cohérente et intégrée
  2. Examen de la politique de croissance verte de l’Égypte
  3. Mobilisation des financements et investissements en faveur des énergies propres en Égypte
  4. Renforcement des capacités pour la réduction des risques liés aux pesticides agricoles
  5. Examen et renforcement des capacités pour la réduction de l’activité économique informelle des petites entreprises
  6. Lutte contre les disparités territoriales et soutenir les stratégies territorialisées
  7. Examen des bonnes pratiques en matière d’investissements dans des infrastructures de qualité et renforcement des capacités pour la mobilisation des financements à l’appui des infrastructures
  8. Examen de la gouvernance des infrastructures et des cadres de réalisation de l’Égypte