Partager

Bonne Gouvernance et anti-corruption en Tunisie

 

 

Pourquoi se préoccuper du problème de la gouvernance et de la corruption en Tunisie 

  • La corruption est l’un des phénomènes les plus corrosifs de notre époque. Elle entraîne un gaspillage des ressources publiques, creuse les inégalités économiques et sociales, alimente le mécontentement et la polarisation politique et réduit la confiance à l’égard des institutions.
    Voir : Recommandation de l'OCDE sur l'Intégrité Publique de 2017
  • La corruption est un problème important en Tunisie et pour les tunisiens* :
    • La corruption est perçue comme le 3ème problème le plus important du pays après le chômage et la gestion de l’économie 
    • 67% des tunisiens trouvent que la corruption a augmenté depuis l’année passée
    • Mais 59% des tunisiens pensent qu’ils peuvent avoir un impact dans la lutte contre la corruption 

* Voir: 2018Afrobarometre 

 

Quel est l'objectif de ce projet?

Ce projet vise à renforcer la stabilité, la prospérité et la confiance des citoyens en Tunisie. Il accompagne la Tunisie dans l’acquittement de ses engagements pour une bonne gouvernance pris lors de la Conférence Anti-Corruption de Londres ainsi que dans la mise en application de la stratégie nationale anticorruption 2016-2020.

Avec le soutien financer du Ministère des Affaires Étrangères et du Commonwealth du Royaume-Uni, l’OCDE met en place ce projet en coordination avec ses homologues tunisiens sur une période de 3 ans, de 2017 à 2020.

Le projet soutiendra le gouvernement tunisien à : 

 

Visual of three focus areas on the UK Tunisia project: Good Governance and Anti-Corruption in Tunisia FR

 

Qui sont les partenaires de l'OCDE et bénéficiaires de ce projet?

Présidence du Gouvernement, Ministère des Affaires Locales et de l’Environnement, Ministère de la Justice, Tribunal Administratif, Haute Instance de la Commande Publique (HAICOP), Instance Nationale d’Accès à l’Information (INAI), Instance Nationale de Lutte Contre la Corruption (INLUCC), Haut Comité de Contrôle Administratif et Financier (HCCAF), Banque de Financement des Petites et Moyennes Entreprises (BFPME), Fédération Nationale des Villes Tunisiennes (FNVT), Institut tunisien pour la démocratie et le développement, Association Tunisienne des Contrôleurs Publics (ATCP), les autorités locales, la société civile, les médias, les organismes de contrôle, les inspecteurs, les cours de justice, les PME et les entreprises publiques.

Ce projet s’appuie sur les travaux du Programme MENA-OCDE notamment en matière de gouvernement ouvert et inclusifgouvernance participative au niveau local et gestion financière publique. Il s’appuie également sur le travail de l’OCDE sur les marchés publics, la gestion de risque et l’audit, ainsi que l’accès à la justice

 

Brochure

 

‌‌


 

ACTUALITÉS


ÉVÉNEMENTS RÉCENTS

Créer de la réactivité

Créer des connections

Créer de la prospérité


PUBLICATIONS

Bonne gouvernance au niveau local

Access to Information Guide for Public Servants Tunisia

Using Risk Assessment in Multi-year Performance Audit Planning

 

Améliorer l'accès des PME aux marchés publics en Tunisie




Pour plus d’informations sur le projet, veuillez contacter : Amira Tlili (amira.tlili@oecd.org)

Suivez-nous sur Twitter : Tweet #Hawkama4Tunisia 

 Retour à MENA-OECD Governance Programme

§  Première phase du programme de formation de formateurs pour les auditeurs et contrôleurs afin de soutenir la dissemination des standards d’audit public, 29 juillet – 1er août 2019

 

Documents connexes

 

Also AvailableEgalement disponible(s)