Relance verte

Que peut faire le secteur des transports pour se montrer à la hauteur de ses ambitions en matière de décarbonation ?

21/07/2023 PNG

Les signataires de l’Accord de Paris de 2015 sont convenus d’œuvrer à la décarbonation de leurs économies pour maintenir la hausse des températures moyennes mondiales bien en-deçà de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels, l'objectif étant de ne pas dépasser 1.5 °C.

Compte tenu des engagements pris à ce jour, la diminution des émissions dues à l’activité de transport sera trop lente à l'échelle mondiale pour permettre la réalisation des objectifs énoncés dans l’Accord de Paris. Malgré les efforts déployés dans certaines régions, la trajectoire actuelle conduira à une hausse continue des émissions de CO2 du « réservoir à la roue » (émissions d’échappement), tout au long des années 2020, suivie d'un fléchissement de 3 % jusqu’en 2050.

Le temps presse. Selon les prévisions, la demande de transport de personnes et de marchandises devrait connaître une forte augmentation. Il est vital que les responsables de l’élaboration des politiques interviennent pour rompre le lien entre demande de transport et émissions, de façon à assurer la compétitivité-coûts des technologies non carbonées et bas carbone dans les domaines des transports routiers, ferroviaires, maritimes et aériens.

Que recommande le Forum international de transports ?

Pour en savoir plus : Perspectives des transports du FIT 2023

TwitterFacebookLinkedInEmail