Suisse

Suisse - Résumé des projections économiques (juin 2017)

 

Note complète en PDF

 

La croissance du PIB devrait s’accélérer progressivement, conduisant à un repli du chômage. La faiblesse des taux d’intérêt devrait perdurer et concourir à redynamiser la demande intérieure. La déflation semble avoir été maîtrisée, mais l’inflation devrait rester faible jusqu’en 2018. L’excédent courant restera important.


L'inflation peu élevée et l'atonie de la croissance justifient la poursuite d'une politique de taux d'intérêt négatifs. Toutefois, un relèvement des taux directeurs devraient avoir lieu fin 2018, à la faveur du redressement de la croissance. La faiblesse persistante des taux d'intérêt étant susceptible d'engendrer d'importantes distorsions du système financier, le maintien d'une surveillance étroite et des règles prudentielles strictes est de mise. La Suisse devrait enregistrer de modestes excédents budgétaires cependant que sa dette publique continuera de diminuer, et il conviendrait de mettre à profit les marges de manoeuvre budgétaire afin d'accompagner la reprise.


Avec une économie qui s'ouvre de plus en plus à l'Europe et au reste du monde, la Suisse devrait être à même de se maintenir dans une position économique enviable. Elle est en particulier parvenue à développer plusieurs secteurs de pointe d'envergure mondiale. Cela étant, la Suisse gagnerait en bien-être si elle allégeait les obstacles aux échanges de services pour accroître sa participation aux chaînes de valeur mondiales. Une immigration d'une ampleur considérable a permis un apport de main-d'oeuvre qualifiée, mais elle n'est pas sans poser de problèmes et impose des efforts continus concentrés sur l'intégration des nouveaux venus.

PE101 Suisse F

>> Retour Perspectives économiques

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)