Statistiques des échanges internationaux et de la balance des paiements

Statistiques de l'OCDE sur le commerce international : tendances au quatrième trimestre 2016

 

La croissance du commerce de marchandises du G20 s’accélère au quatrième trimestre de 2016

 

Version complète du communiqué (tableaux et graphiques inclus - PDF)

 

28/02/217 - Le commerce international de marchandises des pays du G20, corrigé des variations saisonnières et exprimé en dollars courants des États-Unis, a progressé pour le troisième trimestre consécutif au quatrième trimestre de 2016. La croissance des exportations a fortement progressé à 1.5%, contre 0.3% au trimestre précédent. Les importations ont augmenté de 0.8%, en légère hausse par rapport à la croissance de 0.7% enregistrée au dernier trimestre. Toutefois, le commerce de marchandises reste inférieur d'environ 10% à son niveau d'avant la crise.

Au quatrième trimestre de 2016 les exportations ont augmenté de manière significative, poussées par la hausse des prix des produits de base, en Indonésie (de 12.9%), en Australie (12.4%) et en Russie (7.6%). Les exportations ont également fortement augmenté en Argentine (4.1%), en Inde (3.4%), en Corée (3.2%) et au Mexique (3.1%).

Les exportations ont baissé dans six économies du G20 : l'Allemagne (1.3%), le Japon (0.8%), les États-Unis (0.8%), l'Italie (0.7%) et, bien que légèrement, en Turquie et au Royaume-Uni.

Les importations au quatrième trimestre de 2016 ont augmenté de plus de 5% en Inde, en Turquie, en Argentine, en Indonésie et en Corée. Des chutes importantes sont survenues au Canada (4.5%), en Russie (3.6%) et au Japon (2.3%) et, dans une moindre mesure, en Allemagne, en France et au Royaume-Uni ; reflétant en partie la baisse de la valeur de l'euro et de la livre sterling. Les importations ont augmenté en Italie, pour le troisième trimestre consécutif, mais à un rythme plus lent.

En Chine, les exportations ont légèrement progressé de 0.9%, la première croissance depuis le troisième trimestre de 2015, mais la forte croissance des importations (3.6%) a fait chuter l'excédent commercial de la Chine à son niveau le plus bas depuis le troisième trimestre de 2014..

‌‌

 

 

Documents connexes