Partager

Salle de presse

Extraits de l'allocution - telle que préparée pour l'intervention - du Secrétaire général de l’OCDE, M. Mathias Cormann, à la Réunion du Conseil de l’OCDE au niveau des Ministres (RCM) - 1er juin 2021

 

01/06/2021 - 

 

« L’OCDE est une force de progrès dans le monde entier. Ensemble, nous avons la responsabilité collective d’exploiter pleinement son potentiel. »

***

« Notre objectif principal, en vertu de notre Convention, est de préserver la liberté individuelle et d'accroître le bien-être économique et social de nos citoyens. »

***

« La mission fondamentale que nous poursuivons de longue date – promouvoir une croissance économique plus forte, plus saine et plus juste, améliorer l’emploi et relever les niveaux de vie – demeure une mission cruciale pour l'avenir. »

***

« Nous devons poursuivre nos efforts face au danger sanitaire immédiat, et mettre notamment tout en œuvre pour rendre la vaccination accessible à l’ensemble de la population mondiale. Il ne s’agit pas uniquement d’une démarche charitable de la part des économies avancées. Il s’agit d'assurer à tous une protection durable contre le virus et de nous donner les meilleures chances de mettre en place une reprise durable. »

***

« Les principes de l'économie de marché fonctionnent. La concurrence mondiale, dans ses retombées les plus positives, est un puissant moteur de progrès, d'innovation et d'amélioration des niveaux de vie.

« Mais il est vrai que la concurrence peut également avoir des répercussions négatives. Elle peut entraîner des bouleversements sociaux que nous devons, ensemble, apprendre à mieux gérer. Nous avons besoin de règles efficaces pour protéger nos valeurs et garantir des règles du jeu équitables. Nous avons besoin d'assurer un accès équitable à un enseignement, une formation et une reconversion de qualité, afin de donner à chacun les moyens de participer et de récolter les fruits de la croissance. Nous devons également mettre en place la protection sociale nécessaire à l’intention de ceux qui ont des difficultés.

« Néanmoins, la concurrence est – et doit être – inévitable. Nous préserver de la concurrence et de l’innovation ne les fera pas disparaître – cela ne fera, à terme, que condamner de façon de plus en plus définitive ceux qui s’en seront abrités. »

***

« La protection, la restauration et la création du plus grand nombre d’emplois possible est au cœur de notre mission économique, et de celle de tous les gouvernements.

« La plupart des emplois seront créés par le secteur privé, par des entreprises viables, performantes et en bonne santé. Les PME, en particulier, joueront un rôle crucial dans la croissance de l’emploi nécessaire à nos économies. Nous devons veiller à ce que notre cadre d'action facilite, favorise et encourage la reprise et l'investissement post-COVID. »

***

« De plus en plus de pays se sont engagés à atteindre la neutralité carbone dès que possible et à tout le moins à l’horizon 2050. Comment faire de ces engagements une réalité concrète et atteindre notre objectif de façon efficace en termes de coût, économiquement responsable, et avec le soutien du public sans laisser personne de côté, tel est le défi qu'il nous faut relever. Dans les 100 jours qui viennent, nous devons rendre opérationnel le Programme international pour l’action face au changement climatique (IPAC). »

***

« La transformation numérique de nos économies s’est accélérée au cours de la pandémie de COVID‑19. Si l'on veut que tout le monde ait la possibilité d’y prendre part et d’en bénéficier, il faut que les risques et les difficultés qui y sont associés – qu'il s’agisse des aides à la transition et de l’amélioration des compétences rendues nécessaires par l’évolution vers l'avenir du travail, ou de la cybersécurité, du respect de la vie privée et des implications pour la politique fiscale de la transformation numérique d’une économie de plus en plus mondialisée – soient gérés avec soin.

***

« Il est très important que l’OCDE continue d’être aux avant-postes de la lutte contre la fraude fiscale et contre l’évasion fiscale des entreprises multinationales et de faire en sorte que les entreprises numériques et toutes les grandes entreprises s'acquittent de leur juste part de l’impôt.

« Nous devons parachever ces travaux, notamment en facilitant la conclusion d’un accord sur un taux d'imposition minimum au niveau mondial et en réduisant autant que possible le transfert de bénéfices induit par la transformation numérique de notre économie mondialisée. »

***

« La concurrence entre les grandes puissances façonnera l’ordre mondial dans les décennies à venir. L’OCDE dans son ensemble doit œuvrer pour démontrer en quoi nos valeurs démocratiques et nos valeurs économiques fondées sur le jeu du marché nous rendent plus forts politiquement, socialement et économiquement. »

***

« Notre stratégie de relations mondiales pour l’avenir doit également accorder une attention renouvelée à la collaboration avec la région Asie-Pacifique, y compris les pays de l’ASEAN et la Chine. Compte tenu du rôle central de cette région dans l’évolution de la croissance économique et démographique mondiales, de la demande d’énergie et de l'innovation, entre autres, elle est un chaînon essentiel dans la recherche de solutions concrètes à des défis de dimension mondiale. »

***

« Nous devons aussi continuer à renforcer notre coopération pour le développement. Les pays à faible revenu ont plus que jamais besoin de notre coopération – pour assurer leur accès à la vaccination, aux échanges et aux financements nécessaires pour faire face au défi climatique. »

***

« Ensemble, nous continuerons à représenter plus que la somme des éléments qui nous constituent. Je donnerai à l’Organisation, à ses Membres et à son personnel le meilleur de moi-même. »

###

Coopérant avec plus d’une centaine de pays, l’OCDE est un forum stratégique international qui s’emploie à promouvoir des politiques conçues pour améliorer le bien-être économique et social des populations dans le monde entier.

 

Documents connexes