Partager

Concurrence

Effets congloméraux des fusions

 

 10 juin 2020  Paris  

Des effets congloméraux se produisent lorsqu’une fusion a un impact sur la concurrence, mais que les produits des entreprises parties à la fusion n’appartiennent pas au même marché et ne sont pas des intrants ou des extrants les uns des autres.

À l’ère du numérique, les fusions conglomérales acquièrent une nouvelle importance, car les plus grandes entreprises technologiques font des acquisitions une composante essentielle de leurs stratégies de développement de produits, d’expansion et de recrutement. Ces transactions sont généralement jugées favorables à la concurrence : elles peuvent faciliter l’émergence de compétences et d’actifs complémentaires, améliorer l’interopérabilité et encourager l’innovation. Néanmoins, ces fusions peuvent aussi susciter des préoccupations concurrentielles, avec notamment le risque de pratiques de vente liée ou subordonnée, la réduction des incitations à innover et les effets coordonnés.

Analyser les effets congloméraux peut être particulièrement difficile car identifier les circonstances dans lesquelles ils sont susceptibles de se produire est un processus complexe. Réunir des informations, gérer l’incertitude liée à l’évolution du marché et évaluer les moyens de recours en cas d’effets congloméraux comptent au nombre des principaux défis que les autorités de la concurrence doivent relever en l’espèce.

En juin 2020, l’OCDE a cherché à répondre à des questions du type :
• Dans quelles circonstances les effets congloméraux sont-ils préjudiciables à la concurrence ?
• Comment évaluer ces effets ?
• De nouvelles théories du préjudice propres aux entreprises numériques sont-elles nécessaires ?
• Comment les autorités peuvent-elles surmonter les difficultés pratiques que pose l’analyse des théories du préjudice applicables aux effets congloméraux ?

La documentation relative à cette discussion est disponible sur cette page. 

» Lire la note de réflexion de l'OCDE EN | FR

» Synthèse des points clés de la discussion EN | FR

» Compte rendu detaillé de la discussion EN | FR

» Voir la liste complète des tables-rondes sur les meilleures pratiques en matière de concurrence

 

INTERVENANTS 

Marc Bourreau Bio    

Professeur d'économie à Telecom Paris, Institut Polytechnique de Paris

Eliana Garcés Bio    

Directeur de la politique économique, Facebook 

James Langenfeld Bio   

Directeur général principal, Ankura

 

DOCUMENTS

» Note de réflexion de l'OCDE • OECD Background note 

» Note par Marc Bourreau et Alexandre de Streel 

Contributions

Afrique du Sud

Belgique

Brésil

Chili

Espagne

États-Unis

Fédération de Russie

Hongrie

Japon

Lithuanie

Mexique

Taipei chinois

Turquie

Union européenne

BIAC

TUAC 

Résumés des contributions (en anglais)

PRÉSENTATIONS  

TABLES RONDES SUR LES MEILLEURES PRATIQUES

Effets de portefeuille dans les fusions conglomérales (2001)

Les fusions verticales dans le secteur de la technologie, des médias et des télécommunications (2019)

VOIR AUSSI

Tables-rondes sur les meilleures pratiques de l'OCDE en matière de concurrence

Autres travaux de l'OCDE sur la concurrence

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)