Ouverture du Centre de l’OCDE d’Istanbul, 22 janvier 2021

 

Remarques de M. Angel Gurría,

Secrétaire général de l’OCDE

Paris, 22 janvier 2021

Monsieur le Président Erdoğan, Mesdames et Messieurs les Ministres, Leurs Excellences, chers amis,

Je suis très heureux d’être ici aujourd'hui à l'occasion de l’ouverture de notre nouveau Centre de l’OCDE d’Istanbul. Permettez-moi tout d'abord de remercier le gouvernement de la Turquie de son soutien décisif et de sa participation à cette importante initiative.

Je tiens également à exprimer ma gratitude au Président Recep Tayyip Erdoğan pour sa présence parmi nous. Nous nous réjouissons à la perspective de cette collaboration avec la Turquie – l'un des Membres fondateurs de l’OCDE – en vue de promouvoir notre engagement commun en faveur de la coopération multilatérale entre les régions. Je souhaite également saisir l’opportunité qui m’est donnée de remercier le Président du message vidéo qu'il nous a transmis en décembre à l’occasion du 60e anniversaire de la signature de la Convention de l’OCDE.

Et bien entendu je souhaite remercier l'Ambassadeur Erdem Başçı pour son implication personnelle dans cette initiative importante et dans l'établissement d'une relation Turquie-OCDE plus forte.

Je suis certain que le Centre d’Istanbul mettra à profit son implantation stratégique pour poursuivre la mission de l’OCDE, mieux promouvoir une croissance économique inclusive et durable ainsi qu’une coopération plus étroite, dans la région et au-delà.

L'ouverture d'un centre régional permet d’envoyer un message fort en ces temps de nationalisme, d'isolationnisme et de protectionnisme. La pandémie de COVID-19 nous a rappelé qu’aucun pays ne peut à lui seul faire face à une menace mondiale. La coopération internationale est un bienfait pour tous. Elle est indispensable si nous voulons véritablement « reconstruire sur de meilleures bases ».

L’OCDE a vocation à promouvoir le multilatéralisme. Elle est tout entière vouée à favoriser une coopération internationale génératrice de résultats responsables, efficaces, inclusifs et durables, tout en œuvrant aux côtés des acteurs du monde entier.

Le Centre d’Istanbul jouera un rôle déterminant dans la poursuite de ces objectifs. Il vient rejoindre les autres Centres de l’OCDE dans le monde, ceux de Berlin, de Mexico, de Tokyo et de Washington.

Le Centre d’Istanbul se focalisera sur quatre axes de travail fondamentaux. Permettez-moi de les évoquer brièvement :

Premièrement, le Centre s'attachera à renforcer et resserrer nos relations avec les économies partenaires et émergentes. Il constituera une plateforme de partage des bonnes pratiques et des expériences issues des programmes régionaux de l’OCDE dans les différentes régions, le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (MENA), l’Eurasie, l’Europe du Sud-Est et l’Asie du Sud-Est, et contribuera à décloisonner l’action menée entre ces différentes régions.

Il appuiera également nos travaux avec les Partenaires clés – Afrique du Sud, Brésil, Chine, Inde et Indonésie – concourant ainsi à renforcer la portée et l’impact des normes et des recommandations de l’OCDE.

Deuxièmement, le Centre favorisera le dialogue et la coopération à l’échelon intra-régional sur des questions complexes et transverses, comme le changement climatique, la croissance verte et inclusive, la bonne gouvernance, la transparence et les données, l’investissement durable, la connectivité, l'intégration régionale, l’égalité entre les sexes, l’éducation et les compétences.

Pour ce faire, il associera l’ensemble des parties prenantes – pouvoirs publics, entreprises et société civile – qui jouent un rôle dans l’élaboration d'une approche inclusive de l'action publique et dans l’amélioration du bien-être.

Troisièmement, à travers le Centre, nous améliorerons l’assise statistique de nos politiques publiques en incluant davantage de pays partenaires dans nos bases de données statistiques et indicateurs.

Enfin, avec ses installations de formation de premier plan, le Centre tirera le meilleur parti de l’expérience de l’action publique et de l’expertise de l’OCDE. Il proposera des modules de formation et de renforcement des capacités à l'intention des responsables de l’action publique pour faire en sorte que des programmes de réforme innovants et efficaces aient un impact significatif sur la vie des citoyens.

Il contribuera également renforcer la visibilité et l’impact de nos travaux et à faire progresser la mise en œuvre de la Stratégie de relations mondiales de l’OCDE.

Monsieur le Président Erdoğan, chers amis,

Comme le poète Alphonse de Lamartine l’a écrit : « Si je n'avais qu'un seul regard à poser sur le monde, ce serait sur Istanbul ».

Istanbul est et a toujours été un carrefour du monde. Cette ville a toujours été centrale, elle a toujours été un point de mire. C’est pourquoi le nouveau Centre de l’OCDE d’Istanbul est une initiative appropriée et bienvenue, et c’est pourquoi il concourra à donner corps à la mission de l’OCDE, en répondant aux besoins des pays, en stimulant un véritable dialogue et en portant notre ambition d'élaborer des politiques meilleures pour une vie meilleure, dans la région et au-delà.

Je vous remercie, Çok teşekkürler.

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)
Annual report
Découvrez
l'OCDE
Téléchargez
Brochure
Rapport
annuel
Téléchargez