Partager

Statistiques des échanges internationaux et de la balance des paiements

Tendances du commerce international, OCDE, mise à jour : novembre 2020

 

Le commerce international a continué de se redresser en septembre mais est resté en dessous des niveaux d'avant la crise

17 nov. 2020 - Le commerce international de marchandises a continué de croître en septembre 2020, bien qu'à un rythme plus lent que celui enregistré en août, les niveaux restant environ 10% en dessous des moyennes de 2019. Le commerce des services a également continué de croître dans la plupart des économies mais, à l'exception de la Chine et du Japon, qui ont connu une forte croissance en septembre, il est resté modéré. Les données du commerce de marchandises pour octobre indiquent une fragilité persistante du commerce international.

Asie-Pacifique 

Après les chiffres élevés du commerce de marchandises en septembre (les exportations et les importations ont augmenté respectivement de 12.8% et de 7.0%), les exportations et les importations coréennes se sont contractées de 8.2% et de 3.6% en octobre. La demande étrangère d'appareils électroménagers, d'électronique et de produits bio-sanitaires (en particulier les kits de diagnostic Covid-19) est restée élevée, mais un ralentissement des téléphones portables et des navires a entraîné une baisse générale des exportations. Les importations coréennes de services ont fortement rebondi en septembre (en hausse de 10.8%, après la contraction de 5.2% en août), sous l'impulsion des services informatiques et commerciaux et des voyages (en hausse de 3.0%, après l'augmentation de 11.6% en août). Les exportations n'ont augmenté que marginalement en septembre (0.8%), la forte croissance des services aux entreprises (13.7%) ayant été compensée par la baisse des ventes dans d'autres secteurs (la construction, dont la Corée est un des leaders mondiaux, a enregistré une baisse de 15.9%). 

 Commerce international, marchandises et services, Japon et Corée
Source : Direction des statistiques et des données de l'OCDE pour les marchandises, sources nationales pour les services. Indice basé sur des chiffres en dollars américains à prix courants, corrigés des variations effets saisonnières.

Les exportations de marchandises de la Chine ont repris en octobre (de 5.4%, après la contraction de 3.2% en septembre). Les exportations de textiles (y compris les masques et autres équipements de protection individuelle), de circuits intégrés, d'ordinateurs et de pièces détachées ont continué à se développer de manière significative. Toutefois, les importations de marchandises ont diminué de 1.0% en octobre, après la hausse de 6.6% enregistrée en septembre. Sur le front des services, les exportations chinoises ont rebondi (en hausse de 12.0% en septembre), après la contraction de 6.7% enregistrée en août. Les importations ont également augmenté de manière significative (14.2%). À l'exception des voyages, le commerce dans tous les secteurs des services a dépassé en septembre les niveaux de 2019, les exportations de services de transport ayant dépassé de près de 30% la moyenne mensuelle de l'année dernière. 

Alimentées par la demande chinoise, les exportations de marchandises du Japon (en hausse de 4.9 % en septembre) ont continué à se développer, les importations augmentant également (en hausse de 2.9%). Le commerce des services a également connu une forte reprise en septembre, avec des exportations et des importations en hausse de 16.6% et 11.1% respectivement. Si tous les secteurs ont progressé (y compris les voyages, en hausse de 12.5% et 10.1% pour les exportations et les importations respectivement), les services informatiques et les services liés à la propriété intellectuelle ont enregistré une croissance particulièrement élevée. 

La croissance des exportations de marchandises s'est accélérée en Australie (5.3% en septembre, contre 1.9% en août), soutenue par les minerais métalliques et les minéraux. Les importations, en revanche, se sont contractées de 8.2%, des baisses ayant été enregistrées pour la plupart des produits. Les exportations de services ont augmenté de 2.8% en septembre, les voyages commençant à se redresser (en hausse de 4.9%) après les fortes baisses de juillet et août. Les importations de services ont diminué de 1.1%. 

Amériques 

Les États-Unis ont enregistré une croissance de 3.2% des exportations de marchandises en septembre. La hausse des expéditions de soja (en hausse de 63% en septembre, principalement vers la Chine) et les ventes importantes d'équipements de télécommunication, d'ordinateurs et de pièces détachées ont entraîné l'augmentation des exportations. En revanche, les importations de marchandises sont restées pratiquement stables, l'augmentation des achats de voitures et de pièces détachées ayant été compensée par le recul de l'électronique domestique, des téléphones portables et des matériaux industriels. Le commerce des services s'est maintenu à environ 75% de ses niveaux de 2019. Les importations ont augmenté de 1.8% en septembre, soit un taux plus faible qu'en juillet et août 2020, tandis que les exportations se sont légèrement accélérées (de 0.4% à 1.3%), les exportations de voyages (en hausse de 3.4%) ayant augmenté pour la première fois en sept mois.

