Partager

By Date


  • 30-juin-2022

    Français

    Essai n°492B : Méthode d’essai sur modèle d’épithélium cornéen humain reconstitué pour l’identification de produits chimiques dangereux pour l’œil

    La présente Ligne directrice décrit une procédure in vitro d’identifier à elle seule les produits chimiques (substances et mélanges) qui ne relèvent d’aucune catégorie (« sans catégorie ») ou qui nécessitent d’être classés pour irritation oculaire (catégorie 2) ou pour lésions oculaires graves (catégorie 1) selon la classification des dangers pour l’œil établie par le SGH de l’ONU. Un modèle d’épithélium cornéen humain reconstitué (EChR) est utilisé, qui reproduit fidèlement les propriétés histologiques, morphologiques, biochimiques et physiologiques de l’épithélium cornéen humain. Le test évalue le danger potentiel qu’un produit chimique testé présente pour l’œil en se fondant sur sa capacité à provoquer une cytotoxicité sur un modèle tissulaire d’EChR, mesurée avec le test MTT. Dans la méthode TTT ECh SkinEthic™, la viabilité tissulaire de l’EChR est mesurée via la conversion enzymatique du MTT par les cellules viables du tissu en formazan coloré mesuré quantitativement après son extraction des tissus. La cytotoxicité est mesurée à différents moment de l’exposition ; cela constitue une des différences méthodologiques avec le Ligne directrice 492 d’origine.
  • 30-juin-2022

    Français

    Essai n° 425: Toxicité aiguë par voie orale: méthode de l'ajustement des doses

    Cette méthode permet l’estimation de la CL50 avec un intervalle de confiance, et les résultats permettent de classer une substance pour la toxicité aiguë selon le Système Général Harmonisé de Classification et d'Étiquetage des Produits Chimiques. Il est le plus facile de l'appliquer aux substances produisant la mort dans les deux jours. Cette Ligne directrice utilise des rongeurs (de préférence femelle rat). Il y a un essai limite et un essai principal. L'essai limite peut être employé efficacement pour identifier les produits chimiques qui sont susceptibles d'avoir une basse toxicité. La substance d'essai est généralement administrée par une dose unique, par gavage, aux animaux à jeun avant le traitement. Des animaux uniques sont dosés un par un, habituellement toutes les 48h. Le premier animal est dosé un niveau au-dessous des meilleures évaluations préliminaires de la CL50. Le deuxième animal reçoit une dose inférieure (si le premier animal meurt) ou une dose supérieure (si le premier animal survit). On observe les animaux avec une attention particulière pendant les 4 premières heures et quotidienne ensuite, pendant un total de 14 jours généralement. Le poids des animaux devrait être déterminé au moins une fois par semaine. Tous les animaux devraient être soumis à une autopsie générale. La CL50 est calculée suivant la méthode de maximum de vraisemblance. Il est possible de calculer des évaluations d'intervalle pour la CL50. Plus l'intervalle est étroit et meilleure est l'évaluation de la CL50. Logiciel à utiliser pour les essais 425, 432, 455. Cliquer ici. Logiciel non couvert par l’Acceptation Mutuelle des Données.
    Also AvailableEgalement disponible(s)
  • 30-juin-2022

    Français

    Essai n°251 : Essai de détection rapide d’un rapporteur de l’activité de perturbation androgénique (RADAR)

    La présente Ligne directrice relative à l’essai RADAR (Rapid Androgen Disruption Activity Reporter) décrit un essai aquatique faisant appel à des éleuthéroembryons d’Oryzias latipes (O. latipes, médaka japonais) transgénique au jour zéro après éclosion, dans un format multipuits, afin de détecter les produits chimiques agissant sur l’axe androgénique. La méthode RADAR a été conçue comme un outil de dépistage pour des essais à court terme visant à mesurer la réponse d’éleuthéroembryons à des produits chimiques potentiellement actifs sur l’axe androgénique. Les organismes sont exposés pendant 72 heures dans des plaques de 6 puits en présence et en absence d’un co-traitement avec le 17-méthyle testostérone. L’essai comprend 5 concentrations du produit chimique. À la fin de la période d’exposition, le signal de fluorescence est transformé en valeur numérique ; l’analyse statistique et la procédure d’interprétation des données permettent de déterminer si le produit chimique testé est actif ou inactif.
  • 30-juin-2022

