Gros plan sur la relance verte

Le point sur les mesures de relance verte

Notre relance sera-t-elle durable ?

Verdir jusqu'où ?

partager
Twitter

Où va l'argent ?

partager
Twitter

Que peuvent-faire les pouvoirs publics ?

ASSURER DES EMPLOIS VERTS ET LA CROISSANCE

RECONSTRUIRE SUR DE MEILLEURES BASES

ACCÉLÉRER LA TRANSITION BAS CARBONE

RENFORCER LA PROTECTION DE LA BIODIVERSITÉ

AMÉLIORER LA SANTÉ ENVIRONNEMENTALE

#ActionClimat

Gros plan sur la biodiversité à l'occasion de la COP15

Comment peut-on accélérer la transition vers une économie bas carbone ?

Agriculture : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Une occasion de transformer le secteur du pétrole et du gaz

Une occasion de transformer le secteur du pétrole et du gaz

Les secteurs verts offrent des perspectives de création d'emploi

Les secteurs verts offrent des perspectives de création d'emploi

Quels pays s’engagent en faveur de la tarification du carbone ?

partager
Twitter

Comment mettre la finance au service d'infrastructures vertes ?

Explorez nos ressources pour en savoir plus

filtrer par langue
filtrer par type de contenu
149 résultats disponibles
Trier par date 
12/10/2021
Les objectifs en matière d’égalité femmes-hommes et d’environnement se renforcent mutuellement, avec des progrès lents sur les actions environnementales affectant la réalisation de l'égalité femmes-hommes, et vice versa. Les progrès vers les objectifs de développement durable (ODD) nécessite des actions ciblées et cohérentes. Cependant, les complémentarités et les compromis entre l'égalité femmes-hommes et la durabilité environnementale sont à peine documentés dans le cadre des ODD. Basé sur le cadre des ODD, ce rapport propose une vue d’ensemble de ces liens, en examinant les déficits de données et d'éléments factuels, les bénéfices économiques et de bien-être, ainsi que les aspects de gouvernance et de justice. Il examine neuf ODD liés à l'environnement (2, 6, 7, 9, 11, 12 et 15) à travers un prisme genre-environnement, en utilisant des données disponibles, des études de cas, des enquêtes et d'autres éléments. Il démontre que les femmes partout dans le monde sont affectées de manière disproportionnée par le changement climatique, la déforestation, la dégradation des terres, la désertification, la raréfaction de l'eau et l'insuffisance de l'assainissement. Ces inégalités entre femmes et hommes ont été encore exacerbées par le COVID-19. Le rapport conclut qu’une approche sexospécifique des domaines clés comme d’utilisation des terres, de gestion de l'eau, de l'énergie et des transports, entre autres, permettrait la promotion d’un développement économique plus durable et plus inclusif, et d’accroître le bien-être pour tous. Reconnaissant les multiples dimensions et interactions entre l'égalité femmes-hommes et l'environnement, il propose un cadre d'action intégré, tenant compte à la fois de la croissance inclusive et des considérations environnementales aux niveaux local, national et international.
30/09/2021
Depuis la dernière mise à jour d’avril 2021, les mesures de relance ayant un impact positif sur l’environnement ont augmenté, à la fois de par leur nombre et leur budget. Toutefois ces mesures ne représentent encore que 21 % des dépenses totales allouées à la reprise post-COVID-19 (contre 17 % précédemment) dans les pays de l’OECD, les pays de l’UE et les pays Partenaires clés. Le soutien annuel qui continue d’être apporté aux combustibles fossiles va sans doute dépasser les dépenses ponctuelles en faveur de la relance verte au cours des deux à trois prochaines années et saper les efforts mis en œuvre pour atteindre les objectifs climatiques de l’Accord de Paris. Le développement des compétences et de l’innovation occupent encore trop peu de place dans les plans de relance verte, bien qu’ils soient indispensables pour atteindre une transition juste et rapide vers la neutralité en matière de gaz à effet de serre.
23/09/2021
Ce rapport présente les tendances du financement climatique annuel fourni et mobilisé par les pays développés pour les pays en développement pour la période 2013-19. Les tendances sont présentées par source de financement, thème et secteur climatique, géographie et instrument financier. Ce rapport étant conçu comme une brève mise à jour technique des chiffres 2013-18 publiés précédemment, les informations présentées restent à un niveau agrégé. Une analyse élargie et désagrégée sera menée en 2022 pour le financement climatique en 2019 et 2020, une fois que les données pour 2020 seront disponibles.
15/09/2021
This new web format for Environment at a Glance Indicators provides real-time interactive on-line access to the latest comparable OECD-country data on the environment from the OECD Core Set of Environmental Indicators – a tool to evaluate environmental performance in countries and to track the course towards sustainable development. The web version allows users to play with the data and graphics, download and share them, and consult and download thematic web-books. These indicators provide key messages on major environmental trends in areas such as climate change, biodiversity, water resources, air quality, circular economy and ocean resources. They are accompanied by a short Environment at a Glance report that presents a digest of the key messages stemming from the indicators.
