Partager

Statistiques des échanges internationaux et de la balance des paiements

Tendances du commerce international, OCDE, mise à jour : décembre 2020

 

Le commerce de marchandises se rapproche progressivement des niveaux pré-pandémiques, le commerce des services est toujours tiré vers le bas par les voyages

18 déc 2020 - Le commerce international de marchandises a continué à se développer en octobre et novembre, notamment grâce à l'Asie et à la forte demande mondiale d'électronique, d'ordinateurs et de téléphones portables (les « produits de confinement »). En Europe et en Amérique, la reprise en cours du commerce de marchandises est menée par un rebondissement des machines, des équipements de transport et des produits pharmaceutiques. En raison de l'augmentation du volume des échanges de marchandises, les services de transport de marchandises ont également repris en octobre ; toutefois, l'arrêt quasi-total des voyages internationaux continue de peser sur l'ensemble des échanges de services.

Asie-Pacifique 

Après la chute de 8.0% en octobre 2020, les exportations coréennes de marchandises ont augmenté de 3.4% en novembre, sous l'effet de l'envolée des livraisons de semi-conducteurs (qui ont enregistré une croissance constante pendant cinq mois consécutifs). La forte demande étrangère de téléphones portables (liée au lancement de nouveaux modèles), d'écrans, d'ordinateurs et de kits de diagnostic COVID-19 a également contribué aux chiffres favorables de novembre. Les importations de marchandises ont également augmenté (3.8%), notamment en provenance de la Chine, premier partenaire commercial de la Corée pour les importations, et de l'Europe. Les exportations coréennes de services ont augmenté de près de 11% en octobre, après une hausse modeste en septembre (0.8%). Les ventes de transports (14.6%), de services de télécommunications et d'informatiques (34.1%) et de services aux entreprises (9.6%) ont toutes enregistré une forte croissance. Stimulées par un ralentissement des achats de services informatiques et de services aux entreprises, les importations se sont au contraire contractées de 5.8% en octobre, après un bond de 10.8% en septembre. 

 Exportations et importations, Japon et Corée
Source : Direction des statistiques et des données de l'OCDE pour les marchandises, sources nationales pour les services. Indice basé sur des chiffres en dollars américains à prix courants, corrigés des variations effets saisonnières.

 La croissance des exportations chinoises de marchandises s'est accélérée en novembre (+6.5%, après la hausse de 5.4% en octobre). Les textiles (y compris les équipements de protection individuelle) et l'électronique (y compris les téléphones portables, les circuits intégrés, les ordinateurs et les pièces détachées) ont continué à afficher une croissance solide. Les importations sont restées pratiquement stables (+0.2%), la hausse des achats de circuits intégrés ayant été compensée par la baisse des importations de produits énergétiques et de matériel de transport. Après la forte reprise de septembre, le commerce des services a plutôt ralenti en octobre, les exportations et les importations ayant diminué respectivement de 7.3% et de 4.3%. La faiblesse des chiffres relatifs aux voyages a entraîné le déclin général, tandis que d'autres services, en particulier les exportations de transports et de services de télécommunications et informatiques, ont continué à enregistrer de bons résultats.  

Les exportations de marchandises japonaises ont augmenté de 0.5% en novembre, après avoir progressé de 3.0% en octobre. Les exportations vers la Chine, le plus grand marché d'exportation du Japon, sont maintenant 10% plus élevées qu'en 2019, les machines représentant près d'un quart des exportations japonaises vers cette destination. Les importations ont diminué de 3.2% en novembre, après avoir augmenté de 5.3% en octobre. Comme ailleurs en Asie, le commerce des services a également ralenti au Japon en octobre, après avoir augmenté de manière significative en septembre. Les exportations ont diminué de 5.7%, avec des baisses dans tous les services, à l'exception des transports. Les importations se sont nettement contractées (moins 12.1%) en raison d'un ralentissement des achats de services aux entreprises et de services liés à la propriété intellectuelle, qui avaient fortement augmenté ces derniers mois. 

En octobre, le commerce de marchandises de l'Australie a enregistré une croissance régulière des exportations (+6.3%) et des importations (+5.7%). La hausse des prix et l'augmentation des expéditions de minerais métalliques et de minéraux (environ 14%) ont été les principaux moteurs des exportations, tandis que les équipements de transport et de télécommunications ont fait augmenter les importations totales. Après une reprise momentanée en septembre, les exportations australiennes de services ont diminué de 2.0% en octobre, tous les services sauf le transport de fret ayant enregistré une baisse. Les importations de services ont également diminué (de 1.1%). 

Amériques 

Les exportations de marchandises pour les États-Unis ont augmenté de 3.0% en octobre 2020, poussées par une augmentation constante des livraisons d'avions et de pièces détachées, de gaz naturel et de semi-conducteurs. Les importations de marchandises ont augmenté de 2.3% en octobre, aidées par une forte croissance des achats de téléphones portables et autres appareils électroniques domestiques, ainsi que d'ordinateurs et de pièces détachées. Les exportations de services ont légèrement augmenté (0.5%, après une hausse de 0.9% en septembre), la croissance des voyages (+5.7%) et des transports (+4.3%) étant atténuée par la baisse des ventes d'autres services. Les importations totales de services ont augmenté de 1.9% en octobre, le taux le plus faible en quatre mois, bien que les voyages et les transports aient montré des signes de reprise (en hausse de 18.9% et 5.1%, respectivement). 

