Partager

Statistiques des échanges internationaux et de la balance des paiements

Statistiques de l'OCDE sur le commerce international : tendances au troisième trimestre 2021

 

Le commerce international du G20 continue de progresser au troisième trimestre 2021, avec une reprise des services mais un ralentissement de la croissance du commerce de marchandises

Version complète du communiqué (tableaux et graphiques inclus - PDF)

 

23 nov 2021 - La croissance du commerce de marchandises du G20 en valeur a connu un net ralentissement au troisième trimestre de 2021, bien que les valeurs restent à des niveaux records reflétant en partie les prix élevés des matières premières. La hausse des coûts d'expédition et la reprise des voyages ont accéléré la croissance du commerce des services, les exportations du G20 se rapprochant des niveaux de 2019.

Au T3 2021, le commerce international de marchandises du G20 a atteint un niveau record, après quatre trimestres de croissance soutenue. Les exportations et importations de marchandises du G20 ont augmenté de 0.9% et 0.4% au T3 2021 par rapport au trimestre précédent, mesurées en dollars courants des États-Unis corrigés des variations saisonnières. Cela représente un net ralentissement par rapport au premier semestre de l'année, où la hausse des prix des produits de base avait dopé la valeur des biens échangés. La demande soutenue d'électronique et les prix élevés de l'énergie ont continué à jouer un rôle au T3 2021, tandis que les chaînes d'approvisionnement sur-sollicitées en semi-conducteurs ont pesé sur le commerce des véhicules et des pièces détachées.

La croissance des exportations et des importations de services pour le G20 est estimée à environ 5.1% et 5.8% au T3 2021, respectivement, par rapport au trimestre précédent et mesurée en dollars des États-Unis corrigée des variations saisonnières. Ces estimations préliminaires sont à comparer aux taux plus lents de 3.1% et 4.8% enregistrés au T2 pour les exportations et les importations. Les coûts d'expédition ayant atteint un pic vers la fin du trimestre, la valeur du commerce des services de transport a continué à s'envoler au T3 2021, tandis qu'une amélioration temporaire de la situation sanitaire a stimulé les voyages, en particulier en Europe. 

G20 Commerce international de marchandises
Basé sur des données en prix courants (en milliards de dollars des États-Unis), corrigées des variations saisonnières

G20 Commerce international de marchandises, Basé sur des données en prix courants (en milliards de dollars des États-Unis), corrigées des variations saisonnières

Visitez le portail interactif de données de l'OCDE pour explorer ces données. 

Source : Direction des Statistiques et des Données de l’OCDE 

 
L'électronique (circuits intégrés, téléphones mobiles, écrans et ordinateurs) a continué de propulser le commerce de marchandises en Asie de l'Est au T3 2021. Les exportations et les importations coréennes ont augmenté de 5.6% et de 4.6%, respectivement, les exportations de voitures électriques et hybrides ayant atteint un niveau record malgré la tendance générale à décroître des véhicules et des pièces détachées. Les exportations ont également augmenté en Chine (+1.6%), tandis que les importations ont diminué de 6.2% après une croissance à deux chiffres au premier semestre. Les importations japonaises ont augmenté de 3.9%, principalement grâce aux produits énergétiques et pharmaceutiques, tandis que les exportations ont diminué de 0.4% en raison de la baisse des exportations de véhicules. Les minerais métalliques et les minéraux ont tiré la croissance des exportations de marchandises de l'Australie (+3.6%), malgré la chute des prix en septembre. En revanche, les importations ont chuté de 5.5%, les fermetures dans l'est de l'Australie ayant réduit la demande de carburant et de produits énergétiques. L'Inde et l'Indonésie ont enregistré une solide croissance de leurs exportations (respectivement de 7.0% et 6.5%)