Lire en
07/09/2021
The G20 Rome guidelines for the future of tourism identifies key issues and opportunities to rethink and reshape tourism policy in response to the impacts of the COVID-19 pandemic. It presents guidelines for action that are informed by the need to a) restore confidence and enable recovery, b) learn from the experience of the pandemic, and c) prioritise a sustainable development agenda in guiding future tourism. They are based around seven interrelated policy areas: i) safe mobility, ii) crisis management; iii) resilience; iv) inclusiveness; v) green transformation; vi) digital transition; and vii) investment and infrastructure. The G20 Rome guidelines were endorsed in the Rome Communiqué of the 2021 G20 Tourism Ministers’ meeting.
Lire en
18/08/2021
Climate and environmental considerations have become pressing priorities for governments in recent years. International commitments such as the Paris Agreement, the Aichi Biodiversity Targets under the Convention on Biodiversity (CBD) and the Sustainable Development Goals (SDGs) have spurred momentum across the OECD to prioritise green objectives to policy-making processes. As these efforts require systematic considerations across all parts of government, countries have identified the budget process as playing a key role in ensuring that priorities relating to the environment and climate change are part of the policy-making process. Thus, there has been an emergence of “green budgeting” practices across the OECD.Countries use green budgeting as a tool of budgetary policy making to provide policy makers with a clearer understanding of the environmental and climate impacts of budgeting choices, while bringing evidence together in a systematic and co-ordinated manner for more informed decision making to fulfil national and international commitments. This publication presents the findings from the first survey on green budgeting across OECD countries and provides information on the extent to which countries have the key elements of an effective approach to pursue environmental and climate priorities.
Lire en
16/08/2021
Climate action in cities is essential for achieving ambitious net-zero emissions goals. Cities account for more than 50% of the global population, 80% of global GDP, two-thirds of global energy consumption and more than 70% of annual global carbon emissions. These factors are expected to grow significantly in the coming decades: it is anticipated that by 2050 more than 70% of the world’s population will live in cities, resulting in massive growth in demand for urban energy infrastructure.Smart cities represent an important opportunity to reduce energy consumption while meeting service demand, improving grid stability and improving the quality of life for all. Next-generation energy systems leverage big data and digital technologies to collect and analyse data in real time and manage city services more efficiently. These solutions are transforming the energy landscape by creating new synergies to reduce emissions, improve energy efficiency and enhance resilience.Local governments are in a unique position to deliver on the net-zero emissions agenda. In this report we illustrate the wide range of opportunities, challenges and policy solutions that can help city-level governments capture the significant value in efficient and smart digital energy systems, no matter their unique context. Our focus is on ways national governments can help cities overcome barriers to progress and accelerate clean energy transitions using digitalisation.
Lire en
16/08/2021
This report examines the evolving nature of energy security in the context of clean energy transitions in general and on the pathway to net-zero emissions in particular. It highlights emerging energy security concerns and provides recommendations to foster international collaboration, notably within the Group of Twenty (G20).In the context of Italy’s G20 presidency, its Ministry of Economic Development requested the International Energy Agency (IEA) to undertake this Security of Clean Energy Transitions report. It aims to support discussions among the G20 countries and to provide insights and direction for the review and update of the G20 energy collaboration principles, which were endorsed at the G20 Brisbane Leaders’ Summit in 2014.
Lire en
05/07/2021
Fruit de la collaboration entre l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), les Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2021‑2030 s’appuient aussi sur des contributions des pays membres et d’organisations internationales spécialisées dans les produits de base. Elles contiennent une évaluation consensuelle de ce que pourrait être l’évolution, dans les dix ans à venir, des marchés nationaux, régionaux et mondiaux des produits agricoles, halieutiques et aquacoles et des biocarburants, et servent de référence à des analyses prospectives et à la planification de l’action publique.Les Perspectives agricoles de l'OCDE et de la FAO 2021‑2030 présentent les tendances régissant les marchés agricoles pour les dix prochaines années. Des progrès sont attendus sur de nombreux fronts importants, mais pour mener à bien le Programme à l’horizon 2030 et atteindre les Objectifs de développement durable (ODD), le secteur agricole devra mettre en place des actions concertées et de nouvelles améliorations.Des informations supplémentaires sont fournies à l’adresse suivante : www.agri-outlook.org.
