Partager

Actualités

Statistiques de l'OCDE sur le commerce international : tendances au deuxième trimestre 2021

 

La valeur du commerce de marchandises du G20 atteint un nouveau record au deuxième trimestre 2021, mais des signes de ralentissement de la croissance apparaissent

Version complète du communiqué (tableaux et graphiques inclus - PDF)

 

24 août 2021

La valeur du commerce de marchandises du G20 atteint un nouveau record au deuxième trimestre 2021, mais des signes de ralentissement de la croissance apparaissent

Au deuxième trimestre 2021, le commerce international de marchandises du G20, mesuré en dollars courants des États-Unis corrigé des variations saisonnières, a atteint un nouveau sommet après les niveaux record déjà enregistrés au premier trimestre 2021. Les exportations et les importations de marchandises du G20 ont augmenté de 4.1% et 6.4% au T2 2021 par rapport au trimestre précédent, montrant un ralentissement par rapport aux taux affichés au T1 2021 (8.6% et 8.5% pour les exportations et les importations, respectivement). Comme au trimestre précédent, la hausse des prix des produits de base explique en grande partie cette augmentation, alors que la congestion des transports internationaux et les problèmes d'approvisionnement en semi-conducteurs ont accentué la pression sur le prix des biens échangés.

Les économies du G20 qui dépendent des exportations de produits primaires ont connu une forte croissance des exportations au T2 2021, une combinaison de l'augmentation des prix, d'une offre mondiale limitée (par exemple, le cuivre) et d'une forte demande (en particulier de la Chine, du Japon et de la Corée). Les exportations de l'Australie ont augmenté de 10.0% au T2 2021, grâce à la hausse des ventes de céréales, de métaux et de charbon. Les exportations brésiliennes ont augmenté de 29.4%, grâce aux minerais de fer et au soja. Les exportations russes ont augmenté de 30.7% au T2 2021, bénéficiant principalement de la hausse des prix de l'énergie.

La valeur du commerce de marchandises en Amérique du Nord a atteint un niveau record au T2 2021. Les exportations du Canada ont augmenté de 4.7%, grâce aux produits énergétiques et forestiers. Les importations ont augmenté de 3.6%, les métaux et les produits pharmaceutiques jouant un rôle important. Le Mexique aussi a enregistré une croissance solide au cours du trimestre, avec des exportations en hausse de 3.3% et des importations en hausse de 5.1%. Les États-Unis ont enregistré une croissance de 6.8% des exportations au T2 2021, tirée par l’aéronautique, les produits pharmaceutiques et les semi-conducteurs et avec une forte demande du Canada et du Mexique. Les importations ont augmenté de 4.2% au cours du trimestre, avec des importations robustes de téléphones mobiles et malgré des achats de véhicules peu dynamiques.

Les économies européennes du G20 ont vu le commerce international augmenter notamment dans les secteurs de l'aéronautique, des produits agricoles et des produits pharmaceutiques, alimenté en particulier par la demande de la Chine et des États-Unis. Au T2 2021, l'Union européenne a enregistré une croissance des exportations de 2.8% et des importations de 5.7% (France 1.3% et 2.9%, Allemagne 1.3% et 6.3%, et Italie 4.0% et 6.4 %). Au Royaume-Uni, les exportations ont augmenté de 12.3% et les importations de 11.3% au T2 2021, un fort rebond après le ralentissement du T1.

La hausse des prix des matières premières a contribué à ce que les importations augmentent plus rapidement que les exportations dans les économies du G20 d'Asie de l'Est au T2 2021. Les exportations du Japon et de la Corée ont augmenté de 2.7% et de 2.2%, tandis que les importations ont augmenté de 7.4% et de 11.8%, respectivement, le commerce des véhicules et des pièces détachées étant à l'origine de cette augmentation, en particulier pour la Corée. Après la croissance vertigineuse (18.6%) du trimestre précédent, les exportations chinoises ont diminué de 2.5% au T2. Les importations, en revanche, ont continué de croître (+10.9%), les achats de produits agricoles, de métaux et de semi-conducteurs restant importants.

