Politiques scientifiques et technologiques

L'économie fondée sur le savoir

 

Les économies de l'OCDE s'appuient de plus en plus sur le savoir et l'information. Le savoir est désormais reconnu comme un moteur de productivité et de la croissance économique. En conséquence, un intérêt nouveau est porté au rôle de l'information, de la technologie et de l'apprentissage dans la performance économique. Le terme d'"économie fondée sur le savoir" découle de la pleine reconnaissance du rôle joué par le savoir et la technologie dans les économies modernes de l'OCDE.

L'OCDE est de plus en plus impliquée dans la compréhension des dynamiques d'une économie fondée sur le savoir et de ses relations avec des économies traditionnelles, comme en témoigne la "nouvelle théorie de la croissance". Une codification accrue du savoir et sa diffusion à travers les réseaux informatiques et de communication explique l'émergence d'une "société de l'information" . Le besoin pour les travailleurs d'acquérir un ensemble de compétences et de continuellement adapter ces compétences est venu étayer une "économie de l'apprentissage". L'importance prise par le savoir et par la diffusion de la technologie exige une meilleur compréhension des réseaux du savoir et des "systèmes nationaux d'innovation". Les répercussions de l'économie fondée sur le savoir sur l'emploi et le rôle des gouvernements dans le développement et le maintien d'une base de savoir ont soulevé de nouvelles interrogations et de nouvelles réflexions.

Le travail de l'OCDE dans le domaine de la Science, de la Technologie et de l'Industrie est d'identifier les "pratiques exemplaires" pour une économie fondée sur le savoir. Ce rapport est tiré des Perspectives de la Science, de la Technologie et de l'Industrie 1996 . Il traite des grandes tendances dans une économie fondée sur le savoir, du rôle du système scientifique, et du développement d'indicateurs et de statistiques liés au savoir.

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)