29/06/2021
Many Emerging Asian countries have been refining macroprudential policies, particularly since the Global Financial Crisis. For instance, they have developed policies targeting housing markets and broadly transposed the Basel III requirements into their national legislation. In the wake of the COVID-19 pandemic, policy makers now need to identify emerging vulnerabilities and their associated financial stability risks and respond with the appropriate macroprudential tools.This publication provides a detailed overview of the current macroprudential policy situation in Emerging Asian countries and explores how the macroprudential policy toolkit has evolved. The report discusses some of the most pressing challenges to financial stability, including the interaction of macroprudential policy with other policies. It also devotes special attention to macroprudential policies for emerging priorities, such as achieving green goals and updating regulatory frameworks to reflect ongoing Fintech developments. Climate change will indeed create new challenges in financial markets, while Fintech developments bring about many economic opportunities and deepen financial systems, but present a variety of novel risks requiring rapid policy responses.
Lire en
29/06/2021
This policy paper catalogues tools and techniques used by public actors such as national development banks and green investment banks to mitigate project-level risks and attract private investment in infrastructure. The paper updates the dataset underlying the 2018 "Progress Update on Approaches to Mobilising Institutional Investment for Sustainable Infrastructure", to provide an expanded typology of de-risking instruments and highlight several novel approaches for mobilising institutional investment. The analysis provides development banks and other public financial institutions a nuanced view of options for targeted mobilisation efforts.
Lire en
25/06/2021
National Urban Policy (NUP) is a key instrument to achieve sustainable urban development in a shared responsibility across countries, regions and cities. The scale and urgency of the current urban challenges has given prominence to NUPs. The COVID-19 crisis has amplified the potential of NUPs in shaping more resilient, green and inclusive cities as part of countries recovery packages.This report reviews NUPs of 162 countries across the globe. Building on the first edition launched in 2018, the report serves as a critical source of information and analysis for policymakers and urban professionals, as it establishes the foundation for understanding how and in what forms NUPs have been developed, implemented and monitored globally. The overarching objective of the report is to assist national governments in advancing their NUP processes, especially in creating a stronger link between NUPs and urban-related global agendas, such as the Agenda 2030 for Sustainable Development and the New Urban Agenda, and in mainstreaming climate action into NUPs. The report is a co-creation of the OECD, UN-Habitat and Cities Alliance, as a key outcome of the National Urban Policy Programme, a global partnership launched in 2016 at the Habitat III Conference.
Lire en
22/06/2021
Ce rapport annuel suit et évalue l’évolution des politiques agricoles dans 54 pays : il couvre les 38 pays de l’OCDE, les cinq états de l’Union européenne qui ne sont pas membres de l’OCDE, et 11 économies émergentes. Ce rapport est une source unique d’information sur le soutien actuel à l’agriculture. Il utilise un système cohérent de mesure et de classification du soutien agricole – les estimations du soutien aux producteurs et aux consommateurs (ESP et ESC), et les indicateurs connexes. Cette édition met l’accent sur les réponses apportées par les pouvoirs publics à la pandémie de COVID-19. Elle est assortie d’une analyse des incidences du soutien agricole sur la performance des systèmes alimentaires.
16/06/2021
La présente synthèse contient une analyse des effets à long terme de la pandémie de COVID 19 et des mesures publiques de relance économique adoptées pour y faire face sur l’environnement. À l’aide de modélisations à grande échelle, il étudie les impacts des chocs sectoriels et régionaux sur l’économie jusqu’en 2040. Elle fait le lien entre des chocs sectoriels et régionaux sur l’économie jusqu’en 2040 et une série de pressions sur l’environnement, dont les émissions de gaz à effet de serre ou de polluants atmosphériques, l’utilisation de matières premières et les changements d’affectation des terres.. La réduction à court terme des pressions environnementales est notable : en 2020, les émissions de gaz à effet de serre et de polluants atmosphériques liées à l’énergie ont baissé de 7 % environ. Les pressions en rapport avec l’agriculture ont enregistré un recul plus modeste cette même année. Le recul de l’utilisation de minerais non métalliques, dont les matériaux de construction, a atteint un pourcentage à deux chiffres. D’après les projections, les émissions remonteront à partir de 2021 et se rapprocheront progressivement des niveaux de référence antérieures au COVID, les taux de croissance rattrapant tout leur retard. Cependant, à long terme, un effet à la baisse - potentiellement permanent - sur le niveau des pressions environnementales est chiffré entre 1 et 3 %.
