Partager

Salle de presse

Les autorités régionales et municipales sont essentielles à la résilience de l’Ukraine

 

02/12/2022 - Selon un nouveau rapport de l’OCDE, la contribution des autorités locales et régionales a été un facteur clé de la résilience sociétale de l’Ukraine face à la guerre d’agression menée par la Russie.

Reconstruire l’Ukraine en renforçant la gouvernance régionale et municipale affirme que le renforcement  des capacités des autorités locales et régionales sera essentiel à  la reconstruction d’après-guerre du pays et à la construction d’une reprise plus forte, plus verte et plus inclusive.

Le rapport montre que la résilience des régions et des municipalités d’Ukraine doit beaucoup au succès des réformes de développement régional et de décentralisation mises en œuvre depuis 2014. Les réformes ont abouti à la fusion de plus de 10 000 conseils locaux en 1469 municipalités dotées de nouveaux pouvoirs administratifs, et ont été renforcées par des financements publics pour le développement régional et local qui ont triplé en termes réels entre 2015  et 2019. Le rapport note que, grâce à la réforme de la décentralisation, les autorités infranationales ont été habilitées à adapter les réponses d’urgence aux besoins locaux afin de mieux protéger les civils et d’utiliser les fonds et le soutien direct plus efficacement. 

Le rapport indique que les réformes, qui s’inscrivent dans le cadre d’un processus plus large de décentralisation politique, administrative et fiscale, ont également amélioré l’accès aux services publics locaux et leur qualité, tout en revitalisant la démocratie locale du pays. Plus de 70 % des municipalités interrogées par l’OCDE avant la guerre ont fait état d’une amélioration de la qualité des services administratifs et sociaux.

Depuis le début de la guerre en Russie, les gouvernements régionaux et municipaux, à l’avant-garde de la protection civile, ont joué un rôle vital dans l’effort de guerre. Les municipalités, par exemple, utilisent des centres de services administratifs, créés dans le cadre des récentes réformes de décentralisation, pour enregistrer les personnes déplacées à l’intérieur du pays, leur donner accès aux prestations sociales et coordonner l’aide humanitaire. 

« La remise en état et la reconstruction des infrastructures publiques détruites sont une priorité urgente. Les gouvernements infranationaux étant en première ligne des interventions actuelles et futures, il sera essentiel de renforcer davantage les capacités locales de conception, de mise en œuvre et de suivi des projets de relèvement, » a déclaré le Secrétaire général de l’OCDE, Mathias Cormann.

Pour y parvenir, le rapport recommande en priorité de :

  • associer les régions et les communes à la conception et la mise en œuvre des plans de redressement et des dispositifs de financement ;
  • simplifier les dispositifs de financement du développement régional afin d’éviter la complexité et le saupoudrage des ressources ;
  • renforcer les compétences des municipalités dans les domaines utiles à la reconstruction après-guerre, comme la planification stratégique, l’évaluation des projets, les marchés publics et la transparence ;
  • mettre en place aux niveaux national et local des dispositifs garantissant la transparence dans l’utilisation par les autorités régionales et locales des fonds destinés au redressement ;
  • s’assurer du respect des objectifs de reconstruction en mettant en place une plateforme robuste de suivi des performances.

Pour plus de précisions sur les recommandations et l’analyse, consulter le rapport.

Pour de plus amples informations, les journalistes sont invités à prendre contact avec [email protected].

Coopérant avec plus d’une centaine de pays, l’OCDE est un forum stratégique international qui s’emploie à promouvoir des politiques propres à sauvegarder les libertés individuelles et à améliorer le bien-être économique et social des populations du monde entier.

 

Documents connexes