Rencontre en marge de la 65e réunion de la Commission de la condition de la femme - "Les mercis ne font pas vivre" : rejoignez l’EPIC pour réduire l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes, 17 mars 2021

 

Allocution de M. Angel Gurría,

Secrétaire général de l’OCDE

Retranscription du message vidéo
Paris, 17 mars 2021

Mes éminents collègues, champions de l’égalité femmes-hommes,

C’est un honneur pour moi de prendre la parole à l’occasion de cette réunion importante de la Coalition internationale pour l’égalité salariale (EPIC).

Le COVID-19 a dévasté nos économies et nos sociétés, mais nous voyons enfin la lumière au bout du tunnel. L’OCDE prévoit une croissance du PIB mondial de 5.6 % cette année et 4 % en 2022. Si nous escomptons certes un rebond de l’économie, nous devons aussi faire en sorte que nos sociétés aillent de l’avant. Et nous devons pour cela effacer les disparités persistantes entre hommes et femmes.

À l’échelle mondiale, l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes reste stable, à 20 % environ . Dans la zone OCDE, la situation est quelque peu meilleure, puisqu’il s’établit en moyenne à 13 % . La pandémie a en outre mis en lumière l’énorme écart de rémunération dans les métiers en première ligne, dans lesquels les femmes sont surreprésentées. Dans le secteur de la santé et des services sociaux par exemple, cet écart peut atteindre 29 % à l’échelle mondiale. Pour le travail indispensable accompli par les femmes, les applaudissements et les félicitations en public ne sauraient suffire. Nous devons passer à l’action.

Les mesures fondées sur la transparence en matière de rémunération constituent des outils simples et efficaces pour réduire l’écart salarial entre les hommes et les femmes. Certains pays ont voté des lois et se sont dotés de codes de conduite pour encourager ou obliger les employeurs à être transparents sur le montant des rémunérations versées respectivement aux unes et aux autres. Grâce à ces efforts et à d’autres initiatives, l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes a diminué dans les pays de l’OCDE – certes lentement – de 5 points de pourcentage en une vingtaine d’années. Il est clair que le compte n’y est pas.

Il nous faut aussi appréhender le défi dans toute sa complexité. Notre nouvelle publication intitulée Man Enough? Measuring Masculine Norms to Promote Women’s Empowerment, fait ressortir qu'il existe des corrélations négatives entre les normes relatives au masculin et au féminin (comme le stéréotype de l’homme soutien de famille et de la femme en charge des enfants par exemple) et les différences de taux d’activité entre hommes et femmes. Nous devons faire évoluer ces normes aux effets toxiques pour obtenir des résultats positifs propres à autonomiser encore davantage les femmes. Il convient par exemple, en promouvant des programmes favorisant l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, de réduire et de réattribuer les tâches domestiques et les soins non rémunérés. Les pouvoirs publics et les entreprises doivent aussi déployer davantage d'incitations à mener, dans le monde professionnel, des politiques plus compatibles avec la vie de famille.

À l’avenir, l’OCDE publiera des rapports sur les initiatives de transparence salariale et les écarts de rémunération entre hommes et femmes constatés d’une entreprise à l’autre et au sein d’une même entreprise, ainsi que des examens par pays des politiques pour l’égalité entre les sexes. En 2022, nous présenterons un rapport de suivi de la mise en œuvre de nos Recommandations sur l’égalité hommes-femmes qui mettra en évidence les progrès accomplis par les pays dans la mise en œuvre de mesures en faveur de l’égalité salariale.

Chers amis,

A l’heure où nous construisons le monde de l’après-COVID-19, les États, les employeurs, les organisations syndicales, la société civile et les autres parties prenantes doivent s’appliquer tous ensemble à déployer une panoplie savamment dosée de textes de loi, de mesures gouvernementales, de pratiques professionnelles et de campagnes de sensibilisation. C’est ce que fait l’EPIC, et ça en vaut la peine.

Vous pouvez compter sur l’OCDE pour œuvrer avec vous, et pour vous, à l’affirmation du principe « à travail égal, salaire égal » !

Je vous remercie de votre attention.

 

Documents connexes

 

Annual report
Découvrez
l'OCDE
Téléchargez
Brochure
Rapport
annuel
Téléchargez