Partager

Général

L'OCDE et la Banque mondiale renforcent leur coopération dans les domaines notamment de la croissance durable, du changement climatique et de l'innovation

 

18/12/2007 - L'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et la Banque mondiale sont convenues de renforcer leur coopération dans un certain nombre de domaines clés, et notamment d'intensifier leurs efforts pour promouvoir une croissance durable et profitant à tous dans les économies émergentes, l'économie du changement climatique, l'aide à l'appui des échanges et l'établissement de cadres nationaux généraux pour l'investissement.

Cette annonce fait suite à une réunion de hauts fonctionnaires qui s'est tenue à Washington D.C. les 5 et 6 décembre 2007, et notamment au séminaire conjoint OCDE Banque mondiale organisé dans ce contexte sur le thème "Développement durable et profitant à tous : Objectif croissance" auquel ont participé M. Angel Gurría, Secrétaire général de l'OCDE, et M. Robert B. Zoellick, Président de la Banque mondiale.
L'objectif de cette coopération, a déclaré M. Gurría, est d'aider les pays à tirer avantage de la mondialisation et à s'attaquer aux défis qu'elle pose. Pour  que les avantages de la mondialisation puissent être également répartis entre tous, il faut adopter des politiques adéquates au niveau tant national que mondial.

M. Zoellick a, quant à lui, déclaré que pour relever les défis lancés par la mondialisation de l'économie, il était indispensable de répondre aux besoins des populations et des pays qui restent en marge et de ceux qui sont en train d'émerger. Il existe de nombreux domaines dans lesquels le Groupe de la Banque mondiale et l'OCDE peuvent resserrer leur coopération, la Banque étant résolue à concrétiser sa vision d'une mondialisation durable et profitant à tous.

La coopération entre l'OCDE et le Groupe de la Banque mondiale est ancienne et elle s'est intensifiée ces dernières années. Les deux organisations travaillent depuis longtemps en coopération étroite dans le domaine de l'aide au développement et la Banque participe activement aux travaux du Comité d'aide au développement de l'OCDE depuis sa création. Cette coopération couvre un large éventail de domaines, dont la gouvernance, les échanges, la fiscalité, la protection sociale et le climat de l'investissement.
La coopération future s'appuiera sur les partenariats existants. Une attention particulière sera accordée aux échanges de données d'expérience sur les moyens pour les pays de tirer au mieux parti de l'intégration économique mondiale tout en faisant face aux défis posés par l'inégalité et la durabilité, ce qui suppose qu'on s'attaque à la fois aux aspects économiques, sociaux et environnementaux du processus.
L'OCDE a entrepris de resserrer ses liens avec les économies émergentes - comme en témoignent les négociations d'adhésion à l'OCDE (avec le Chili, l'Estonie, Israël, la Russie et la Slovénie), les programmes d'engagement renforcé avec les grandes économies émergentes (Brésil, Chine, Inde, Indonésie et Afrique du Sud) et le développement des relations avec les régions présentant un intérêt stratégique pour l'Organisation (notamment l'Asie du Sud Est).

Dans le même temps, le Groupe de la Banque mondiale renforce son engagement à l'égard des pays à revenu intermédiaire en offrant un éventail plus large de "solutions en matière de développement" qui inclut non seulement l'offre de services financiers plus souples et à meilleur prix, mais aussi la fourniture en temps voulu de services d'information et de conseil. Les membres des deux institutions tireront profit des synergies générées par cette collaboration qui facilitera l'accès au savoir mondial et son adaptation aux besoins locaux.

Pour de plus amples informations, les journalistes sont invités à prendre contact avec la Division des relations avec les médias de l'OCDE (tél. 33 1 4524 9700).

 

Documents connexes