Forum 2011 du Club

 

5-6 décembre 2011, Praia, Cap-Vert

Le Forum 2011, accueilli par le gouvernement du Cap-Vert, était dédié aux enjeux énergétiques renouvelables dans un contexte de coopération Sud-Sud, en particulier avec le Brésil. Le Forum a permis d'échanger des expériences et informer sur la stratégie régionale en matière d’énergies renouvelables en Afrique de l’Ouest. > télécharger la brochure du Forum en portugais

 

Le Forum | Ordre du jour  | Conclusions | Participants | Présentations | Images

 

Contexte

Le développement des énergies renouvelables offre de nouvelles perspectives pour aborder les différents enjeux du secteur énergétique auxquels est confrontée l’Afrique de l’Ouest (voir ci-dessous). Certains pays s’efforcent actuellement de sortir progressivement d’une utilisation non durable de la biomasse et des ressources fossiles. Le Cap-Vert, par exemple, a établi un plan très ambitieux visant à couvrir 50 % des besoins énergétiques du pays par les énergies renouvelables. En 2010, les biocarburants représentaient 26 % de la consommation énergétique du Brésil (comparée à une moyenne mondiale de 2,3 %). L’Afrique de l’Ouest peut s’enrichir de ces expériences à l’heure où elle cherche à développer sa propre politique régionale en matière d’énergies renouvelables.

 

Enjeux énergetiques ouest-africains

Le développement du secteur de l’énergie est un enjeu majeur pour tous les pays d’Afrique de l’Ouest, qu’ils soient producteurs ou importateurs de pétrole. Le manque d’accès à des sources d’électricité fiables freine sévèrement le processus d’industrialisation. Le Nigeria est un exemple particulièrement frappant. Bien qu’étant le plus grand exportateur de pétrole et de gaz de la région, 60 % de sa population n’a pas accès au réseau électrique (90 % dans les zones rurales). L’utilisation généralisée et non durable de la ressource bois-énergie pose une sérieuse menace à la région, non seulement de par sa contribution à la déforestation, mais aussi de par son impact potentiel sur la production de nourriture et la sécurité alimentaire.

Pour la plupart des pays de la région, 60 % de la consommation énergétique totale vient de la biomasse traditionnelle et plus de 90 % de la population utilise le bois et le charbon de bois récoltés dans les forêts locales pour la cuisine. Pour faire face à ces enjeux, de nombreux pays africains ont engagé une réforme du secteur de l’énergie visant à la privatisation des compagnies d’électricité publiques souffrant de lourdeurs administratives. Ils espèrent ainsi améliorer l’efficacité de leur fonctionnement et accroître l’accès au réseau électrique de l’ensemble de la population. Ces pays cherchent de même à attirer de nouveaux partenaires du développement pour bénéficier de leur expérience et augmenter les sources de l’Investissement direct étranger. Jusqu’à présent, seuls quelques pays ont mis en œuvre des stratégies pour le développement des énergies renouvelables.

Cependant, certains enjeux énergétiques majeurs auxquels fait face l’Afrique de l’Ouest (accès à l’énergie, sécurité énergétique, réduction et adaptation aux changements climatiques) seront plus facilement abordés au niveau régional.

 

À propos du Forum

Le Forum du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest (CSAO) rassemble les membres du Club et toutes les parties prenantes (secteurs publics et privés, représentants de la société civile, partenaires du développement et media) autour d’un thème spécifique choisi parmi les enjeux prioritaires de développement des pays du Sahel et d’Afrique de l’Ouest. Le Forum sert de plateforme aux participants d’Afrique de l’Ouest et des autres régions pour mettre en commun leurs expériences, leurs idées et leurs perspectives et identifier ainsi les domaines où une action régionale consensuelle est possible.

 

Sessions

La première journée était consacrée aux relations de l’Afrique de l’Ouest avec ses “partenaires émergents”. Les débats se sont appuyé sur les conclusions du Rapport 2011 des Perspectives économiques en Afrique. Le Brésil et le Cap-Vert, en particulier, ont présenté leurs visions respectives. La deuxième journée était dédiée aux enjeux que représentent les énergies renouvelables et à l’analyse des relations complexes entre bioénergie et sécurité alimentaire.

 

Objectifs

Les thèmes suivants ont été au coeur du débat :

  • Perspectives de coopération entre l’Afrique de l’Ouest et des partenaires émergeants, en particulier le Brésil ;
  • Les liens entre la bioénergie et la sécurité alimentaire et les enjeux relatifs à ces duex objectifs ;
  • Prochaines étapes vers une politique régionale en matière d’énergies renouvelables en Afrique de l’Ouest et possibles contributions du Club.

Participants

 

Représentants du gouvernement

  • Ministries of Energy from Benin, Brazil, Burkina Faso, Cape Verde, Côte d’Ivoire, The Gambia, Ghana, Guinea, Guinea-Bissau, Liberia, Mali, Mauritania, Niger, Nigeria, Senegal, Sierra Leone and Togo;
  • Ministries of Agriculture and Social Development from Burkina Faso and Brazil;
  • Ministries of Foreign Affairs from Austria, Angola, Belgium, Brazil, Cape Verde, France, Switzerland
  • National Agency for Development of Biofuels (ANADEB), Mali;
  • Rural Electrification and Sustainable Supply of Domestic Fuel Programme (PERACOD), Senegal
  • Members of Parliament, Senegal 

Organisations régionales

  • Economic Community of West African States (ECOWAS)
  • Permanent Interstate Committee for Drought Control in the Sahel (CILSS)
  • West African Economic and Monetary Union (UEMOA)

Partneraires au développement

  • Brazilian Co-operation Agency (ABC)
  • European Commission
  • FAO/ Global Bioenergy Partnership Secretariat
  • Institut de l'Énergie et de l'Environnement de la Francophonie (IEPF)
  • International Renewable Energy Agency (IRENA)
  • Roundtable on Sustainable Biofuels (RSB)
  • UNHABITAT
  • USAID

Banques

  • African Biofuel and Renewable Energy Fund (BIDC/FABER)
  • Brazilian Development Bank (BNDES)
  • West African Bank of Development (WADB)

Secteur privé

  • AGRITECH
  • Belwet Biocarburant SA
  • BioFuel Africa
  • Cassava Agro industries Services Ltd
  • ENACOL
  • Global Biofuel Ltd
  • Mali Biocarburants SA
  • Sustainable Power Electric Company (SPEC)

Instituts de recherche

  • Brazilian Agricultural Research Corporation (EMBRAPA)
  • FGVProjects, Brazil
  • Quinvita
  • The Energy Center (TEC/KNUST)
  • West Africa Institute for International Research on Regional Integration and Social Transformations (WAI)

ONGs et représentants de la société civile

  • African Association for Biofuel Producers (AAPB)
  • Environmental Development Action in the Third World (ENDA-Tiers Monde)
  • Global Village Energy Partnership (GVEP-International)
  • Network of Farmers' and Agricultural Producers' Organisations of West Africa (ROPPA)
  • Regional Advisory Information and Network Systems (RAINS)

Informations pour les journalistes

 

Communiqué de presse :in French | en anglais | en portugais 

 

 


 

 

 

 

Also Available