Programme provisoire

 

 

Dimanche 14 novembre 2010

   

19:00

Dîner organisé par l’ANIA, l’Association italienne des compagnies d’assurance, en présence des autorités italiennes

 

 

Lundi 15 novembre 2010

   

09:30 - 10.30 - Session plénière 1 :

 

'Puissance publique et marchés : vers un nouvel équilibre'

 

M. Angel Gurria, Secrétaire général de l’OCDE

M. Renato Brunetta, ministre italien de l’Administration publique et de l’Innovation

Hon. Stockwell Day, Président du Conseil du Trésor, Canada, Vice-président

Mme. Irma Pavlinic-Krebs, ministre de l’Administration publique, Slovénie, Vice-président

M. Terry Moran, Secrétaire, Département du Premier ministre et du Cabinet, Australie, Vice-président

 

 

10:30 - 11:00

Pause café

 

 

11:00 - 13:00

 

Session 1:

 

Améliorer les services publics en période de tensions budgétaires

 

Les pouvoirs publics doivent rendre des arbitrages stratégiques pour offrir des services plus performants dans un contexte de tensions budgétaires. Il leur faut impérativement établir une hiérarchie entre les services et accroître l’efficience des prestations. Ils devront donc plus encore définir des priorités et gagner en efficacité en termes d’investissement et de capacités dans l’optique des prestations, sans négliger les relations avec les collectivités locales.

  • Comment les pouvoirs publics peuvent ils fournir des services plus performants sans alourdir les coûts ? Comment améliorer la coordination avec les collectivités locales ? Comment concevoir des réponses innovantes en partenariat avec le secteur privé ?
  • Par quels moyens les pouvoirs publics peuvent ils  répondre aux attentes grandissantes des usagers alors que la reprise est encore fragile ? Comment obtenir des résultats et le faire savoir ?
  • Comment tirer le meilleur parti de la TI ? Quels sont les avantages et les défis des approches axées sur l’Internet pour améliorer la réactivité des services publics ? Comment combler le fossé numérique ?
  • Quelles sont les voies à suivre pour associer les citoyens à la production commune de services ? Quel rôle les citoyens peuvent ils jouer dans les initiatives visant à améliorer la qualité ?
  • Comment faire en sorte que les entreprises soutiennent l’efficience du secteur public ? Quels sont les enseignements à tirer de l’expérience du secteur privé ?

 

Session 2:

 

Vers un service public plus efficace et davantage axé sur la performance

 

Le secteur public doit faire preuve d’une réactivité accrue, en s’adaptant à des défis nouveaux et émergents et en tirant parti d’approches innovantes en matière d’évaluation des dépenses et des programmes publics. 

  • Comment le secteur public peut il anticiper en permanence l’avenir ? Comment les ministres peuvent ils renforcer leur capacité stratégique ?
  • Comment les ministres peuvent ils promouvoir un service public soucieux de résultats ? La performance est elle une condition nécessaire et suffisante à la réussite ?
  • Quel est le rôle de la gestion et de l’évaluation des performances pour atteindre les objectifs d’ensemble des pouvoirs publics ? Savons nous évaluer la performance ? Quels sont les cadres institutionnels les plus adaptés ?
  • Comment le service public peut il simplifier ses processus tout en réduisant ses dépenses ? Comment concevoir des services axés sur l’usager afin d’alléger les contraintes administratives ? Comment valoriser le potentiel inexploité de l’administration en ligne ?
  • Quels devraient être les objectifs stratégiques des mesures publiques en faveur de l’emploi ? Comment les ministres peuvent ils promouvoir un changement culturel au sein du secteur public ? Quel peut être le rôle d’un dialogue social actif ?

 

Session 3:

 

Promouvoir l’ouverture et la transparence du secteur public

 

Le secteur public doit favoriser la transparence et l’intégrité afin de donner davantage de pouvoirs aux citoyens, de susciter la confiance dans les pouvoirs publics et de contribuer à la mise en place d’une économie plus propre et plus juste.

  • Comment les ministres peuvent ils renforcer la confiance des citoyens dans l’administration, accroître la transparence et l’ouverture ? Quelles sont les principales répercussions sur le plan de la gouvernance publique et du secteur public ?
  • Comment relever le défi consistant à renforcer l’implication des citoyens et l’engagement auprès de la société civile ?
  • Comment renforcer et promouvoir l’intégrité dans les relations entre les secteurs public et privé ? Comment réaffirmer l’importance de l’éthique et des valeurs fondamentales dans le secteur public ?
  • Par quels moyens les pouvoirs publics peuvent ils mieux satisfaire les attentes d’une population de plus en plus hétérogène ? Comment le secteur public peut il être plus fédérateur et répondre à l’évolution des besoins et des exigences ?
  • Quels sont les obstacles à surmonter pour conserver et restaurer la confiance ? La confiance est elle un objectif à long terme ou une priorité immédiate ?

 

 

13:00 - 15:00

Déjeuner organisé par les autorités italiennes

 

 

15:00 - 17:00 - Session plénière 2 :

 

'Puissance publique : relever l’incontournable défi de la transparence et de l’anticipation'

 

Cette session portera essentiellement sur les stratégies de mise en œuvre, en s’appuyant sur les résultats des sessions en sous-groupes.

  • Par quels moyens les ministres peuvent-ils renforcer les ressources stratégiques et l’innovation,  favoriser la coordination horizontale et accroître la souplesse du secteur public en termes de ressources ?
  • Comment mobiliser les citoyens et le secteur public pour dégager un consensus au sujet des grands axes de la réforme ? Comment vaincre les résistances à l’évolution de la culture en place ?
  • Comment travailler en partenariat avec les organisations de la société civile en vue de créer une dynamique du changement ?
  • Comment mettre en commun l’expérience des pays pour promouvoir l’adoption de bonnes pratiques ? 

 

 

17:00 - 18:00

Conclusions

 

M. Renato Brunetta, ministre italien de l’Administration publique et de l’Innovation

M. Angel Gurria, Secrétaire général de l’OCDE

 

 

Télécharger l'ordre du jour

 

 

 

 

Also Available