 

G20 Commerce international de marchandises
Basé sur des données en prix courants (en milliards de dollars des États-Unis), corrigées des variations saisonnières

Niveaux trimestriels                                                                   Variations trimestrielles en pourcentage

G20 Commerce international de marchandises  
Basé sur des données en prix courants (en milliards de dollars des États-Unis), corrigées des variations saisonnières

Visitez le portail interactif de données de l'OCDE pour explorer ces données. 

Source : Direction des Statistiques et des Données de l’OCDE 

 

La croissance du commerce de services du G20 s'accélère au deuxième trimestre 2021

La croissance des exportations et des importations de services au T2 2021 pour l'ensemble du G20 est estimée (sur la base d'informations préliminaires disponibles pour un sous-ensemble d'économies du G20) à environ 4.5% et 4.0%, respectivement, par rapport au trimestre précédent et mesurée en dollars des États-Unis corrigée des variations saisonnières. Ces chiffres sont à comparer au taux plus lent enregistré au premier trimestre (2.9% pour les exportations et les importations).

La nouvelle flambée des coûts d'expédition au T2 2021 a continué à stimuler le commerce des services de transport dans la plupart des économies du G20, tandis que le commerce des services numériques, tels que les télécommunications, l'informatique et les services aux entreprises, est resté fort. Les voyages, bien que toujours sévèrement affectés par les mesures de confinement de la COVID-19 et menacés par l'émergence de variants, ont montré une embellie au T2.

Les exportations de services des États-Unis et du Canada ont augmenté respectivement de 3.6% et 1.7% au T2 2021. Les importations ont enregistré une croissance plus rapide (7.2% et 8.0%), grâce aux voyages aux États-Unis et aux services financiers au Canada. Le commerce de services au Brésil a également connu une forte croissance, avec une augmentation des exportations et des importations de 6.8% et 5.5%, respectivement.

En Europe, les exportations et les importations de services ont augmenté en Allemagne au deuxième trimestre, respectivement de 4.2% et 5.4%, les importations étant alimentées par une augmentation de près de 30% des dépenses de voyages. Les voyages et les services financiers ont également stimulé les exportations françaises de services (+5.6%), tandis que les importations sont restées stables (+0.4%) en raison de la baisse des achats de services de transport. À l'inverse, le commerce des services s'est contracté au Royaume-Uni (-0.4 % et -2.2 % pour les exportations et les importations). Les exportations russes ont augmenté de 5.7% tandis que les importations se sont contractées de 7.3% (en raison d'un ralentissement des achats de services aux entreprises). Les exportations et les importations de la Turquie ont augmenté respectivement de 5.8% et 2.3%.

À l'exception des exportations australiennes (en baisse de 0,5 %), le commerce de services a continué de croître de façon marquée en Asie-Pacifique. Les exportations et les importations ont augmenté de 8.1% et 15.9%, respectivement, en Corée, avec un bond des importations de voyages (+20.1%) s'ajoutant à la croissance continue des services aux entreprises, des télécommunications et de l'informatique. De même, les exportations et les importations japonaises ont augmenté de 4.7% et 8.4%, les voyages et les services aux entreprises ayant connu une croissance plus rapide du côté des importations. Les exportations chinoises ont augmenté de 7.4%, principalement grâce à l'envolée des recettes de transport, tandis que les importations ont progressé de 2.3% grâce à l'augmentation des achats de services aux entreprises et de transport. L'ouverture partielle et temporaire des frontières a stimulé les importations de voyages de l'Australie (4.5 fois plus élevées qu'au trimestre précédent, mais toujours à des niveaux très bas), ce qui a contribué à l'augmentation de 8.9% des importations de l'ensemble des services.

 

G20 Commerce de services
Basé sur des données en prix courants (en milliards de dollars des États-Unis), corrigées des variations saisonnières

Niveaux trimestriels                                                                   Variations trimestrielles en pourcentage

G20 Commerce de services
Basé sur des données en prix courants (en milliards de dollars des États-Unis), corrigées des variations saisonnières

Visitez le portail interactif de données de l'OCDE pour explorer ces données. 

Source : Direction des Statistiques et des Données de l’OCDE

Note : Les valeurs du commerce des services au deuxième trimestre 2021 sont des estimations préliminaires basées sur les données disponibles, couvrant environ 60% des exportations et des importations de l'agrégat du G20.

 

‌‌‌ 

@OECD_STAT

 

 

Documents connexes