Industrie et mondialisation

Acier

 

Fort de ses 33 pays Membres, dont le Brésil, la Roumanie, la Fédération de Russie, l'Ukraine (en attente de ratification) et la Slovénie ainsi que de ses pays observateurs (Afrique du Sud, Argentine, Bulgarie, Egypte, Inde, Malaisie et Taipei chinois), le Comité de l'acier de l'OCDE représente aujourd'hui 60 % de la production mondiale d'acier et 76 % des exportations mondiales d'acier.

 

Le nombre élevé de pays représentés, la dimension mondiale des problèmes auxquels est actuellement confronté le secteur de l'acier ainsi que l'ampleur et la diversité des thèmes inscrits à son programme de travail ont renforcé le rôle que le Comité de l'acier joue dans l'architecture institutionnelle multilatérale.

 

Si le Comité de l'acier de l'OCDE n'a pas pour mission d'instaurer des règles juridiquement contraignantes applicables au marché de l'acier et d'en superviser la mise en oeuvre, il est devenu, au fil des ans, le seul cadre dans lequel il est possible de débattre des problèmes multilatéraux qui se posent dans le secteur de l'acier et de trouver des solutions politiques possibles.

 

La capacité d'analyse, le dialogue et les engagements de portée politique sont les grands atouts de ce Comité.

 

Voir aussi

 

 

Related Documents

 

Les capacités de production d’acier dans les économies non membres de l’OCDE