Share

Les pays membres africains du Forum mondial sur la transparence et l'échange de renseignements à des fins fiscales sont résolus à intensifier la lutte contre l'évasion fiscale et les flux financiers illicites en provenance d'Afrique

 

Version anglaise

 

30/07/2018 - Les 25 et 26 juillet 2018, la 5e réunion de l'Initiative Afrique s'est tenue à Accra, au Ghana. La réunion a été accueillie par l'honorable Ken Ofori-Atta, ministre des Finances du Ghana et a réuni 63 délégués de 21 pays africains, le Forum africain sur l'administration fiscale (ATAF), le Forum des administrations fiscales ouest-africaines (FAFOA), la Commission de l'Union africaine (Commission de l'UA), la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA) et le ministère français de l'Europe et des Affaires étrangères.

 

L'Initiative Afrique a été lancée par le Forum mondial en 2014 avec ses pays membres africains, l’ATAF, le Cercle de Réflexion et d'Échange des Dirigeants des Administrations fiscales (CREDAF), l'OCDE, le Groupe de la Banque mondiale, le Ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères et le Département pour le développement international du Royaume-Uni. Son objectif est de faire profiter les pays africains des améliorations réalisées en matière de transparence fiscale internationale afin de renforcer leur mobilisation des ressources intérieures et lutter contre les flux financiers illicites en provenance du continent. Lors de la réunion plénière du Forum mondial à Yaoundé en novembre 2017, les membres de l'Initiative Afrique ont décidé de la renouveler pour une nouvelle période de trois ans (2018-2020) et de se réunir tous les six mois pour mesurer les progrès accomplis.

 

5th meeting of the Africa Initiative - July 2018

 Accra, Ghana - 25-26 juillet 2018

 

La réunion d'Accra marque une nouvelle étape dans la lutte contre l'évasion fiscale en Afrique et renforce la Déclaration ministérielle de Yaoundé, signée par 21 pays africains, qui appelle l'Union africaine à prendre la tête de l’agenda en matière de transparence fiscale en Afrique.

 

Les délégués ont reconnu que la mise en œuvre des normes internationales répondait à un certain nombre de recommandations formulées par le Groupe de haut niveau de l'UA et de la CEA sur les flux financiers illicites en provenance d'Afrique. Ils ont félicité l'Union africaine d'avoir fait progresser la question de la transparence en Afrique et souligné l'importance des registres sur les bénéficiaires effectifs, de l'échange automatique d'informations et de la suppression du secret bancaire lors de leur 31e Sommet de l'Union africaine à Nouakchott, en Mauritanie.

 

Les délégués se sont félicités de la présence de la Commission de l'UA et de la CEA à la réunion et ont mandaté le Secrétariat du Forum mondial de mettre en place des cadres de collaboration avec les deux organisations en vue de bénéficier des améliorations en matière de coopération fiscale internationale pour servir les intérêts de l'Afrique. Ils ont également convenu de rendre compte des progrès réalisés dans l'amélioration de la transparence fiscale (y compris les progrès réalisés dans la réalisation des objectifs de chaque pays) dans un rapport annuel de l'Initiative pour l'Afrique.

 

 

Pour plus d'information, veuillez contacter gftaxcooperation@oecd.org.

 

Related Documents