L'augmentation des exportations canadiennes de produits pharmaceutiques et énergétiques en octobre a contribué à la hausse de 1.2% des exportations totales de marchandises. La croissance des importations (en hausse de 2.8%) en octobre s'explique en partie par l'augmentation des importations de produits électroniques domestiques et de téléphones portables. Du côté des services, les exportations et les importations ont enregistré une croissance de 2.0% et de 1.8% respectivement. Les services de transport ont augmenté plus rapidement que tous les autres services (6.1% pour les exportations et 6.5% pour les importations).

 Exportations et importations, Canada et les Etats-Unis
Source : Direction des statistiques et des données de l'OCDE pour les marchandises, sources nationales pour les services. Indice basé sur des chiffres en dollars américains à prix courants, corrigés des variations saisonnières.

En novembre, les exportations de marchandises du Brésil ont enregistré une hausse de 5.7%, aidées par la hausse des exportations de café et de minerais métalliques (fer et cuivre). Les importations au Brésil ont augmenté de 17.2%, grâce à l'électronique et à l'envolée des importations de soja (qui étaient 24 fois plus élevées en valeur et 20 fois plus élevées en volume en novembre 2020 qu'au même mois de l'année dernière). En octobre, les exportations brésiliennes de services ont augmenté de 1.6%, tandis que les importations ont diminué de 1.6%, malgré une reprise modérée des achats de services informatiques et de services aux entreprises. 

Europe  

En France, les exportations de marchandises ont augmenté de 3.0% en octobre, tirées par la hausse des livraisons de matériel de transport (aéronautique notamment). Les importations ont augmenté de 1.3% (après une croissance nulle en septembre), avec des hausses dans l'électronique, les téléphones portables et les ordinateurs et pièces détachées. Les exportations de services ont également progressé en octobre (+3.2%, après une hausse de 0.5% en septembre), soutenues par les fortes ventes de services de transport (+9.0%). Les importations ont fait un bond de 9.1%, les achats de services autres que les transports et les voyages ayant fortement rebondi (environ 15%).  

Le renforcement des liens commerciaux avec la Chine a continué à avoir un impact positif sur le commerce de marchandises de l'Allemagne, qui a enregistré une croissance modérée en octobre (exportations en hausse de 1.5%, importations de 0.8%). Si les principales exportations allemandes, à savoir les machines et le matériel de transport, ont continué à se redresser au cours des derniers mois, les niveaux de ces produits restent encore de 10 à 20% inférieurs à ceux de 2019. D'autres produits, notamment les produits pharmaceutiques, ont jusqu'à présent dépassé les exportations traditionnelles de l'Allemagne en termes de croissance en 2020. Après avoir stagné en septembre, les exportations allemandes de services ont augmenté de 5.0% en octobre, grâce aux fortes ventes de services financiers et de services aux entreprises. Les importations, en revanche, ont continué à se contracter (moins 3.9% et moins 1.5 % en octobre et septembre, respectivement), en raison de la baisse des importations de voyages (moins 27.1 % en octobre après la reprise partielle de l'été). 

Le Royaume-Uni a enregistré une croissance du commerce de marchandises en octobre, tant pour les exportations (7.5%) que pour les importations (3.9%). Les machines et les équipements de transport ont été le principal moteur de la hausse pour les deux flux, tandis que la poursuite des achats de textiles (y compris les masques et autres équipements de protection individuelle, principalement en provenance de Chine) a également contribué à la hausse des importations. À l'inverse, le commerce des services a enregistré une croissance négative en octobre, les exportations et les importations ayant chuté respectivement de 0.5% et de 3.5%, en raison de la stagnation des échanges de services aux entreprises et de propriété intellectuelle.

Exportations et importations, Allemagne et Royaume-Uni
Source : Direction des statistiques et des données de l'OCDE pour les marchandises, sources nationales pour les services. . Indice basé sur des chiffres en dollars américains à prix courants, corrigés des variations saisonnières.

En octobre, le commerce de marchandises de la Russie a vu ses exportations chuter de 7.9% et ses importations augmenter de 1.7%. La faiblesse persistante des prix du pétrole brut, due à la faiblesse de la demande alors que la pandémie continue de peser sur l'économie mondiale, a fait que les exportations russes pour octobre 2020 sont similaires aux niveaux de 2016/2017. Après trois mois consécutifs de croissance, les exportations russes de services ont diminué de 1.2% en octobre. Les importations de services ont fortement diminué (moins 9.7%), reflétant la faiblesse des achats de services de construction et de services aux entreprises.

Tableau 1 : Commerce de marchandises pour une sélection d’économies
Variation sur la période précédente en %

 Commerce de marchandises pour une sélection d’économies, Variation sur la période précédente en %
 Source : Direction des statistiques et des données de l'OCDE. Les taux de croissance sont basés sur des chiffres en dollars américains à prix courants, corrigés des variations saisonnières.

Tableau 2 : Commerce de services pour certaines économies
Variation sur la période précédente en %

Commerce de services pour une sélection d’économies, Variation sur la période précédente en %

Source : Direction des statistiques et des données de l'OCDE. Les taux de croissance sont basés sur des chiffres en dollars américains à prix courants, corrigés des variations saisonnières.

 

   

Prochaine publication : 19 janvier 2021

 

Contact

Cette note tente de dresser un tableau actualisé du commerce international en rassemblant les dernières données sur les pays pour lesquels les données sont disponibles. Pour toute question, veuillez contacter SDD.Tradestats@oecd.org.

   

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)