Etude économique de la zone euro 2007

 

Contenu | Résumé | Obtenir cette publication | Informations complémentaires

 

Publiée le 4 Janvier 2007. La prochaine Etude économique sur la zone Euro sera préparée pour fin 2008.

Une Etude économique est publiée tous les 1½ à 2 ans pour chaque pays membre de l'OCDE. Lire plus sur la préparation des Etudes.

L'évaluation et les recommandations de l'OCDE concernant les principaux enjeux économiques sont disponibles en cliquant ci-dessous sur les titres des chapitres.

Regarder ou écouter la bande audio-vidéo sur l'étude économique de la zone euro.










 

 

Contenu                                                                                                                        

Chapitre 1. Gérér la diversité
La zone euro regroupe un ensemble d'économies très diverses. Certaines figurent parmi les plus prospères du monde, d'autres sont en retard en termes de niveau de vie. Certaines sont en plein essor, d'autres en crise depuis des années. Certains secteurs font preuve de souplesse et s'adaptent rapidement à l'évolution de l'économie mondiale, d'autres demeurent rigides et fortement réglementés. Gérer une telle diversité constitue un défi. L'adoption de la monnaie unique a eu des retombées extrêmement bénéfiques pour les membres de la zone euro en assurant une stabilité macroéconomique, en stimulant les échanges et en favorisant l'intégration économique. Malgré de grandes disparités du point de vue des performances économiques, les niveaux de prix dans les pays membres ont plutôt tendance, dans l'ensemble, à converger. Cependant, ces divergences signifient qu'une politique monétaire commune ne pourra pas convenir en permanence à tous les pays. Les membres de la zone sont soumis à des chocs différents et ils y répondent de manière différente. La solution est d'entreprendre des réformes structurelles qui rendront les économies plus souples et plus résilientes. Il faudrait, par exemple, permettre aux salaires de mieux s'adapter aux conditions économiques locales, favoriser la flexibilité de l'emploi et la mobilité de la main-d'œuvre, combattre l'inertie de l'inflation en stimulant la concurrence ou encore créer un véritable marché financier paneuropéen. Plus les marchés des produits, du travail et des capitaux seront flexibles et intégrés, plus la situation évoluera sans heurts au sein de l'union monétaire. Non seulement ces réformes permettront un ajustement plus rapide en cas de chocs, mais elles aideront aussi beaucoup de pays de la zone euro à surmonter ce qui est aujourd'hui leur problème majeur, à savoir la lenteur de la croissance potentielle.

Chapitre 2. Politique monétaire
L'inflation est fermement ancrée légèrement au-dessus de 2 % malgré de fortes hausses des prix énergétiques. Ce renchérissement de l'énergie exerce des pressions sur les prix d'un large éventail de biens et de services, mais la répercussion de cette hausse reste modérée comparée à celles observées lors des précédents chocs pétroliers. La Banque centrale européenne (BCE) resserre sa politique monétaire pour prévenir les risques affectant la stabilité des prix maintenant que la reprise est plus fermement engagée. Le rythme de ce resserrement a été influencé par ce qu'elle considère comme des risques significatifs à moyen terme pour la stabilité des prix, même s'il existe également des risques de dégradation de la conjoncture liés notamment à la possibilité d'une correction brutale des déséquilibres mondiaux. L'évaluation des risques de la BCE est influencée par la croissance vigoureuse qu'ont connue récemment les agrégats de monnaie et de crédit, même si des questions se posent quant à leur fiabilité en tant qu'instruments d'orientation de la politique monétaire.
La viscosité des salaires et l'inertie de l'inflation rendent plus difficile la conduite de la politique monétaire. Des marchés du travail plus flexibles ainsi que des marchés de produits et de capitaux plus concurrentiels contribueraient à accélérer la transmission de la politique monétaire, ainsi qu'à réduire les divergences conjoncturelles au sein de la zone euro.

Chapitre 3. Remettre la politique budgétaire sur la bonne voie
Les politiques budgétaires menées dans la zone euro sont mitigées : plusieurs pays se retrouvent avec des déficits importants et une dette élevée, alors que d’autres ont réussi à garder leurs finances publiques saines. Ce chapitre évalue les performances budgétaires et dresse un bilan du Pacte de stabilité et de croissance (PSC) remanié. La façon dont on pourrait réformer la politique budgétaire pour en améliorer les résultats y sera abordée. L’accent est mis sur la nécessité urgente de saisir l’occasion que représente une conjoncture favorable pour introduire des changements – et, d’abord, restreindre les dépenses – susceptibles de restaurer la viabilité des finances publiques, notamment dans les pays lourdement endettés. Si l’on veut de meilleurs résultats budgétaires dans la zone euro, il est essentiel que les États membres élèvent les objectifs communautaires que sont l’équilibre budgétaire et la maîtrise de la dette au rang de leurs priorités nationales. Des cadres budgétaires nationaux à moyen terme et une surveillance de la part de l’UE peuvent largement contribuer à progresser dans cette direction.
 

Obtenir cette publication                                                                                  

Télécharger la Synthèse (en pdf). La Synthèse contient les évaluations et recommandations de l'OCDE.

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'OCDE de la zone euro 2007 :

  • Les lecteurs d'organismes abonnés peuvent aller à SourceOCDE.
  • Les non-abonnés peuvent acheter la version électronique (format pdf) et/ou la version imprimée à notre Librairie en ligne.
  • La fonction publique peut s'inscrire à OLISnet, "Recherche d'une publication"
  • Les journalistes accrédités peuvent accéder à leur site protégé par un code d'accès

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau de l'UE du Département des affaires économiques de l'OCDE à eco.survey@oecd.org. Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par David Rae et Boris Cournède sous la direction de Peter Hoeller.

Informations complémentaires                                                                        

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe