Direction des Echanges et de l'Agriculture

Le Brésil tirerait largement profit d’une ouverture des échanges agricoles, mais il faudra que ses petites exploitations s’adaptent

 

31/10/2005 - Etant donné ses immenses ressources agricoles, le Brésil a beaucoup à gagner d’un système d’échanges internationaux plus ouvert. Néanmoins, seules des mesures bien ciblées pourront réduire les inégalités caractérisant les zones rurales, en encourageant les milliers de petites exploitations familiales à améliorer leur compétitivité et en suscitant également la création d’autres emplois.

Dans le premier Examen des politiques agricoles du Brésil, l’OCDE indique que les agriculteurs brésiliens profiteraient de la hausse des prix internationaux résultant d’une réduction éventuelle, de la part des Etats-Unis, de l’Union européenne et d’autres pays de l’OCDE, de leurs droits de douane sur les importations agricoles et de leurs subventions à l’exportation. Les plus grands bénéficiaires au Brésil, toutefois, seraient les grandes exploitations commerciales.

Selon le rapport de l’OCDE, une réduction globale de 50  % des droits de douane et des subventions à l’exportation, associée à une diminution du soutien interne accordé au secteur agricole dans les pays de l’OCDE, se traduirait pour l’économie brésilienne par un gain – sous la forme d’une augmentation des revenus des consommateurs et des producteurs – de 1,7 milliard d’USD, soit environ 0,3 % du PIB.

Si les réformes que le Brésil a engagées ces quinze dernières années ont globalement contribué à réduire la pauvreté, il n’en demeure pas moins que plus de 60  % de la population rurale a un revenu inférieur au seuil de pauvreté absolue représenté par la moitié du salaire minimum. Pour que les petits exploitants voient leurs revenus augmenter et puissent bénéficier de la croissance escomptée de la part du Brésil dans les échanges agricoles mondiaux, il faut mettre en œuvre toute une série de mesures comme des programmes visant à améliorer les capacités et techniques agricoles.

Bien que n’étant pas membre de l’OCDE, le Brésil participe au travail de l’Organisation dans de nombreux domaines, notamment en tant qu’Observateur dans ses comités. La revue sur l’agriculture fait partie d’un programme de coopération lancé en 1999 qui a déjà donné lieu à d’autres études dans plusieurs domaines : de l’économie brésilienne à la politique en matière de concurrence, la réforme de la fiscalité et des marchés financiers, le secteur de l’assurance et les fonds de pension privés.

Comme l’indique le rapport actuel, l’agriculture commerciale s’est développée rapidement au Brésil ces dernières années, notamment dans les régions traditionnellement exploitées par de petits agriculteurs produisant, par exemple, des produits laitiers et du maïs. Les producteurs moins compétitifs pratiquant une agriculture de semi-subsistance, pour qui les perspectives à long terme se situent le plus souvent en dehors du secteur agricole, sont donc menacés. Il est indispensable d’instaurer des mesures encourageant la diversification et permettant d’identifier d’autres sources de revenus et d’activités en milieu rural. Des filets de sécurité sociaux efficaces devront impérativement accompagner ces ajustements.

Néanmoins, compte tenu de la place de l’agriculture dans l’économie brésilienne, il est important que les mesures ciblant les agriculteurs pauvres ne freinent pas les futurs gains de productivité des exploitants plus compétitifs. Il conviendrait d’adopter une série de mesures dopant la compétitivité de l’ensemble du secteur agricole brésilien tout en favorisant aussi bien les exploitations commerciales que les autres, comme par exemple : investissements à long terme dans les infrastructures (amélioration des réseaux de transports, notamment) et réforme de la fiscalité agricole et des systèmes de crédit rural.

Le rapport met également en évidence les points suivants :

  • Le soutien public accordé par le Brésil représente 3 % des recettes agricoles, contre 2 % en Nouvelle-Zélande, 4 % en Australie, 17 % aux Etats-Unis, 34 % dans l’Union européenne et 30 % en moyenne dans les pays de l’OCDE. Le soutien aux agriculteurs brésiliens passe de plus en plus par des bonifications de crédit.
  • L’Union européenne absorbe 41 % des exportations agroalimentaires du Brésil, même si la Chine, la Russie et d’autres marchés en croissance rapide sont des destinations qui gagnent du terrain. Les exportations brésiliennes de soja vers la Chine ont bondi de 15 000 tonnes à 6 millions de tonnes entre 1996 et 2003.
  • La part des exportations brésiliennes de produits dérivés du soja, de sucre et d’alcool a progressé ces dernières années, tandis que celle du jus d’orange et du café a reculé. Les trois-quarts des recettes à l’exportation proviennent des produits dérivés du soja, du sucre, de la viande, du café et du tabac.
  • En 2004, les exportations ont absorbé 31 % de la production agricole, contre 41 % au Canada, 74 % en Australie et 22 % aux Etats-Unis.
  • Le Brésil dispose de vastes réserves de terres cultivables qui pourraient être exploitées sans empiéter sur la forêt amazonienne, mais il faudra modifier les politiques publiques afin de supprimer les incitations à la déforestation existantes.

Les journalistes peuventt recevoir un exemplaire du rapport L’Examen des politiques agricoles du Brésil en s’adressant à Nicole Le Vourch, Division des relations avec les médias de l’OCDE (tél :   [33] 1 4524 8088).  Pour tout renseignement complémentaire, les journalistes sont invités à contacter la Division des relations avec les médias de l’OCDE (tél : [33] 1 4524 9700 ).

Pour des informations complémentaires sur l'Examen des politiques agricoles du Brésil.

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list