Mettre en adéquation les compétences et les besoins nouveaux

 

 

Mettre en adéquation les compétences et les besoins nouveaux Depuis quelques années, les emplois s’appuyant sur des tâches cognitives routinières sont visés au premier chef par l’informatisation et la sous-traitance – à l’image de ce qui s’est déjà passé pour la demande d’aptitudes manuelles. À l’inverse, on observe depuis peu des hausses sensibles de la demande de qualités de communication complexes et de compétences analytiques non routinières. Ces évolutions posent un problème de taille aux systèmes éducatifs : les compétences les plus faciles à enseigner et à valider sont celles qui disparaissent les plus rapidement des marchés du travail des économies avancées.

  • Comment les gouvernements prévoient-ils la demande des compétences ? Comment développent-ils les moyens efficaces de communication de la demande de nouvelles compétences de ceux qui les emploient à ceux qui les produisent ? et comment traduisent-ils cela en termes de développement d’organismes d’éducation et de formation efficients et de méthodes d'instruction ?
  • Quelles politiques d’éducation et de formation ont-elles été prises ou sont envisagées pour assurer la qualité et l’efficience dans la provision de l’apprentissage et l’égalité des chances d’accès à l’éducation ? Comment les gouvernements développent-ils des accords avec le secteur privé et les investisseurs sociaux afin d’assurer le financement d’une demande croissante pour de meilleures qualifications, et comment développent-ils des propositions viables pour déterminer qui devrait payer, pour quoi, quand, où et combien ?
  • Comment une stratégie internationale pour les compétences pourrait-elle contribuer le plus efficacement possible au développement des politiques nationales ? Comment l'OCDE peut-elle apporter son aide aux stratégies nationales pour les compétences ?

Documentation

 

 

 

Also Available