Colombie

Examens environnementaux de l'OCDE : Colombie 2014

Dans la série:Examens environnementaux de l'OCDEvoir tous les titres

Publié le 10 octobre 2014

Également disponible en: Anglais, Espagnol

book

Ce rapport est le premier examen environnemental de la Colombie. Il évalue les progrès accomplis par la Colombie en termes de développement durable et de croissance verte, avec un accent particulier sur la gestion des produits chimiques et l’adaptation au changement climatique.

TABLE DES MATIERES

Préface
Avant-propos
Notes générales
Résumé
Progrès sur la voie du développement durable4 chapitres disponibles
Principales tendances environnementales
Contexte de l'élaboration des politiques
Vers une croissance verte
Coopération internationale
Progrès réalisés au regard des principaux objectifs environnementaux3 chapitres disponibles
Déchets
Gestion des produits chimiques
Biodiversité
Annexes1 chapitre disponibles
Sélection de données
Powered by OECD iLibrary

Versión española

communiqué

« L’économie colombienne connaît une croissance rapide et le pays doit agir sans attendre pour protéger des forêts et des écosystèmes parmi les plus riches de la planète », a déclaré Simon Upton, Directeur de l’environnement à l’OCDE. « En alignant ses politiques environnementales sur les bonnes pratiques internationales, la Colombie accomplira un pas décisif vers son entrée dans l’OCDE. »

Lire le communiqué de presse

Lire la revue de presse et de Twitter

 

L'Essentiel

Ces dernières années, la Colombie a enregistré une croissance économique impressionnante, mais elle reste l’un des pays les plus inégalitaires au monde. Sa biodiversité et ses écosystèmes, d’une grande richesse, sont soumis à d’importantes pressions exercées par les industries extractives, le pâturage, la circulation routière et l’urbanisation. Le conflit armé intérieur a porté atteinte à l’état de droit, a aggravé bon nombre de pressions environnementales (surtout du fait des activités extractives illégales, des cultures illicites de drogues et de la déforestation), a restreint l’accès à des zones protégées et a limité les possibilités de gestion des ressources naturelles. Encore récemment, les politiques et les institutions environnementales étaient dépassées, voire affaiblies, par ces pressions. En 2010-11, les intempéries extrêmes liées au phénomène La Niña ont causé un grave préjudice économique et social au pays, ce qui l'a incité à renforcer sa gouvernance environnementale. Un alignement des politiques et institutions sur les bonnes pratiques internationales s’impose d’autant plus que la Colombie a demandé à adhérer à l’OCDE.

‌visualisation de données

Accès à l'eau et à l'assainissement : la Colombie et les objectifs de développement du Millénaire

Cliquez sur 1993, 2010, Urbain vs. Rural pour voir évoluer les données. 

Depuis 1993, la Colombie a substantiellement développé ses infrastructures pour offrir un accès à l'eau potable et à un assainissement élémentaire à une population en croissance. 

 

 Taxes environnementales : les revenus perdus de la Colombie

Cliquez sur "detailed view" pour décomposer les barres. 

Les taxes environnementales représentent moins de 1% du PIB de la Colombie, un taux plus bas que dans d'autres économies émergentes et dans l'OCDE. 

 

 

CONTACT