Partager

Général

L'OCDE retire le Libéria de sa liste des paradis fiscaux non coopératifs

 

24/07/2007 - L'OCDE est heureuse d'annoncer le retrait du Libéria de sa liste des paradis fiscaux non coopératifs, après que ce pays eut pris l'engagement de mettre en œuvre un programme destiné à renforcer la transparence et à garantir des échanges effectifs de renseignements en matière fiscale.

Le Libéria rejoint les 33 autres juridictions ayant pris des engagements similaires liés aux travaux menés par l'OCDE pour réduire les pratiques fiscales dommageables. Quatre juridictions figurent encore sur la liste des paradis fiscaux non coopératifs publiée par l'OCDE en avril 2002 : l'Andorre, le Liechtenstein, les Îles Marshall et Monaco.

Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, a salué l'engagement pris par le Libéria et indiqué que l'Organisation était prête à aider le Libéria à progresser sur le front des réformes dans le domaine fiscal. "C'est un moment de grand changement pour le Libéria", a-t-il déclaré. "L'engagement pris par le Libéria à l'égard des normes de transparence et d'échanges effectifs de renseignements en matière fiscale contribuera à améliorer sa réputation au sein de la communauté internationale, ce qui sera bénéfique pour son développement à long terme."

Les travaux réalisés par l'OCDE en faveur de la transparence et des échanges effectifs de renseignements en matière fiscale ont pour but de permettre aux pays d'appliquer  leur législation fiscale pleinement et équitablement (voir les rapports d'étape publiés en 200020012004 et 2006). Un récent rapport intitulé Coopération fiscale : Vers des règles du jeu équitables – Évaluation de 2006 du Forum mondial sur la fiscalité, montre que la plupart des juridictions ont accompli des progrès considérables dans l'application des normes auxquelles ils ont souscrit, même s'il leur reste encore du chemin à parcourir dans certains cas. 

Les journalistes souhaitant obtenir de plus amples informations sont invités à contacter la Division des relations avec les médias de l'OCDE (Tél. : + 33 1 4524 9700).

 

Documents connexes