Partager

Économie de la France en un coup d’œil

Perspectives économiques (mai 2021)

L’activité économique devrait rebondir au rythme de 5.8 % en 2021 puis de 4.0 % en 2022. Après un premier semestre 2021 en demi-teinte, l’activité gagnera en vigueur parallèlement à l’accélération de la campagne de vaccination et à la levée des restrictions sanitaires. En outre, les ponctions dans l’épargne, qui a atteint un niveau élevé du fait des restrictions sanitaires, devraient doper la consommation à mesure que la demande réprimée sera satisfaite. L’accélération de la croissance mondiale améliorera les perspectives à l’export. L’amélioration de la demande mondiale, des conditions de financement accommodantes et l’augmentation des investissements publics, conformément au plan de relance, soutiendront l’investissement. Cela étant, l’emploi sera lent à se redresser, dans la mesure où le nombre de bénéficiaires des dispositifs d’activité partielle déclinera.

Reform Priorities (April 2021)

Objectif Croissance 2021:  Pour Une Reprise Dynamique

Une reprise lente et inégale risque d’enraciner les conséquences négatives initiales de la crise du COVID-19 en termes de distribution et de creuser les inégalités des chances. Le plan de relance de 100 milliards EUR ciblant l'investissement dans les compétences et les technologies vertes est l’occasion de relever certains des défis auxquels le pays fait face de longue date.

Lire la note pays

2021 Structural Reform Priorities

  • Education and skills: Improve the equity and quality of education and training
  • Labour market: Reduce further labour market segmentation
  • Competition and regulation: Reduce regulatory barriers to competition
  • Environmental policy: Target more sustainable and greener growth
  • Public governance: Improve the efficiency of public finances

 

>> Going for Growth homepage

Étude économique de la France (avril 2019)

La croissance française a ralenti après une reprise progressive. La conjoncture mondiale, la politique monétaire et des réformes structurelles ont soutenu les exportations et l’investissement ces dernières années. Cependant, les incertitudes mondiales et les effets des mouvements sociaux ont pesé sur l’activité en 2018. Les taux d’emploi restent faibles et la situation des finances publiques ne s’est pas redressée. La progression des salaires réels et les gains de productivité n’ont pas retrouvé leurs niveaux d’avant la crise, malgré un léger rebond en 2017-18.

Résumé de l'étude

 

Présentation

 

Les effets conjugués des prix de l’énergie et de la taxe carbone

Les effets conjugués des prix de l’énergie et de la taxe carbone sur la performance économique et environnementale des entreprises françaises du secteur manufacturier (février 2020)

Cette étude estime l'effet des prix de l'énergie et de la taxation du carbone sur la performance environnementale et économique des entreprises. L'analyse utilise des données sur 8 000 entreprises représentatives du secteur manufacturier français et observées sur la période 2001-2016. Le papier mesure également l'impact causal de la taxe carbone sur la période 2014-2018 et simule l'effet d'augmentation supplémentaire de son taux de 45 € à 86 € par tonne de CO2.

Lire le Document de travail 

Lire le blog: Taxe carbone : quel impact environnemental et économique dans le secteur manufacturier français ?