En Europe, le commerce de marchandises a diminué au T3 par rapport au trimestre précédent. Les exportations se sont contractées de 0.5% dans l'Union européenne (UE), la baisse des exportations de machines et de véhicules affectant en particulier l'Allemagne (moins 1.9%) et l'Italie (moins 1.5%). Contrairement à cette tendance, les exportations françaises ont enregistré une légère hausse (+1.0%). À l'exception de l'Allemagne (moins 2.2%), les importations de biens ont augmenté modérément dans toute la région (de 0.4% pour l'ensemble de l'UE, de 2.0% pour l'Italie et de 1.7% pour la France). Après une croissance à deux chiffres au T2, les exportations se sont contractées de 4.5% au Royaume-Uni, reflétant en partie la baisse des exportations de produits pharmaceutiques par rapport au T2. Comme pour le reste de l'Europe, les importations ont légèrement augmenté (0.6%)

En Amérique du Nord, les produits énergétiques ont contribué à compenser l'atonie du commerce des véhicules et pièces détachées. Aux États-Unis, les exportations et les importations de marchandises ont augmenté de 1.0% et de 1.5%, tandis que les exportations canadiennes ont progressé de 1.7% malgré la baisse des prix du bois qui a pesé sur les exportations de produits forestiers. Les exportations mexicaines ont été stables (moins 0.2%), tandis que les importations ont augmenté de 4.4%.

Les céréales ont été à l’origine de la hausse des exportations de marchandises de l'Argentine (+13.7%), tandis que les exportations et les importations brésiliennes se sont contractées de 7.1% et de 1.5%, respectivement, au T3 2021, après une croissance à deux chiffres au T2. 

G20 Commerce de services
Basé sur des données en prix courants (en milliards de dollars des États-Unis), corrigées des variations saisonnières

G20 Commerce de services - Basé sur des données en prix courants (en milliards de dollars des États-Unis), corrigées des variations saisonnières

Visitez le portail interactif de données de l'OCDE pour explorer ces données. 

Source : Direction des Statistiques et des Données de l’OCDE

Note : les valeurs du commerce des services au troisième trimestre 2021 sont des estimations préliminaires basées sur les données disponibles, couvrant environ 60% des exportations et des importations de l'agrégat du G20.

 

Le commerce des services en Europe a été stimulé par une solide reprise des voyages au T3 2021, l'amélioration de la situation sanitaire ayant favorisé une plus grande mobilité dans la région pendant la saison estivale. Les recettes des voyages ont augmenté de 53.4% en France au T3, représentant la majeure partie de la hausse totale des exportations (6.4%). En Allemagne, les exportations de services ont également connu une forte hausse (+8.5%), et les importations ont bondi de 17.8% en raison de l'explosion des achats de voyages (+160.5%). Toujours sous l'impulsion des voyages, les exportations turques ont augmenté de 8.0%, tandis que les transports et les services aux entreprises ont contribué à la hausse des importations (+20.1%). Au Royaume-Uni, les services financiers expliquent l'essentiel de la hausse des exportations totales (+1.5%), alors que les importations ont diminué de 1.9%.

Le commerce robuste dans les transports et les services numériques, tels que les services informatiques et les services aux entreprises, ont continué à stimuler la croissance du commerce des services en Asie de l'Est. Les exportations de la Chine et de la Corée sont montées en flèche au T3 (en hausse de 13.5% et 10.9%, respectivement), le transport de marchandises étant responsable d'une grande partie de cette augmentation. Les importations ont augmenté de 2.4% en Chine mais ont légèrement diminué en Corée (moins 0.9%), cette dernière baisse reflétant un ralentissement par rapport au pic enregistré au T2. À l'inverse, les mesures de fermetures régionales ont pesé sur le commerce des services en Australie, avec des exportations et des importations en baisse de 9.8% et de 1.4%, respectivement. Le commerce des services a également marqué le pas au Japon, où les exportations ont légèrement augmenté (0.4%) et les importations se sont contractées de 0.7% au T3 2021.

Les exportations de services ont augmenté de 2.2% aux États-Unis, tirées par la propriété intellectuelle, les services aux entreprises et les services financiers. Les importations ont bondi de 11.1%, les voyages et les transports étant à l'origine d'une grande partie de cette augmentation. Le commerce des services a également progressé au Canada (exportations et importations en hausse de 1.5% et 5.5%) tandis qu'au Brésil, les exportations ont augmenté de 3.6% et les importations ont légèrement diminué (moins 0.5%).

 

‌‌‌ 

@OECD_STAT

 

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)