Partager

Salle de presse

Croissance du PIB - deuxième trimestre 2022, OCDE

 

La croissance du PIB de l'OCDE reste faible au deuxième trimestre 2022

 

Version complète du communiqué (graphiques et tableaux inclus - PDF) 

29 août 2022 - Au deuxième trimestre 2022, le produit intérieur brut (PIB) de l'OCDE a progressé de 0,3 % en glissement trimestriel selon les estimations provisoires, soit une croissance égale à celle du trimestre précédent (graphique 1).

Dans le G7, la croissance du PIB en glissement trimestriel a légèrement augmenté au deuxième trimestre 2022, de 0,2 %, alors qu'elle était nulle au premier trimestre 2022. Ce résultat reflète une situation mitigée. D'une part, la croissance du PIB a été négative aux États-Unis et au Royaume-Uni (moins 0,1 % chacun), et la croissance du PIB en Allemagne a fortement ralenti (0,1 % contre 0,8 % au trimestre précédent). En revanche, la croissance est devenue positive au Japon et en France (0,5%) et s'est accélérée en Italie (1,0%) et au Canada (1,1%).

Cinq pays du G7 ont déjà publié des estimations préliminaires détaillées du PIB, permettant une analyse des facteurs qui ont pesé sur la croissance du PIB au T2 2022. Les exportations nettes (exportations moins importations) ont été le principal moteur de la croissance positive du PIB en France. Les exportations nettes ont également apporté une contribution positive au Royaume-Uni et aux États-Unis, mais celle-ci a été contrebalancée par des baisses des investissements en stocks (déstockage) dans les deux pays et par des contractions de l'investissement aux États-Unis et de la consommation publique au Royaume-Uni. Au contraire, les exportations nettes ont contribué négativement à la croissance du PIB en Allemagne, tandis que la consommation privée et la consommation publique ont eu un impact positif. Au Japon, le déstockage a apporté une contribution négative à la croissance du PIB, mais celle-ci a été plus que contrebalancée par une augmentation de la consommation privée.

Parmi les autres pays de l'OCDE pour lesquels des données sont disponibles pour le deuxième trimestre 2022, le tableau est également mitigé. Parmi les pays les plus proches de la guerre en Ukraine, la Pologne est passée d'une croissance du PIB de 2,5% au T1 2022 à une contraction de 2,3% au trimestre suivant. Au T2 2022, la Lettonie et la Lituanie sont également passées d'une croissance positive du PIB à une contraction (moins 1,4 % et moins 0,4 % respectivement), tandis que la croissance en Hongrie a ralenti de 2,1 % à 1,1 %. Toutefois, la croissance du PIB a augmenté dans plusieurs pays européens au deuxième trimestre 2022, notamment aux Pays-Bas (2,6%), en Suède (1,4%), en Espagne (1,1%), en Norvège et au Danemark (0,7% chacun), et en Finlande (0,6%). Parmi les autres pays de l'OCDE plus éloignés du conflit, Israël a enregistré la plus forte croissance du PIB (1,7%), suivi du Mexique (1,0%).

L'Italie et le Japon ont dépassé pour la première fois leur niveau de PIB pré-pandémique (T4 2019) au T2 2022, de 1,0 % et de 0,2 %, respectivement. En outre, l'Allemagne est parvenue à atteindre son niveau pré-pandémique. Cela signifie que tous les pays du G7 enregistrent désormais des niveaux de PIB égaux ou supérieurs aux niveaux pré-pandémiques (graphique 2). 

* Au T1 2022, le G7 et le Japon ont enregistré une croissance nulle.

Visitez le Portail de données de l’OCDE pour explorer ces données.

 

* Au T2 2022, l’Allemagne a enregistré une croissance cumulée nulle

 

‌ 

@OECD_STAT

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)