    Français

    Essai n° 442D: Sensibilisation cutanée in vitro - Méthode d'essai ARE-Nrf2 luciférase

    La présente Ligne directrice porte sur le danger de sensibilisation cutanée pour la santé humaine faisant suite à une exposition avec un produit chimique. La sensibilisation cutanée se réfère à une réponse allergique faisant suite à un contact avec la peau, selon la définition du Système général harmonisé de classification et d'étiquetage des produits chimiques (SGH) des Nations Unies. La méthode in vitro décrite dans la présente Ligne directrice (LD) pour les essais de produits chimiques (méthode d'essai ARE-Nrf2 luciférase) doit aider à distinguer les sensibilisants des non-sensibilisants cutanés, selon le SGH. Le deuxième événement clé sur la voie toxicologique menant à des effets indésirable de sensibilisation cutanée se déroule dans les kératinocytes. Cet événement comprend des réponses inflammatoires et des phénomènes d'expression génique, liés à des voies de signalisation cellulaire spécifiques telles que les voies dépendant de l'élément de réponse antioxydant/électrophile (ARE, Antioxidant Response Element). La méthode d'essai décrite dans la présente Ligne directrice (méthode d'essai ARE-Nrf2 luciférase) est proposée pour l'étude de cette deuxième étape. La lignée cellulaire employée contient le gène de la luciférase sous le contrôle transcriptionnel d'un promoteur constitutif fusionné à un élément ARE d'un gène connu pour l’intensification de son expression sous l’effet de sensibilisants cutanés. Le signal de la luciférase reflète l'activation par les sensibilisants de gènes endogènes dépendants du facteur Nrf2. Cela permet la mesure quantitative (par détection de luminescence) de l'induction du gène de la luciférase, grâce à l'utilisation de substrats de luciférase produisant une luminescence satisfaisante, comme indicateur de l'activité du facteur de transcription Nrf2 dans les cellules après exposition à des substances chimiques d’essai électrophiles. A l'heure actuelle, la ligne directrice comprend deux méthodes d’essai : la méthode KeratinoSensTM et la méthode LuSens.
  • 28-June-2022

    English

    Series on Risk Management - Publications by number

    The series on Risk Management covers methodologies for both governments and industry to manage risks posed by chemicals and, when appropriate, to harmonise risk management activities. The OECD provides information on the following areas: perfluorinated chemicals, substitution of hazardous chemicals, sustainable chemistry and others.

    Related Documents
  • 20-June-2022

    English

    Section 4: Health Effects

    Interested parties are invited to send their comments on the following Draft Test Guideline No. 442C on In Chemico Skin Sensitisation: Draft updated Appendix I: Direct Peptide Reactivity Assay (DPRA). Comments should be sent by 20 June 2022.

    Related Documents
  • 15-June-2022

    English

    Draft Guidance and Review Documents/Monographs

    Interested parties are invited to send their comments on the Draft Guidance on Evaluation of Data from the Developmental Neurotoxicity (DNT) In-Vitro Testing Battery on 15 June 2022.

    Related Documents
  • 2-June-2022

    English

    Publications in the series on Pollutant Release and Transfer Registers

    Countries are taking action against toxic chemicals emitted into air, water and land by industry. How can countries track progress made towards this target? The new OECD report looks at Pollutant Release and Transfer Registers data as a means to track toxic releases to monitor chemical pollution in order to meet the United Nations Sustainable Development Goal Target 12.4.

    Related Documents
  • 5-May-2022

    English

    Best Available Techniques (BAT) to Prevent and Control Industrial Pollution

    On 5 May 2022, the OECD hosted a webinar to discuss how to incorporate value chain approaches in BAT determinations and related environmental regulatory concepts as well as the challenges faced and possible solutions. Watch the webinar replay and access the presentations.

    Related Documents
  • 3-May-2022

    English

    Safety Assessment of Transgenic Organisms: OECD Consensus Documents

    The OECD biosafety consensus documents identify elements of scientific information used in the environmental safety and risk assessment of transgenic organisms which are common to OECD member countries.

    Related Documents
  • << < 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 > >>