Production agricole nette 2010-2019

 

Une mesure agrégée est l’indice de production nette qui est une mesure synthétique de la croissance brute de la production de tous les produits de base inclus dans les Perspectives, nette des frais de semences et d’aliments qui sont internes au secteur, mesurée sur la base des prix internationaux constants de référence de 2004-06.

Si l’on se base sur les produits couverts par les Perspectives, le secteur agricole du Brésil est de loin celui qui connait la croissance la plus rapide, progressant de plus de 40 % d’ici à 2019, par rapport à la période de référence 2007-09. La Russie et l’Ukraine devraient progresser de 26 % et 29 %, si les plans et mesures de soutien des gouvernements respectifs se déroulent comme indiqués et portent leurs fruits, marquant une reprise significative des niveaux de production.

La Chine et l’Inde connaîtront probablement aussi une croissance importante, respectivement à hauteur de 26 % et 21 %. Tandis que le taux de croissance de l’Australie devrait, d’après les projections, être de quelque 17 %, cette croissance est le reflet d’un retour supposé à des rendements plus normaux ; sur une plus longue période de comparaison, la production mesurée de l’Australie d’ici à 2019 ne dépasse que de 7 % environ celle de 2000. La hausse de la production aux États-Unis et au Canada devrait se situer, selon les projections, dans une fourchette comprise entre 10 et 15 % sur la même période.

En revanche, sur la même période, la production agricole nette de l’UE-27 aura augmenté de moins de 4 %. Ces tendances diverses soulignent des évolutions importantes dans ces pays susceptibles de favoriser ou d’inhiber la croissance.


Production agricole nette dans quelques pays sélectionnés
(indice 2004-06=100)


Par région, les mesures de production, réalisées per capita, fournissent un point de vue intéressant sur l’évolution à long terme de l’agriculture mondiale et ses implications potentielles sur les approvisionnements alimentaires. La production per capita a chuté en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, essentiellement en raison d’une disponibilité limitée de l’eau et de politiques menées dans certains pays comme l’Arabie saoudite pour réduire la production de blé fortement subventionnée. Dans la région sub-saharienne de l’Afrique, la production, ramenée per capita, stagnera, étant donné que la production suit à peine le rythme de la croissance démographique qui continue à se situer en moyenne à environ 2,2 % par an.

En Europe occidentale, la production stagne également. La hausse de la consommation, ramenée per capita, dans cette région devra être absorbée par les importations. En terme de production, l’Amérique latine est la région qui connait la plus forte progression, bien que, per capita, c’est l’Europe orientale qui devrait assister à la hausse la plus forte, avec un recul de sa population de plus de 3 % au cours de la période couverte par les Perspectives.


Production agricole nette par région et per capita
(indice 2004-06=100)


La production agricole augmente beaucoup plus rapidement en dehors de la zone OCDE. Alors que la production nette mondiale de produits de base devrait avoir une augmentation de 22 % d’ici 2019, la hausse de la production dans la zone OCDE être que de 10 %.

La croissance de certains groupes de pays, comme le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine (BRIC), devrait être près de trois fois plus rapide, atteignant 27 %. Les PMA et d’autres pays en développement connaîtront une croissance respectivement de 33 % et de 29 % d’ici à 2019. Mesurée per capita, la croissance de la production agricole de l’OCDE est minimale, tout comme elle l’est dans le groupe des PMA.

Production agricole nette pour le monde et par groupe économique
(indice 2004-06=100)

 

 

 

Also Available