Partager

Réunion OCDE des Ministres de l'Agriculture 2022

En novembre, plus de 50 ministres de l’Agriculture des pays membres et non membres de l’OCDE se réuniront à Paris pour convenir de mesures concrètes autour du thème Bâtir des systèmes agricoles et alimentaires durables dans un environnement en mutation : défis partagés, solutions transformatrices. 

L'actualité récente montre combien l'agriculture est indispensable pour relever les grands défis planétaires. La Réunion ministérielle intervient alors que l'agression de l’Ukraine par la Russie a provoqué une crise alimentaire en faisant croître le nombre de personnes en situation d'insécurité alimentaire aiguë, c’est-à-dire qui rencontrent à court terme des difficultés telles pour accéder aux denrées alimentaires que leur vie et leurs moyens d’existence s’en trouvent menacés. Les risques qui pèsent sur la sécurité alimentaire sont de surcroît exacerbés par les graves sécheresses qui frappent l’Europe, la Chine et l’Amérique du Nord.

Par ailleurs, la Réunion ministérielle aura lieu juste avant la septième Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) (COP27), organisée à Charm el-Cheikh (Égypte).  Ce sera l’occasion pour les ministres de l’Agriculture d’examiner une conception commune du rôle dévolu au secteur de l’agriculture et de l’alimentation dans la lutte contre le changement climatique et notamment la question de savoir comment orienter l'action publique de façon à garantir, à l’échelle nationale, la participation du secteur agricole à la réalisation des cibles climatiques.

Des solutions porteuses de transformations sont de rigueur face au triple défi du secteur agricole, à savoir : assurer la sécurité alimentaire d'une population mondiale en augmentation ; fournir des moyens d’existence tout au long des chaînes d'approvisionnement alimentaire ; et renforcer la durabilité du secteur ainsi que son rôle dans l’atténuation des effets du changement climatique. Il doit pour cela faire plus avec moins, en panachant les moyens d'action de manière ciblée, dans une perspective générale et au bénéfice de tous. D’où l’urgence de prendre des engagements qui stimulent les investissements dans l’innovation (R-D) et l’infrastructure pour placer le secteur agricole sur la trajectoire d’une croissance pérenne de la productivité et, ainsi, garantir la sécurité alimentaire mondiale et la concrétisation des objectifs environnementaux.

L’échéance du deuxième Objectif de développement durable de 2030, Faim « zéro », et des cibles de réduction des émissions de gaz à effet de serre énoncées dans l’Accord de Paris approche à grands pas. En novembre, les ministres confirmeront le rôle moteur de l’OCDE, s'agissant d'aider les pays à définir et à mettre en œuvre des mesures concrètes pour relever ce triple défi. La Réunion sera coprésidée par la ministre canadienne de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Mme Marie-Claude Bibeau, et par le ministre néo-zélandais de l’Agriculture, de la Biosécurité et des Communautés rurales, M. Damien O’Connor.

La dernière Réunion de l’OCDE au niveau des ministres de l’Agriculture remonte à avril 2016. Elle avait été l'occasion de réfléchir à la façon de suivre une ligne de conduite plus globale à l'égard des systèmes agricoles et alimentaires et avait débouché sur une Déclaration.

Pourquoi une réunion des ministres?