Industrie et mondialisation

Quelles informations nous livre la base de données ÉVA?

 

La base de données sur les Échanges en Valeur Ajoutée (ÉVA) a pour but d’éclairer la politique commerciale dans un certain nombre de domaines et notamment de mieux prendre en compte :
 

  • La contribution sensiblement plus importante des services aux chaînes de valeur mondiales (CVM)
     
  • Le rôle des importations de biens et services intermédiaires dans les résultats à l’exportation

  • La véritable nature de l’interdépendance économique
     
  • Le rôle des économies émergentes dans les CVM
  • Les éventuelles répercussions des chocs d’offre et de demande sur la production, en aval et en amont
     

Les graphiques ci-après, fondés sur la première version d'ÉVA datant du mai 2013, illustrent l'importance de mesurer les échanges en valeur ajoutée et la complémentarité qui existe entre cette nouvelle mesure et celle plus classique établie à partir des flux commerciaux bruts.

 
L’importance de marchés de services ouverts et efficaces

Figure 1 : Part des services dans le total des exportations brutes et le total des exportation de valeur ajoutée, 2009 

Figure 2 : Part des services dans les exportations brutes des produits pour tous les pays, 2009

Les services représentent environ les deux tiers du PIB de la plupart des économies développées. Toutefois, évalué en termes bruts, le commerce déclaré des services équivaut en général un peu plus du quart de l'ensemble des échanges des biens et des services dans les pays de l'OCDE. Si l’on tient compte de la valeur ajoutée par les services à la production de biens, le secteur des services contribue pour plus de 50 % aux exportations totales des États-Unis, du Royaume-Uni, de la France, de l’Allemagne et de l’Italie, et à près du tiers de celles de la Chine (graphique 1), avec une contribution importante (généralement d’un tiers), d’origine nationale ou étrangère, pour tous les produits manufacturés (graphique 2). En France, par exemple, 45 % de la valeur ajoutée intérieure générée dans la production de matériel de transport est attribuable au secteur tertiaire français.

 
Les exportations ont besoin d’importations

Figure 3 : Biens de transport - Contenu en importation des exportations, milliard de dollars des É-U, 2009

Figure 4 : Biens électroniques - Contenu en importation des exportations, milliard de dollars des É-U, 2009

Pour améliorer sa productivité et demeurer compétitif dans un monde régi par les CVM, il faut avoir accès à des importations efficaces de biens intermédiaires et également de services.

En 2009, entre le tiers et la moitié de la valeur totale des exportations de pièces et de matériel de transport de la plupart des principaux producteurs était d’origine étrangère (graphique 3), ce qui traduit l’émergence des pôles de production régionaux. Aux États-Unis et au Japon, la part correspondante était moins qu'un cinquième, ces deux pays bénéficiant de plus grandes possibilités d’approvisionnement en intrants auprès de fournisseurs nationaux. Pour l’Italie, un peu moins d'un quart, ce qui pourrait être attribuable à l’existence en amont de réseaux nationaux efficaces de petites et moyennes entreprises. Fait intéressant, les exportations de l’Allemagne en 2009 ont dépassé celles des États-Unis de plus d'un tiers en termes bruts, mais environ la même en valeur ajoutée.

Des profils similaires se dégagent d’autres secteurs d'activités. Par exemple, en 2009 le contenu étranger des exportations de biens électroniques était plus de 40 % pour la Chine et la Corée, deux des principaux exportateurs mondiaux de ce type de produits cette année-là (graphique 4) ; parallèlement, au Mexique il dépassait 55 %.


Une part importante des importations intermédiaires est utilisée pour produire des exportations

Dans la plupart des économies, environ un tiers des importations de produits intermédiaires sont destinées au marché de l’exportation. Naturellement, plus l’économie est petite, plus cette part est en général importante. Cependant, force est de constater qu'aux États-Unis et au Japon - où la part des importations intermédiaires incorporées dans les exportations est parmi les plus faibles de la zone OCDE - elle atteint respectivement 17 et 23 % au niveau de l’économie totale, et est nettement plus élevée dans certaines industries fortement intégrées. Au Japon, par exemple, près de 40 % des importations intermédiaires totales de matériel de transport finissent en exportations.

Figure 5 : Importations intermédiaires contenues dans les exportations, 2009, en % du total des importations intermédiaires

Dans la plupart des autres pays, la part des importations intermédiaires incorporées dans les exportations est sensiblement plus importante. C'est le cas en Hongrie, où les deux tiers de la totalité des importations intermédiaires sont destinés au marché des exportations après transformation ; cette part atteint 85 % pour les importations intermédiaires de biens électroniques. En Chine, en Corée et au Mexique, environ les trois quarts des importations intermédiaires totales de produits électroniques sont incorporées dans des exportations. La base de données ÉVA indique également que près de 80 % des importations intermédiaires de produits textiles de la Chine sont incorporées dans des exportations.

  

La physionomie des échanges évolue

Figure 6 : Variation des balances commerciales bilatérales chinoises, milliard dollars des É-U, 2009 

Les balances commerciales bilatérales peuvent être très différentes quand on les mesure en valeur ajoutée, tandis que la balance commerciale totale demeure, quant à elle, inchangée. Calculé en termes de valeur ajoutée, l’excédent commercial de la Chine avec les États-Unis diminue ainsi de plus de USD 60 milliards (33 %) en 2009. Cet écart traduit en partie l'importante contribution des importations de valeur ajoutée des États-Unis dans la demande finale chinoise (graphique 7), mais s’explique également par le fait qu’une proportion considérable (ici, un tiers) des exportations de la Chine incorpore un contenu étranger - il s’agit du phénomène « Fabrication Asie ».

