Partager

Education

L’OCDE invite le Portugal à réformer son système d’enseignement supérieur

 

13/12/2006 - Le Portugal doit investir davantage à long terme dans ses universités et ses établissements d’enseignement post-secondaires s’il veut élever sa population à un niveau de formation comparable à celui observé dans d’autres pays européens, selon l’OCDE.

Améliorer la recherche et l’innovation est un objectif stratégique essentiel du gouvernement du Portugal. Dans une étude du système d’enseignement supérieur du Portugal qui sortira en 2007, l’OCDE préconisera un certain nombre de changements d’ordre qualitatif et ayant train à sa gestion afin d’améliorer les performances.

L’enseignement supérieur portugais s’est considérablement développé au cours des vingt dernières années, mais la fréquentation ainsi que le niveau global de formation restent inférieurs aux normes européennes. En parallèle, les taux de scolarisation ont amorcé un recul, dû principalement à l’évolution démographique. Selon l’OCDE, de profonds changements s’imposent dans la gouvernance et dans la gestion des établissements d’enseignement supérieur, en accord avec les grands desseins nationaux, afin d’encourager la réactivité et l’efficience et d’améliorer la qualité des prestations.

Les conclusions de l’examen réalisé par l’OCDE ont été passées en revue avec les autorités portugaises à Lisbonne, le 13 décembre 2006, et la version intégrale du rapport sera publiée en 2007. Le Portugal est censé établir un rapport de suivi dans deux ans environ pour indiquer les progrès accomplis et les faits nouveaux.

Dans le cadre d’une stratégie de changement, l’OCDE recommande la création d’un Haut conseil national sur l’enseignement supérieur, qui sera présidé par le Premier ministre et fera partie du ministère de la Science, de la technologie et de l’enseignement supérieur. L’examen de l’OCDE comprendra également des recommandations au sujet de la gouvernance des établissements : il sera, entre autres, préconisé au gouvernement national de se focaliser sur la direction stratégique et de laisser aux établissements une grande latitude pour accomplir leur mission dans le respect des priorités fixées par les pouvoirs publics.

La négociation de contrats de performance avec chaque établissement est le principal instrument proposé pour piloter les établissements et leur permettre d’aligner leur mission sur les objectifs nationaux en matière d’enseignement supérieur. D’autres thèmes seront traités dans le rapport parmi lesquels : le système d’aide sociale aux étudiants, la contribution et l’accès du secteur privé ; l’amélioration de la qualité et le renforcement de l’excellence ; l’ouverture vers l’extérieur et la participation d’acteurs extérieurs.
Pour des informations complémentaires, les journalistes sont invités à contacter Susan Copeland, Direction de l'éducation de l'OCDE (tél. + 33 1 45 24 97 34).

 

Documents connexes