Partager

Réunion en ligne du Réseau parlementaire mondial de l'OCDE

En partenariat avec Women Political Leaders (WPL)

 

Président : Anthony Gooch, Directeur, Direction des relations extérieures et de la communication, OCDE

 

Consultez le programme respectif (version imprimable) et la liste des participants ci-dessous pour :

  • Jeudi 1er octobre 2020
  • Vendredi 2 octobre 2020


Dernière mise à jour : 1er octobre 2020

 

Veuillez noter que l'heure indiquée sur le programme correspond à l'heure des sessions en France (heure de Paris - CEST).

Contact

Vous souhaitez participer à la prochaine réunion ? Vous avez une question ?

Consultez nos FAQ

Ecrivez-nous

Jeudi 1er octobre 2020

13h00 - 13h05

Allocution de bienvenue

Anthony Gooch, Directeur des relations extérieures et de la communication, OCDE

13h05 - 13h15

Message du Secrétaire général de l'OCDE Angel Gurría (lire la transcription du message vidéo)

13h15 - 14h45

Que signifie désormais un système de santé solide ?

Francesca Colombo, Chef de la Division de la santé, Direction de l'emploi, du travail et des affaires sociales, OCDE 

Commentateur : Ricardo Baptista Leite, Membre du Parlement, Portugal, Président fondateur de "UNITE – Réseau mondial de parlementaires pour l'éradication du VIH/SIDA, de l'hépatite virale et d'autres maladies infectieuses"

La pandémie mondiale de COVID-19 a eu un impact considérable sur la santé des populations dans le monde entier. Elle a révélé les failles des systèmes de santé et a mis à l’épreuve leur résilience. Cette session a étudié les premiers enseignements à tirer pour consolider les systèmes de santé. Elle a examiné aussi la nécessité d’investir davantage dans la santé et la prévention des maladies afin que les catégories défavorisées de la population soient moins vulnérables. La capacité des systèmes de santé à intensifier rapidement les dépistages, à investir dans les personnels de santé et à renforcer les services de soins de santé primaire et de santé mentale est essentielle. Enfin, la mise en place de systèmes de santé plus résilients à l’avenir passera aussi par des moyens renforcés pour partager et utiliser des données détaillées et actualisées, une plus grande souplesse dans la gestion des réponses apportées par les systèmes de santé, et des efforts de collaboration renouvelés au sein des pays et entre eux. 

14h45 - 15h00

Pause

15h00 - 16h30

Quels enseignements sur l'éducation tirer des réponses internationales à la crise ?

Andreas Schleicher, Directeur de l’éducation et des compétences, et conseiller spécial du Secrétaire général, chargé de la politique de l’éducation, OCDE

Commentatrice : Mojca Škrinjar, Assemblée nationale, Slovénie

La pandémie a mis en évidence les multiples inégalités de nos systèmes éducatifs, depuis le haut débit et les ordinateurs nécessaires à l'enseignement en ligne, en passant par les conditions favorables qui sont requises pour se concentrer sur l'apprentissage, jusqu'à notre incapacité à attirer des enseignants compétents dans les classes les plus difficiles. Mais avec le creusement des inégalités en cette période de crise, la possibilité s’offre également à nous de ne pas revenir au statu quo lorsque la situation retournera à la « normale ». Si des fermetures d’écoles sont nécessaires à court terme, nous pouvons en atténuer l’impact sur les apprenants, les familles et les éducateurs, en particulier chez les groupes les plus marginalisés. Nous pouvons collaborer à l’échelle internationale pour mutualiser les ressources éducatives libres en ligne et les plateformes d’apprentissage numérique, et encourager les entreprises technologiques à rejoindre cette démarche. Nous pouvons améliorer rapidement les possibilités d’apprentissage numérique pour les enseignants et encourager la collaboration de ces derniers au-delà des frontières. Enfin, nous pouvons mettre à profit cette dynamique pour redéfinir les programmes et les cadres d'apprentissage en vue de répondre aux besoins du 21e siècle.

Participez

Réseaux sociaux

Suivez la réunion et participez :

Langues

Interprétation simultanée disponible en :

  • anglais
  • français
  • espagnol
  • japonais

Vendredi 2 octobre 2020

13h00 - 14h45

Une ligne de crête sur la voie de la reprise - Économie & Emploi

Laurence Boone, Cheffe économiste, Cheffe du Département des affaires économiques et Conseillère spéciale du Secrétaire général, OCDE
Stefano ScarpettaDirecteur de l'emploi, du travail et des affaires sociales, OCDE

Commentateurs : 
Luděk Niedermayer, Membre du Parlement européen, République tchèque
Lina Galvez Muñoz, Membre du Parlement européen, Espagne

La pandémie de COVID-19 est le choc sanitaire, économique et social le plus important à avoir frappé l’économie internationale depuis la Seconde Guerre mondiale. Si les mesures de confinement et d’atténuation pèsent lourdement sur l’activité sociale et économique, la réponse immédiate des pouvoirs publics a été à la fois rapide, de grande ampleur et adaptée. Néanmoins, dans un contexte empreint d’une forte incertitude, les gouvernements doivent aujourd’hui prendre des décisions cruciales et urgentes pour continuer de soutenir les travailleurs, leurs familles et les entreprises.

Cette session a abordé les perspectives économiques mondiales et les actions à mener pour favoriser une reprise inclusive et durable, venir en aide aux plus vulnérables et limiter le chômage de longue durée, les pertes de revenus et les séquelles tant pour les individus que pour les économies.
Après une évaluation des premières conséquences de la crise du COVID-19 sur le marché du travail et du large éventail de mesures prises dans les différents pays, cette session a été également l’occasion d’étudier comment adapter les actions menées au cours des premiers mois de la crise tout au long de la réouverture progressive de l’économie, alors que le virus reste présent.

14h45 - 15h00

Pause

15h00 - 16h30

Perspectives de l'OCDE sur l'entreprise et la finance : Stabiliser les finances et encourager la résilience des entreprises et des PME

Greg Medcraft, Directeur des affaires financières et des entreprises, OCDE
Lamia Kamal-Chaoui, Directrice, Centre pour l’entrepreneuriat, les PME, les régions et les villes, OCDE

Commentateur : Alexander Kulitz, Membre du Parlement, Allemagne

Partout dans le monde, les pouvoirs publics ont pris des engagements en faveur d’une « relance verte » après la pandémie de COVID-19. Le secteur public est déjà en train de mobiliser des ressources à cette fin, mais les activités économiques et financières du secteur privé doivent elles aussi contribuer à une reprise plus résiliente et durable. S’il existe, au sein de nombreux secteurs, une volonté de tenir compte des facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans les décisions d’investissement, les investisseurs manquent de données aisément accessibles, vérifiables et comparables pour évaluer les performances au regard des critères ESG et placer leurs capitaux en conséquence.

Cette séance a été l’occasion de faire le point sur le rôle que les marchés financiers peuvent jouer en faveur de la durabilité, et sur les mesures que les responsables publics peuvent prendre pour rendre les investissements ESG plus efficients et plus justes. Elle a aussi permis de découvrir de nouveaux travaux de l’OCDE consacrés aux conséquences de la crise liée au COVID-19 pour les petites et moyennes entreprises (PME) et aux réponses apportées par les pouvoirs publics à cet égard.

16h30 - 16h45

Allocution de clôture

Anthony Gooch, Directeur des relations extérieures et de la communication