Partager

Parité et développement

Le financement du développement en faveur de l'égalité des genres et de l’autonomisation des femmes

 

 …/ DCD / _Styles / 00: T4 backOffice (TinyMCE) - 2019
 …/ DCD / _Styles / 02 : DCD documentType (DT) styles 2019

 L'Agenda 2030 vise un monde où chaque femme et chaque fille jouit d'une pleine égalité entre les genres. Atteindre l'égalité des genres et l'autonomisation de toutes les femmes et les filles dans les pays en développement nécessite des investissements suffisants. Collectivement, les partenaires du développement doivent maximiser à la fois la qualité et la quantité de financement pour l'ODD 5 : réaliser l'égalité des genres et l'autonomisation de toutes les femmes et les filles.

 

L'aide publique au développement (APD) des membres du Comité d'aide au développement (CAD) est et restera une source importante de financement, en particulier dans les pays les moins avancés. Des financements supplémentaires doivent toutefois compléter l'APD, et l'ensemble de la "boîte à outils" du financement du développement doit soutenir l'égalité des genres pour mettre en œuvre l'Agenda 2030 et agir en faveur des femmes et des filles.

 

L’aide publique au développement

L’OCDE analyse l’APD investie par des donneurs bilatéraux en faveur de l’égalité des genres et de l’autonomisation des femmes. Dans le cadre de l’exercice annuel de notification de leurs apports d’aide au CAD, les membres du CAD fournissent un rapport annuel sur l'APD axée sur le genre en utilisant le marqueur de’égalité des genres du CAD.

Bon à savoir (données 2019-20):

  • En 2019-20,56,5 milliards USDd'aide bilatérale allouable (en moyenne par an) se sont concentrés sur l'égalité des genres. Cela correspond à 45 % des engagements d'aide allouable bilatéralepassés au crible du marqueur d’égalité des genres. 
  • Ce niveau de 45 % pour l'égalité des genresest resté stablepar rapport aux données de 2018-19malgré la pandémie de COVID-19. 
  • La majeure partie de cette aide a été engagée dans des programmes qui intègrent l'égalité des genres comme un objectif politique important ou intégré (50,2 milliards USD). Cela représente 40 % de l'aide bilatérale totale. 
  • Seuls 6,3 milliards d'USD par an, soit 5 % de l'aide bilatérale totale, ont été consacrés àl'égalité des genres comme objectif principaldu programme.
  • L'Islande, le Canada, l'Irlande, les Pays-Bas, la Suède et la Belgique se classent au premier rang en termes de part de l'APD consacrée à l'égalité des genres, ce qui indique que ces membres accordent une grande priorité à cette question. 

Documents récents:

Base de données en ligne:

Projets d'aide visant l'égalité des genres et l'autonomisation des femmes (CRS)

Financement du développement à l'appui de l'égalité des genres 

 ODA graph gender 2019_20-Fr

L’OCDE et le CAD se sont engagés à augmenter la qualité et la quantité de l’APD orientée vers l’égalité des genres. En analysant les investissements réalisés par les donneurs bilatéraux, l’OCDE fournit des orientations fondées sur des données probantes pour aider les membres du CAD à développer des stratégies plus pertinentes, et cibler leurs apports de manière plus efficace. Tous les donateurs du CAD pourraient améliorer leur action dans le cadre d’une double approche, comprenant à la fois une intégration systématique de l’égalité des genres et des financements qui y sont entièrement dédiés. 

Les financements vers l’égalité des genres au-delà de l’APD

L'OCDE s'intéresse également à la qualité et à la quantité des flux financiers au-delà de l'APD. Cela inclut les investissements dans une optique de genre et les autres flux officiels des membres du CAD, ainsi que le financement par des fournisseurs non membres du CAD, tels que la philanthropie privée et les flux privés mobilisés par le financement public du développement. Le travail sur le financement élargi implique un apprentissage et des échanges à plusieurs niveaux avec les membres de Gendernet, la société civile, les fondations et le secteur privé. 


Les financements dont l'objectif principal est l'égalité des genres et l'autonomisation des femmes dans les pays en développement sont rares. Ces financements dédiés doivent cibler les domaines où les besoins sont les plus importants et où les autres financements ne sont pas aussi efficaces. Il s'agit notamment de soutenir la voix et l'action des femmes et d'atteindre les femmes et les hommes, les filles et les garçons qui risquent le plus d'être laissés pour compte.

Le financement de l'égalité des genres et de l'autonomisation des femmes comme l'un des objectifs de développement (soutien intégré) est plus courant, mais pas assez. Il comprend une grande partie du financement appelé "investissement dans une optique de genre".

Même les financements qui ne sont pas encore axés sur l'égalité des genres devraient être alignés, dans un premier stade, sur une norme minimale consistant à "ne pas nuire" à l'égalité des genres et à l'autonomisation des femmes. La majeure partie des financements de tous types n'intègre pas encore une perspective de genre et peut en fait nuire à l'égalité des genres et à l'autonomisation des femmes.

 

Bon à savoir

Sur la base d'une enquête menée par l'OCDE en 2020 auprès de fonds et de mécanismes de financement mixte :  

  • Sur les actifs sous gestion des fonds et facilités de financement mixte interrogés, 65% ont répondu qu'ils intègrent les aspects d'égalité des genres (49 milliards USD).
  • Seul 1 % des actifs sous gestion était consacré à l'égalité des genres et à l'autonomisation des femmes comme objectif principal.
  • Les fonds et mécanismes de financement mixte couvrent plusieurs secteurs, notamment l'énergie, les transports, la banque et l'environnement.

En savoir plus: Blended finance for gender equality and the empowerment of women and girls (2022) - disponible en anglais uniquement 

 

Autres rapports

Note importante à propos de la couverture :

Le premier élément à prendre en compte dans l'analyse des données d'un pays, ou lors de comparaisons des données entre pays est le taux de couverture, c'est-à-dire la proportion de l’aide examinée à l’aide du marqueur genre. Un fort pourcentage d'aide visant l'égalité des genres ne signifie À LUI SEUL pas que l’aide d’un donneur est fortement axée sur l'égalité des genres ; une telle conclusion ne peut être valable que si la couverture est de 100% pour ce donneur. Lors de comparaisons de données entre donneurs, ce sont à la fois le taux de couverture et le % d'aide visant l'égalité des genres et l’autonomisation des femmes qui doivent être pris en compte.

Pour plus d'information sur le travail de l'OCDE sur l'égalité genres voir : www.oecd.org/fr/parite

Le financement du développement à l'appui de l'égalité femmes-hommes [BFE1] et de l’autonomisation des femmes : Aperçu

 


 [BFE1]Je ne sais pas si vous souhaitez désormais employer l’expression « égalité des genres », ce qui nous a été demandé par plusieurs directions. Pouvez-vous me le faire savoir afin que nous en tenions compte dans les prochaines traductions ? C’est ce que nous avons proposé dans la récente traduction des Directives convergées, mais ce choix n’a pas encore été validé par la DCD.