L’inventaire nationale de la science, la technologie et l’innovation (STI) relatives à la nanotechnologie 2008

 

L’inventaire nationale de la science, la technologie et l’innovation (STI) relatives à la nanotechnologie 2008 (document en anglais)

 

Ce document passe en revue les informations disponibles sur les politiques actuelles pour la science, la technologie et l’innovation relatives à la nanotechnologie et il met en lumière la nature et l’organisation, certains problèmes et les avantages de différentes approches nationales concernant la politique STI.

 

POINTS SAILLANTS

  • Vingt-quatre pays ont répondu à un questionnaire sur les politiques mises en oeuvre, distribué début 2008, à savoir vingt et un pays membres de l’OCDE et trois pays Observateurs. L’inventaire qu’il a été ainsi possible d’établir sur les politiques actuelles pour la science, la technologie et l’innovation (STI) relatives à la nano technologie fait apparaître un certain nombre d’éléments;
  • La majorité des pays déclarants ont mis en place des politiques spécifiques en faveur de la nanotechnologie et affecté des crédits à la recherche-développement (R D) sur la nanotechnologie ;
  • Environ la moitié de ces pays ont mis en place de nouveaux cadres organisationnels et institutionnels ;
  • Ces politiques couvrent un large éventail d’objectifs, notamment ceux de promouvoir la R D, de favoriser la commercialisation et d’encourager la participation des entreprises aux activités économiques liées à la nanotechnologie ;
  • Plus de la moitié des pays déclarants ont des accords de coopération en nanotechnologie avec d’autres pays ;
  • Près des trois quarts participent à des enceintes de discussion et des initiatives internationales sur la nanotechnologie, autres que celles de l’OCDE ou de la CE ;
  • La plupart des pays déclarants disposent de mécanismes associant le public et l’industrie dans la formulation de l’action publique autour de la nanotechnologie ;
  • La majorité des politiques dans les pays déclarants prennent en compte sous une forme ou une autres les questions éthiques, juridiques et sociales ;
  • La plupart des pays déclarants soutiennent l’enseignement et la formation, disposent d’information sur les besoins en ressources humaines et ont des politiques pour attirer les travailleurs migrants ;
  • Les principaux enjeux des politiques nationales concernent la santé, les questions éthiques, juridiques et sociales et l’enseignement, ainsi que le besoins d’informations pour un développement responsable de la nanotechnologie ;
  • Quand il existe des politiques relatives au secteur privé, les domaines d’action prioritaires sont l’ingénierie des procédés, la chimie et les produits pharmaceutiques et l’électronique.

 

 

 

Also Available