Relance verte

Découplage des émissions de gaz à effet de serre et de la production agricole : Où en est l’UE ?

23/10/2023 PNG

Le Pacte vert pour l’Europe et la Stratégie « De la ferme à la table » ont fait de la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) du système alimentaire un objectif fondamental. Sur la période 2000-19, les émissions de GES du secteur agricole de l’UE ont baissé de 7 %, soit moins que la moyenne de l’OCDE, située à 8 %. Le Japon et l’Australie ont davantage réussi à les limiter, de respectivement 9 % et 15 %, tandis que les progrès ont été plus lents en Chine (-4 %). Au Canada et aux États‑Unis, les émissions de GES ont augmenté de respectivement 4 % et 13%.  

Néanmoins, le secteur agricole de l’UE a directement généré 383 millions de tonnes d’équivalent en dioxyde de carbone (Mt éq. CO2) de GES en 2020, ce qui représente 11 % du total des émissions de GES de l’UE , un chiffre supérieur à la moyenne de l’OCDE, établie à 10 %. Dans l’Union européenne, les émissions de GES sont surtout diminué avant 2012, et celles du secteur agricole ont même augmenté de 4% entre 2013 et 2017. Il ressort des évolutions récentes que les progrès sont lents et qu’on assiste à une stabilisation plutôt qu’à un recul des émissions, en dépit de la moindre intensité d’émission par unité de production (découplage partiel).  

Pour que l’agriculture contribue à la réalisation des ambitions environnementales de l’UE, il faudra mobiliser des efforts supplémentaires et, en particulier, redéfinir la Politique agricole commune et le cadre de réglementation et d’innovation.  

Pour en savoir plus : Politiques au service de l’agriculture et de l’alimentation de demain dans l’Union européenne

TwitterFacebookLinkedInEmail