Efficacité de l'aide

L’OCDE et le Quatrième Forum de haut niveau sur l’efficacité de l’aide

 

 

Le Quatrième Forum de haut niveau sur l’efficacité de l’aide – tenu à Busan, en Corée, du 29 novembre au 1er décembre – a marqué un tournant dans le débat international sur l’aide et le développement. Il est clairement ressorti de l’ordre du jour, du programme de manifestations parallèles ainsi que des principes et engagements convenus dans le document final (anglais)que le Forum avait pour objet le développement et non l’aide. La diversité des délégations ayant pris part aux différentes séances et approuvé le document a bien montré que les Principes de Paris sur l’efficacité de l’aide, qui ont leur point d’ancrage à l’OCDE au sein du Groupe de travail sur l’efficacité de l’aide hébergé par le CAD, restaient d’actualité.

Le Forum a abouti à un certain nombre de résultats importants, dont le Partenariat de Busan pour une coopération efficace (anglais) au service du développement qu’ont approuvé  les donneurs, les fournisseurs de la coopération Sud-Sud, les pays en développement, les organisations de la société civile, les représentants du secteur privé etc. ; en outre, le Brésil, la Chine et l’Inde ont entériné les principes de Busan et sont convenus de les prendre comme référence pour la coopération Sud-Sud. Cet accord a été étayé par un processus de négociation ouvert et transparent conduit par le Groupe de travail sur l’efficacité de l’aide hébergé par le CAD. Le nouveau partenariat mondial pour une coopération efficace au service du développement  sera soutenu par l’OCDE et par le Programme des Nations unies pour le développement.

 

La Direction de la coopération pour le développement de l’OCDE (DCD), qui assure le secrétariat du CAD et du Groupe de travail sur l’efficacité de l’aide, a mis tout en œuvre pour organiser le Quatrième Forum de haut niveau de Busan en collaboration avec la Corée. En particulier, la DCD a participé à la présentation d’une série d’ « éléments de base » (anglais) concernant les résultats, la transparence, la fragmentation de l’aide, les États fragiles, le changement climatique, la coopération Sud-Sud, l’efficacité des institutions et le secteur privé, lesquels ont pour but de donner aux pays, aux entreprises et aux organisations de la société civile la possibilité  de mettre en œuvre immédiatement les engagements de Busan.
Différentes équipes de la DCD ont également participé activement au lancement de plusieurs accords internationaux sur des problèmes de développement fondamentaux, notamment :

Le Forum de Busan  a également été le cadre de plusieurs consultations sur la nouvelle Stratégie de l’OCDE pour le développement (anglais) avec les pays en développement et les organisations de la société civile et lors de nombreuses sessions plénières, manifestations parallèles et débats soutenus par l’OCDE et organisés dans l’espace d’échanges « Connaissances et innovation » (anglais).

» Accéder aux résumés du Forum (anglais)

 

 

Also AvailableEgalement disponible(s)