10/06/2021
In this blog Enrico Botta from the OECD Environment Directorate highlights how the green recovery is a real opportunity to address environmental and related social justice issues that the COVID-19 pandemic has brought to the fore.
Lire en
08/06/2021
Natural hazard-induced disasters (NHID), such as floods, droughts, severe storms, and animal pests and diseases have significant, widespread and long-lasting impacts on agricultural sectors around the world. With climate change set to amplify many of these impacts, a “business-as-usual” approach to disaster risk management in agriculture cannot continue if we are to meet the challenges of agricultural productivity and sustainability growth, and sustainable development. Drawing from seven case studies – Chile, Italy, Japan, Namibia, New Zealand, Turkey and the United States – this joint OECD-FAO report argues for a new approach to building resilience to NHID in agriculture. It explores the policy measures, governance arrangements, on-farm strategies and other initiatives that countries are using to increase agricultural resilience to NHID, highlighting emerging good practices. It offers concrete recommendations on what more needs to be done to shift from coping with the impacts of disasters, to an ex ante approach that focuses on preventing and mitigating the impacts of disasters, helping the sector be better prepared to respond to disasters, and to adapt and transform in order to be better positioned for future disasters.
Lire en
04/06/2021
Projections show that with current policies, the levels of greenhouse gas and air pollutant emissions, materials use and land use change are several percent below what they would have been without the Covid-19 pandemic. In this blog Rob Dellink of the OECD Environment Directorate discusses whether or not these lower levels will continue for the long-term.
Lire en
03/06/2021
La pandémie du COVID 19 a mis en exergue les défis pressants liés à l’eau et à l’assainissement dans les villes africaines, soulignant et creusant les inégalités pour les 56 % de la population urbaine vivant dans des zones d’habitats informels et comptant sur des toilettes partagées et des points d’eau publics pour le lavage des mains. Avant la pandémie, les pays et les villes du continent africain étaient déjà confrontés à d’importants problèmes liés à l’eau, avec 418 millions de personnes n’ayant pas d’accès à l’approvisionnement en eau en Afrique subsaharienne, et 717 millions à l’assainissement, en plus des inondations, sécheresses et problèmes de pollution concomitants. Les mégatendances liées au changement climatique, à l’urbanisation et aux changements démographiques exacerberont davantage les pressions sur les ressources en eau et nécessitent une action urgente pour que les villes africaines se préparent à l’avenir. En s’appuyant sur une enquête menée dans 36 villes de toutes tailles en Afrique, ce rapport fournit une analyse régionale, notamment en matière d’allocation des rôles et des responsabilités dans la gestion de l’eau, d’efficacité des cadres institutionnels, politiques et réglementaires, ainsi que des principaux déficits de gouvernance à combler afin de renforcer la capacité des villes à assurer la sécurité hydrique sur le continent africain.
21/05/2021
La présente synthèse contient une analyse des effets à long terme de la pandémie de COVID-19 et des mesures publiques de relance économique adoptées pour y faire face sur l’environnement. Elle fait le lien entre des chocs sectoriels et régionaux sur l’économie jusqu’en 2040 et une série de pressions sur l’environnement, dont les émissions de gaz à effet de serre ou de polluants atmosphériques, l’utilisation de matières premières et les changements d’affectation des terres. La réduction à court terme de ces pressions est notable. Il ressort des projections qu’au fil du rétablissement progressif de l’économie, les émissions augmentent de nouveau, leur progression retrouvant le rythme indiqué par les projections de référence antérieures au COVID. Cependant, on constate un effet à la baisse (potentiellement permanent) sur les niveaux de pressions environnementales de 1 à 3 %, avec des effets plus larges sur les pressions liées aux activités économiques à forte intensité de capital.
21/05/2021
Nature underpins all economic activities and human well-being. It is the world’s most important asset. Yet humanity is destroying biodiversity at an unprecedented rate, posing significant but often overlooked risks to the economy, the financial sector and the well-being of current and future generations. This report provides the latest findings and policy guidance for G7 and other countries in four key areas: measuring and mainstreaming biodiversity; aligning budgetary and fiscal policy with biodiversity; embedding biodiversity in the financial sector; and improving biodiversity outcomes linked to international trade. The report shows how Finance, Economic and Environment Ministries can drive the transformative changes required to halt and reverse the loss of biodiversity.This Policy Paper was prepared as an input document for the United Kingdom Presidency of the G7 in 2021.
Lire en
Montrer plus 
Photo credits ©: Shutterstock.
TwitterFacebookLinkedInEmail