Partager

Prix et parités de pouvoir d'achat (PPA)

Prix à la consommation de l'OCDE - Mise à jour : 2 juin 2022

 

L'inflation dans la zone OCDE atteint 9,2% en avril 2022 en raison d’une accélération des prix de l’alimentation et des services

 

Version complète du communiqué (graphiques et tableaux inclus - PDF)

2 juin 2022 - Les prix à la consommation (IPC) dans la zone OCDE ont augmenté de 9,2% en glissement annuel en avril 2022, après 8,8% en mars 2022. Hors alimentation et énergie, l’inflation en glissement annuel a augmenté pour atteindre 6,3% en avril 2022, après 5,9% en mars 2022.

L’inflation des prix de l’alimentation dans la zone OCDE a continué à augmenter fortement, pour atteindre 11,5% en avril 2022, après 10,0% en mars. Les prix des services ont accéléré dans la plupart des pays de l’OCDE, avec une augmentation de 4,4% en glissement annuel en avril en moyenne sur 33 pays de l’OCDE, après 3,9% en mars. Ces hausses des prix de l’alimentation et des services ont été partiellement compensées par un ralentissement temporaire de la hausse des prix de l’énergie, qui a atteint 32,7% en glissement annuel en avril, soit 1,0 point de pourcentage de moins qu’en mars..

L’évolution des prix a varié d’un pays à l’autre. Neuf pays de l’OCDE ont connu un taux d’inflation à deux chiffres, les taux les plus élevés ayant été enregistrés en Turquie et en Estonie. L’inflation a en revanche diminué dans cinq pays de l’OCDE, parmi lesquels l’Espagne, l’Italie et les États-Unis.

Prix à la consommation, sélection de pays
Avril 2022, glissement annuel, %

 

 Source : Indices des prix à la consommation, OCDE

 

En avril, l’inflation est restée stable à 7,1% en glissement annuel dans les pays du G7. À nouveau, les prix de l’énergie ont été le principal contributeur à l’inflation en Allemagne, en France et en Italie, alors que l’inflation hors alimentation et énergie a été le principal moteur de l’inflation totale au Canada, aux États-Unis et au Royaume-Uni (graphique 2)[1]. De fortes hausses de l’inflation ont été enregistrées au Japon et au Royaume-Uni, principalement en raison de la hausse de l’inflation hors alimentation et énergie au Japon et de l’inflation des prix de l’énergie au Royaume-Uni. A contrario, la baisse de l’inflation en Italie et aux États-Unis reflète la moindre hausse des prix de l’énergie et, pour les États-Unis, la moindre hausse des prix de l’habillement et des chaussures, des loisirs et de la culture et des transports hors énergie.

Dans la zone euro, l’inflation totale mesurée par l’indice des prix à la consommation harmonisé (IPCH) est restée stable à 7,4% en avril. Hors alimentation et énergie, l’inflation a augmenté dans la zone euro pour atteindre 3,5% en avril, après 3,0% en mars. L’estimation rapide d’Eurostat pour la zone euro indique de nouvelles hausses record de l’inflation totale et de l’inflation hors alimentation et énergie en mai. Elles atteignent respectivement 8,1% et 3,8% en glissement annuel.

L'inflation en glissement annuel dans les pays du G20 a augmenté nettement en avril 2022, pour atteindre 8,5% après 7,9% en mars 2022, avec notamment de fortes hausses en Chine et en Inde.

 

 

Note: En raison du passage récent à une nouvelle classification des dépenses de consommation et du fait que certaines séries détaillées selon cette classification sont encore manquantes, les contributions à l’inflation de l’IPC du Japon ne peuvent pas être calculées. 

Source : Indices des prix à la consommation, OCDE 

 

Données sous-jacentes :

 

 _________________

1. Pour plus de détails, voir le Statistical Insights publié par l’OCDE le 26 avril 2022 : Why is inflation so high now in the largest OECD economies? A statistical analysis.

 

‌‌‌ 

@OECD_STAT

 

Avril 2022, glissement annuel, en pourcentage

 

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)