 Commerce international, Exportations et importations, marchandises et services, Canada et Etats-Unis
Source : Direction des statistiques et des données de l'OCDE pour les marchandises, sources nationales pour les services. Indice basé sur des chiffres en dollars américains à prix courants, corrigés des variations saisonnières.

En septembre, les exportations de marchandises du Canada ont augmenté de 1.9%, grâce à des expéditions record (et à la hausse des prix) de bois d'œuvre et à l'augmentation des ventes d'avions et d'autres équipements de transport. Les importations ont également augmenté de 1.6%, principalement en raison de la hausse des achats de produits énergétiques. Les exportations de services se sont au contraire contractées (moins 2.5%), tous les secteurs affichant une croissance négative et les voyages ayant chuté de 15.5 %. Comme aux États-Unis, les importations ont augmenté de 1.3%, soit un taux plus faible qu'en juillet et août. 

Après avoir stagné en septembre, les exportations de marchandises du Brésil ont légèrement augmenté en octobre (2.3%). Les importations ont également continué à augmenter (de 1.1% en septembre et de 3.9% en octobre). Les exportations et les importations de services du Brésil ont augmenté respectivement de 0.6% et 1.7% en septembre. 

Europe 

Les exportations de marchandises en France ont augmenté de 3.7% en septembre, tandis que les importations sont restées stables. Les exportations de matériel de transport (en hausse de 20%), et notamment de matériel aéronautique (en hausse de 60% environ), ont connu une forte progression. Les exportations de services ont légèrement augmenté (0.3%), la forte contraction (18.8%) des voyages ayant été compensée par la croissance des autres services (en hausse de 4.3%). Les importations ont également augmenté (en hausse de 3.1%), mais contrairement aux exportations, les voyages (en hausse de 18.3%) ont été le moteur de la croissance.

Commerce international, Exportations et importations, marchandises et services, Allemagne et Royaume-Uni
Source : Direction des statistiques et des données de l'OCDE pour les marchandises, sources nationales pour les services. . Indice basé sur des chiffres en dollars américains à prix courants, corrigés des variations saisonnières.

Comme la France, les exportations de marchandises de l'Allemagne ont augmenté en septembre (2.6%), tandis que les importations sont restées stables (moins 0.1%). Les expéditions vers la Chine ont dépassé les niveaux de 2019 en septembre, tandis que les exportations vers l'UE et les États-Unis sont restées inférieures d'environ 5 à 6% aux niveaux de l'année dernière. Le commerce des services s'est contracté pour la première fois en quatre mois, les exportations et les importations ayant diminué respectivement de 0.7% et de 3%. 

Tout comme les mois précédents, le commerce de marchandises au Royaume Uni a connu en septembre un mouvement variable - les exportations ont baissé de 5.1% tandis que les importations ont augmenté de 8.0%, en grande partie grâce aux échanges avec la Chine et les États-Unis. La croissance des exportations de services a ralenti en septembre de 0.3% (après une hausse de 6.0% en août) et les importations ont diminué de 0.6% (après une croissance de 5.9% en août). 

Les exportations de marchandises en Russie ont fortement augmenté en septembre (20.9%), tandis que les importations ont progressé plus modestement de 2.9%. Toutefois, les niveaux mensuels des exportations ne se situent toujours qu’autour des niveaux enregistrés pour la dernière fois au début de 2017. Après avoir augmenté en août (de 7.7%), les exportations de services ont diminué de 2.9% en septembre, en raison de la faiblesse des ventes de services de transport et de services aux entreprises. Les importations, en revanche, ont augmenté de 34.5 % après une forte contraction en août (moins 17.5%).

Tableau 1 : Commerce de marchandises pour une sélection d’économies
Variation sur la période précédente en %

  Commerce de marchandises pour une sélection d'économies, Variation sur la periode précédente (%)
 Source : Direction des statistiques et des données de l'OCDE. Les taux de croissance sont basés sur des chiffres en dollars américains à prix courants, corrigés des variations saisonnières.

Tableau 2 : Commerce de services pour certaines économies
Variation sur la période précédente en %

 Commerce de services pour une sélection d'économies, Variation sur la periode précédente (%)

Source : Direction des statistiques et des données de l'OCDE. Les taux de croissance sont basés sur des chiffres en dollars américains à prix courants, corrigés des variations saisonnières.

 

   

Prochaine publication : 18 décembre 2020

 

Contact

Cette note tente de dresser un tableau actualisé du commerce international en rassemblant les dernières données sur les pays pour lesquels les données sont disponibles. Pour toute question, veuillez contacter SDD.Tradestats@oecd.org.

   

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)