Partager

Centre de développement

Note d’information sur la visite de S.E. Dr. Boubou Cissé, Premier Ministre du Mali, à l’OCDE

 

Paris, le 11 septembre 2019 - La délégation du Mali conduite par S.E. Dr. Boubou Cissé a été reçue aujourd’hui à Paris par le Secrétaire général de l’Organisation de coopération et de développement économiques, M. Angel Gurría pour parler de la coopération entre le Mali et l’OCDE.

 

À l’issue de cet entretien bilatéral, le Premier Ministre et le Secrétaire général de l’OCDE ont convenu de l’opportunité pour le Mali de bénéficier de l’expertise de l’OCDE et de son Centre de développement, où de nombreux pays en développement siègent comme membres. À cet effet, le Premier Ministre et le Secrétaire générale de l’OCDE ont convenu de démarrer au plus tôt un processus de coopération entre l’OCDE et le gouvernement du Mali. Dans ce cadre, le Mali bénéficiera d’une analyse multidimensionnelle adaptée au contexte du pays, afin d’appuyer les efforts de son gouvernement dans la mise en œuvre de sa stratégie pour un développement plus durable et inclusif pour l’ensemble de la population malienne. Le travail démarrera bientôt avec la signature d’un accord-cadre de coopération entre le Mali et l’OCDE à travers son Centre de développement. Il faut souligner que depuis 2012, l’outil d’Examen multidimensionnel pays (EMP) de l’OCDE a rapidement gagné en popularité : onze examens ont été mis en œuvre dont trois en Afrique, en Côte d’Ivoire, au Maroc et au Sénégal.

 

Le Secrétaire général de l’OCDE, M. Angel Gurría s’est dit ravi et a remercié le Mali de la confiance et de l'intérêt qu’à travers son Premier Ministre S.E. Dr. Boubou Cissé le pays témoigne à l’Organisation. M. Angel Gurría a souligné l’expertise que le Centre de développement, ainsi que le Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest, apporte à l’analyse des politiques publiques pour le développement de long-terme de la région. « La consolidation du processus de paix nécessite de gérer des urgences de court terme, et en parallèle de maintenir une dynamique de croissance durable et inclusive pour l’ensemble de la population malienne, dans le cadre d’une vision commune de l’avenir du pays. Ce développement à plus long-terme requiert une mobilisation collective plus large à l’échelle nationale, régionale et internationale. L’OCDE est prête à appuyer le Mali et ses partenaires au développement en mettant son expertise à disposition du gouvernement »

 

Le Premier Ministre du Mali, S.E. Dr Boubou Cissé a souligné toute l’importance de cette rencontre avec l’OCDE et a ajouté que : « Le Mali et ses partenaires sont engagés dans une série d’actions stratégiques visant à repositionner le pays sur une dynamique vertueuse de paix et de transformation économique durable, notamment à travers le CREDD 2019-23. L’expertise technique de l’OCDE et son Centre de développement sur la conduite des politiques publiques, ainsi que le partage d’expériences et de bonnes pratiques d’autres pays dans le cadre du processus d’Examen multidimensionnel apporteraient une valeur ajoutée certaine pour accélérer la dynamique de l’action gouvernementale au Mali ».

 

M. Mario Pezzini, Directeur du Centre de développement de l’OCDE et Conseiller spécial auprès du Secrétaire général de l’OCDE chargé du développement, a ajouté que : « Le Centre de développement appuie les gouvernements dans la définition et la mise en œuvre efficace de stratégies de développement durable. Il favorise l’échange d’expériences entre ses différents pays membres. Le Mali fait face à de nombreux défis : offrir des opportunités d'emplois à une population jeune et en croissance rapide, lutter contre les inégalités régionales, notamment au niveau de l'accès aux services sociaux, et assurer la sécurité de ses citoyens comme facteur clé du développement. Sous l’impulsion du Premier Ministre, en sa qualité de Ministre des Finances, nous travaillons déjà fructueusement avec le Mali dans le cadre de l’initiative d’harmonisation des Statistiques des recettes publiques en Afrique. L’examen multidimensionnel nous permettra d’appuyer de façon plus large les efforts du gouvernement pour un développement plus fort, partagé et durable ».

 

Onze pays africains sont aujourd’hui membres du Centre de développement, qui est un partenaire de confiance de l'Union africaine dans la mise en œuvre de son Agenda 2063, à travers notamment le rapport Dynamiques du Développement en Afrique, l’initiative d’harmonisation des Statistiques des recettes publiques en Afrique, et la co-organisation annuelle du Forum économique international sur l’Afrique.

 

 

Documents connexes