 

 

 

Also Available

Countries list

  • Afghanistan
  • Afrique du Sud
  • Albanie
  • Algérie
  • Allemagne
  • Andorre
  • Angola
  • Anguilla
  • Antigua-et-Barbuda
  • Antilles Néerlandaises
  • Arabie Saoudite
  • Argentine
  • Arménie
  • Aruba
  • Australie
  • Autorité Nationale Palestinienne
  • Autriche
  • Azerbaïdjan
  • Bahamas
  • Bahreïn
  • Bangladesh
  • Barbade
  • Belgique
  • Belize
  • Bermudes
  • Bhoutan
  • Bolivie
  • Bosnie-Herzégovine
  • Botswana
  • Brunéi Darussalam
  • Brésil
  • Bulgarie
  • Burkina Faso
  • Burundi
  • Bélarus
  • Bénin
  • Cambodge
  • Cameroun
  • Canada
  • Cap-Vert
  • Caïmanes, Îles
  • Centrafricaine, République
  • Chili
  • Chine (République populaire de)
  • Chypre
  • Colombie
  • Comores
  • Congo, La République Démocratique du
  • Corée
  • Corée, République Populaire Démocratique de
  • Costa Rica
  • Croatie
  • Cuba
  • Côte D'ivoire
  • Danemark
  • Djibouti
  • Dominicaine, République
  • Dominique
  • Egypte
  • El Salvador
  • Emirats Arabes Unis
  • Equateur
  • Erythrée
  • Espagne
  • Estonie
  • Etats Fédérés de Micronésie
  • Etats-Unis
  • Ethiopie
  • ex-République yougouslave de Macédoine (ERYM)
  • Fidji
  • Finlande
  • France
  • Gabon
  • Gambie
  • Ghana
  • Gibraltar
  • Grenade
  • Groenland
  • Grèce
  • Guatemala
  • Guernesey
  • Guinée Équatoriale
  • Guinée-Bissau
  • Guinéee
  • Guyana
  • Guyane Française
  • Géorgie
  • Haïti
  • Honduras
  • Hong Kong, Chine
  • Hongrie
  • Ile de Man
  • Ile Maurice
  • Iles Cook
  • Iles Féroé
  • Iles Marshall
  • Iles Vierges Britanniques
  • Iles Vierges des États-Unis
  • Inde
  • Indonésie
  • Iraq
  • Irlande
  • Islande
  • Israël
  • Italie
  • Jamaïque
  • Japon
  • Jersey
  • Jordanie
  • Kazakstan
  • Kenya
  • Kirghizistan
  • Kiribati
  • Koweït
  • l'Union européenne
  • Lao, République Démocratique Populaire
  • le Taipei chinois
  • Lesotho
  • Lettonie
  • Liban
  • Libye
  • Libéria
  • Liechtenstein
  • Lituanie
  • Luxembourg
  • Macao
  • Madagascar
  • Malaisie
  • Malawi
  • Maldives
  • Mali
  • Malte
  • Maroc
  • Mauritanie
  • Mayotte
  • Mexique
  • Moldova
  • Monaco
  • Mongolie
  • Montserrat
  • Monténégro
  • Mozambique
  • Myanmar
  • Namibie
  • Nauru
  • Nicaragua
  • Niger
  • Nigéria
  • Nioué
  • Norvège
  • Nouvelle-Zélande
  • Népal
  • Oman
  • Ouganda
  • Ouzbékistan
  • Pakistan
  • Palaos
  • Panama
  • Papouasie-Nouvelle-Guinée
  • Paraguay
  • Pays-Bas
  • Philippines
  • Pologne
  • Porto Rico
  • Portugal
  • Pérou
  • Qatar
  • Roumanie
  • Royaume-Uni
  • Russie, Fédération de
  • Rwanda
  • République du Congo
  • République Islamique d' Iran
  • République Tchèque
  • Sahara Occidental
  • Saint-Kitts-et-Nevis
  • Saint-Marin
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines
  • Sainte-Hélène
  • Sainte-Lucie
  • Salomon, Îles
  • Samoa
  • Sao Tomé-et-Principe
  • Serbie
  • Serbie et Monténégro (avant juin 2006)
  • Seychelles
  • Sierra Leone
  • Singapour
  • Slovaquie
  • Slovénie
  • Somalie
  • Soudan
  • Soudan du Sud
  • Sri Lanka
  • Suisse
  • Suriname
  • Suède
  • Swaziland
  • Syrienne, République Arabe
  • Sénégal
  • Tadjikistan
  • Tanzanie
  • Tchad
  • Thaïlande
  • Timor-Leste (Timor Oriental)
  • Togo
  • Tokelau
  • Tonga
  • Trinité-et-Tobago
  • Tunisie
  • Turkménistan
  • Turks et Caïques, Îles
  • Turquie
  • Tuvalu
  • Ukraine
  • Uruguay
  • Vanuatu
  • Venezuela
  • Viêt Nam
  • Wallis et Futuna
  • Yémen
  • Zambie
  • Zimbabwe
  • Topics list