Suède

La Suède est très en avance dans le domaine de la transformation numérique, mais des progrès restent à faire

 

15/06/2018 - Selon une nouvelle étude de l’OCDE, les efforts déployés par la Suède afin d’accompagner la transition vers le numérique ont fortement stimulé sa croissance économique au cours des dernières années. Pourtant, il reste beaucoup à faire pour améliorer la connectivité des zones reculées, ouvrir les petites entreprises aux technologies numériques, développer les compétences et surmonter les difficultés en termes de sécurité et de protection de la vie privée.


Selon l’étude intitulée OECD Reviews of Digital Transformation: Going Digital in Sweden, la Suède fait partie des meilleurs élèves de la zone OCDE en ce qui concerne le déploiement des technologies numériques auprès des ménages et des entreprises ; l’usage de l’internet y est très répandu, et les fractures numériques liées à l’âge, au niveau d’instruction, au niveau de revenu et à la taille des entreprises y sont plus réduites que dans la plupart des pays. La disponibilité, la qualité et le coût de l’internet haut débit y sont également parmi les meilleurs de la zone.


De tous les pays de l’OCDE, c’est en Suède que les technologies de l’information et des communications (TIC) génèrent la plus forte valeur ajoutée. Le pays figure en outre parmi les dix principaux exportateurs de services TIC de la zone OCDE. Les technologies numériques ont permis aux entreprises suédoises d’intégrer les chaînes de valeur mondiales du secteur industriel et d’y progresser pour se concentrer sur les services à forte valeur ajoutée, comme la conception des produits et le marketing. La Suède est également leader dans le secteur de l’internet des objets.


Bien qu’étant en bonne voie pour atteindre son objectif d’équiper 98 % des foyers et des entreprises d’une connexion internet d’un gigabit par seconde d’ici 2025, la Suède devrait à présent s’attacher à améliorer la coordination des stratégies de déploiement du haut débit élaborées aux niveaux national, régional et local, et à étendre les réseaux dans les zones peu peuplées. Elle pourrait également encourager l’utilisation des technologies numériques par les populations ayant un faible niveau de revenu ou d’instruction. Par ailleurs, la Suède est à la traîne par rapport à d’autres pays en ce qui concerne l’ouverture des données publiques aux citoyens.


Si les entreprises suédoises utilisent largement les outils numériques, la plupart d’entre elles tardent à saisir les occasions en matière d’analyse des données massives. La Suède souffre également d’une pénurie de travailleurs dotés de compétences pointues dans le domaine des TIC. L’étude souligne en outre qu’en tant que centre international d’excellence scientifique et technologique, la Suède devrait définir plus précisément ses priorités d’action et intensifier ses programmes en faveur de l’innovation par le numérique financés sur fonds publics.


Les Suédois se préoccupent plus de sécurité numérique que les populations de la plupart des autres pays de l’OCDE. Le gouvernement devrait promouvoir une vision claire de la gestion du risque de sécurité numérique en tant que responsabilité économique et sociale partagée par l’ensemble des acteurs, et renforcer son action dans ce domaine.


Cette étude marque le lancement d’une nouvelle série d’examens de l’OCDE visant à analyser l’évolution de l’économie numérique, examiner l’action des pouvoirs publics et formuler des recommandations pour améliorer les résultats en la matière, dans le cadre du projet de l’OCDE Vers le numérique.


Les journalistes souhaitant obtenir de plus amples informations sont invités à contacter Catherine Bremer, de la Division des médias de l’OCDE (+33 1 45 24 80 97, catherine.bremer@oecd.org).


Coopérant avec plus d'une centaine de pays, l'OCDE est un forum stratégique international qui s'emploie à promouvoir des politiques conçues pour améliorer le bien‑être économique et social des populations dans le monde entier
.

 

Documents connexes