Etude économique de la République tchèque 2006

 

Contenu  |  Obtenir cette publication  |  Informations complémentaires

 

 

Publiée le 8 juin 2006

Une Etude économique est publiée tous les 1½ à 2 ans pour chaque pays membre de l'OCDE. Lire plus sur la préparation des Etudes.

L'évaluation et les recommandations de l'OCDE concernant les principaux enjeux économiques sont disponibles ci-dessous. Le chapitre 1 cerne les principaux enjeux économiques. Les chapitres suivants offrent une analyse approfondie et des recommandations de politique économique de chacun de ces enjeux.

 

Contenu                                                                                                                           

Résumé

La performance économique de la République tchèque sur le plan de la croissance s’est améliorée et n’a aujourd’hui rien à envier à celle des autres pays de la région en phase de rattrapage. Le bas niveau de l’inflation et des taux d’intérêt qui prévaut depuis un certain temps est l’un des atouts de l’économie. Les autorités sont bien préparées pour faire face aux défis monétaires de l’adhésion à la zone euro, visée pour 2010. Malgré tout, le prochain gouvernement aura à surmonter de sérieuses difficultés pour parvenir à la viabilité budgétaire. Il devra aussi aller de l’avant dans l’amélioration du marché du travail et de l’environnement des entreprises.

Les déficits ont été faibles récemment – ce qui est encourageant – mais grâce à des plus-values de recettes inattendues et à des reports de dépenses, et pas grâce à des coupes budgétaires. Il sera impossible d’endiguer le déficit et la dette à long terme sans une vaste réforme des dépenses et des budgets publics, en particulier parce qu’il faudra tirer parti des possibilités de cofinancement avec l’UE et que le vieillissement de la population alourdira les dépenses :

  • Pour remédier aux pressions sur les dépenses liées au vieillissement, les principes largement acceptés qui ressortent des cinq propositions de réforme des retraites formulées en 2005 représentent une bonne base pour la décision finale concernant une réforme qui devrait être très prioritaire pour le prochain gouvernement, tout comme celle, qui tarde à venir, du système de santé.
  • L’un des principaux problèmes tient aux dépenses des régions et des communes. Il faut faire en sorte que les très petites communes, par ailleurs nombreuses, se montrent plus efficientes. Il faudrait aussi développer l’évaluation comparative des services fournis, en termes de coût et de résultat. Pour ces raisons, auxquelles il faut ajouter la nécessité d’une réforme structurelle pour certains postes de dépenses, la prudence s’impose si l’on veut accorder aux administrations infranationales plus de souplesse pour leurs recettes.

Lire aussi:

Sur le marché du travail, on constate un chômage de longue durée persistant et un freinage général de l’emploi du fait d’un coin fiscal très marqué qu’il est difficile d’atténuer. Des progrès ont été accomplis grâce aux initiatives judicieuses qui ont été prises pour motiver les demandeurs d’emploi et améliorer l’indemnisation de la maladie, mais la réforme du code du travail s’est révélée plus limitée et il faut améliorer l’accès à l’enseignement supérieur. Un examen approfondi de l’enseignement secondaire et supérieur montre que de nouvelles mesures sont nécessaires pour faire face à une demande de diplômés de l’université qui s’accroît rapidement.

  • La meilleure façon de résoudre les difficultés des universités publiques du fait de l’augmentation de leurs effectifs serait de mettre en place des droits de scolarité, se doublant de prêts étudiants aidés par les pouvoirs publics.
  • Il faut davantage concevoir l’enseignement secondaire dans l’optique de l’enseignement supérieur, en ouvrant davantage les cursus qui offrent la possibilité d’entrer à l’université. De plus, il faudrait mettre fin progressivement à l’aiguillage précoce d’une minorité d’élèves vers les établissements d’élite à financement public.

Lire aussi ECO Document de travail 497 Le système éducatif vers une croissance à long terme en République tchèque  (en anglais)

L’environnement des entreprises s’améliore actuellement grâce à une nouvelle réglementation de la faillite et à l’effort constant d’allégement des formalités administratives et de lutte contre la corruption, mais il faudra rester très attentif. Une évaluation approfondie de la politique d’innovation révèle de louables intentions, mais il reste encore beaucoup à faire :

  • Il faudrait clarifier les compétences et mettre de l’ordre dans les modalités de financement de la politique de l’innovation, tout particulièrement en diminuant le grand nombre de lignes budgétaires consacrées au soutien à la R-D.
  • Il serait souhaitable d’examiner soigneusement les incitations fiscales à la R-D qui ont été récemment introduites et les mesures envisagées pour en accorder de nouvelles, car il n’est pas certain, au vu de l’expérience internationale, que cette politique ait un bon rapport coût efficacité.

Lire ausi ECO Document de travail 498 Politiques visant à encourager l'innovation en République tchèque (en anglais)

Obtenir cette publication                                                                                              

La Synthèse (en pdf) en Français et en tchèque contient le résumé et les évaluations et recommandations de l'OCDE.

Pour consulter l'édition complète de l'Etude économique de l'OCDE de la République tchèque 2006:

 

Informations complémentaires                                                                                     

Des informations complémentaires sur cette Etude peuvent être obtenues auprès du Bureau de la République tchèque du Département des affaires économiques de l'OCDE à webmaster@oecd.org. Ce rapport du Secrétariat de l'OCDE a été préparé par Philip Hemmings et Alessandro Goglio sous la direction d' Andreas Wörgötter. L'équipe de rédaction a été assistée par Lubomir Chaloupka (détaché du Ministère des Finances de la République tchèque) et Edward Whitehouse (spécialiste des retraites à l'OCDE).

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe