Partager

Réunion ministérielle 2009

 

Consultez les rapports finaux :


OECD ministerial meeting 2009

La crise et au-delà : bâtir une économie mondiale plus forte, plus propre et plus juste


Avec comme toile de fond la plus grave crise financière et économique depuis des décennies, le Conseil au niveau ministériel de cette année a abordé les réponses politiques nécessaires pour rétablir la stabilité financière et une croissance durable à long terme.

 

Cette réunion a offert aux ministres l'occasion de faire le point sur les progrès accomplis, de proposer des solutions et d'améliorer la coopération en relevant les défis de l'économie mondiale. L'accent a été mis en particulier sur les politiques visant à prévenir toute forme de protectionnisme en matière d'échanges et d'investissement et à garantir la prise en compte des préoccupations environnementales dans le choix des solutions à la crise.

 

Moment phare d'une semaine de réunions et de débats à l'OCDE sur l'économie mondiale, la réunion annuelle du Conseil au niveau des ministres des 30 pays membres de l’OCDE s'est tenue les 24 et 25 juin 2009, au Centre de conférences de l'OCDE.

Han Seung-soo, Prime Minister, Korea    

La réunion était présidée par le Premier ministre de la République de CoréeHan Seung-soo. Le Danemark, le Royaume-Uni et l'Italie ont assuré la vice-présidence. Ils représentaient respectivement la COP15, le G20 et le G8, afin d'améliorer la cohérence et la synergie au sein des forums internationaux.

Afin de promouvoir la convergence nécessaire des politiques et actions collectives parmi les économies développées et les principales économies en développement, des ministres de l’Afrique du Sud, du Brésil, du Chili, de l’Estonie, de la Fédération de Russie, de l’Inde, de l’Indonésie, d’Israël, de la République populaire de Chine et de la Slovénie étaient invités à participer à toutes les sessions de la Réunion. Ils ont été rejoints pour la session sur les échanges et l'investissement par des ministres de l'Argentine et de Hong Kong, Chine.

Des représentants de la Banque mondiale, de la Banque des règlements internationaux (BRI), du Fonds monétaire international (FMI), de l'Organisation internationale du Travail (OIT) et de l'Organisation mondiale du commerce (OMC ) étaient aussi invités à participer à la réunion ministérielle.
 

Consultez également :

  • le programme

  • les documents de référence

 

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)